Translate

mercredi 15 janvier 2020

Les chevaux ont des sentiments. 3 ème partie : La haine

Souvent, les démonstrations d'agressivité ne sont que des intimidations.
Votre cheval vous déteste-t-il? 
J'imagine que vous ne vous posez jamais cette question. Pourtant, un cheval est capable de sentiments négatifs envers un humain comme envers un autre cheval. 
Les chevaux ont souvent des congénères qu'ils adorent et avec lesquels ils nouent de forts liens d'amitiés. Ils ont aussi des têtes qu’ils détestent. Cela peut-être un shetland pour un cheval dominant, un cheval blanc pour un bai brun. Bizarrement, les antipathies viennent souvent de la couleur de la robe. Au Maroc, par exemple, les chevaux de l’armée sont des barbes, tous étalons. Ils sont séparés en deux groupes, les bais bruns et les gris. Ils ne sont jamais mis en relation.  Ils sont menés à l’abreuvoir ou chez le maréchal ferrant à des horaires différents. Mais la détestation vient-elle de la couleur de la robe ou de la séparation "culturelle"? 
Quand un cheval déteste un autre cheval, il couche les oreilles et montre les dents. Il émet souvent un couinement, son aigu et bref qui montre son mécontentement.  Il peut charger son adversaire et  donner des ruades. Mais la plupart du temps, les deux ennemis évitent l’affrontement. 
Il est préférable de ne pas lâcher deux chevaux qui se détestent dans le même pré, surtout si celui-ci est d’une petite superficie. Les chevaux pourraient se blesser et, même faire une déprime. De même, dans une écurie, il est recommandé de placer chevaux et poneys par affinités. 
Avec les humains, l'inimitié est souvent liée à un mauvais souvenir. Elle vient sanctionner un comportement cruel par exemple. Elle peut aussi provenir d'une posture ambiguë, de l'inadéquation entre ce que pense la personne et ce qu'elle fait.  Les chevaux ont besoin de congruence. Ils détestent que l'on soit en contradiction avec... soi même! Oui, les chevaux nous apprennent à être vrais. 

Prochain article : la jalousie
Lire l'article n°1
Lire l'article n°2

Aucun commentaire :

Publier un commentaire