Translate

mercredi 13 décembre 2017

10 conseils pour entrer en communication télépathique avec son cheval

 Le cheval est un télépathe hors norme. Encore faut-il se connecter à lui! Voici les conseils de Dorothe Philippe, communicatrice animale. Diplômée en Ethologie et en psychologie animalière, elle s'engage à mieux faire connaître la conscience des animaux.  Lancez-vous et partagez vos expériences en commentaires à la suite de l'article.

Dorothé Philippe pratique la communication avec les animaux depuis 15 ans

  1. Adressez-vous à votre cheval comme à une conscience et une intelligence.
  2. Vous pouvez communiquer près de votre cheval ou, si cela vous est plus facile, à distance, avec ou sans photo. La photo est une aide.
  3. Pas besoin de demander au cheval s'il veut communiquer. Le cheval est un animal altruiste, sans cesse prêt à vous aider, toujours joignable. 
  4. Posez une question très précise concernant son bien-être (le box, l'alimentation, la couverture...) ou une question sur vous-même (déménagement, changement de travail, problèmes relationnel...) Le cheval sait des choses sur vous et peut apporter des conseils très simples. Il saisit ce qui est important pour vous, ce qui pourrait vous aider... 
  5. Soyez capable de lâcher prise pour recevoir sa réponse. Ne doutez pas de ce que vous recevez.
  6. La réponse peut venir par un flash. Vous voyez une scène ou une image. On parle alors de clairvoyance. Vous pouvez également réagir par empathie ou mimétisme. Vous ressentez une douleur, du calme, un bien-être dans votre corps. Elle peut se manifester par clairaudience. Vous entendez un mot, une phrase, un texte même. 
  7. Si la réponse n'est pas claire, reformulez votre question.
  8. Utilisez la capacité télépathique du cheval en visualisant ce que vous attendez de lui. Par exemple, pour lui apprendre un nouvel exercice, faites vous le film de cet excise bien réalisé. Soyez conscient que si vous visualiser des difficultés ou une peur, le cheval va reproduire cette peur ou ces difficultés. Essayez de ne visualiser que du positif. 
  9. Si votre cheval change de comportement (par exemple, il se met à bouger au montoir), demandez-vous ce qu'il veut vous dire. C'est peut-être une façon d'attirer votre attention. Quelque chose ne va pas soit dans ses conditions de vie, soit dans notre vie. Beaucoup de malentendus naissent de ce besoin de communiquer du cheval. 
  10. Faites confiance en votre intuition. On est tous télépathes. Ce n'est pas un don mais une capacité innée. 
Lien vers Conscientia Animalis, et Conscientia Nuova, les sites de Dorothée Philippe

samedi 9 décembre 2017

L'équitation, c'est comme le ski!

"Tu sais skier? Attaque les obstacles comme s'il s'agissait d'une pente. Va dedans, attends, amortis avec tes jambes, prends tes virages à la corde sans casser le mouvement. Glisse tout simplement!"  Lancée sur le paddock de détente, quelques minutes avant mon entrée en piste pour le dernier concours de la saison, cette consigne lancée par mon coach Mathieu Noirot a fait tilt!
J'ai tourné avec les mêmes sensations que lorsque je godillais dans la poudreuse.

Le cavalier de la Flouquette, Mathieu Noirot compare le ski et l'équitation

Pour cela, comme en ski, il faut se lancer. Lâcher prise. Arrêter de vouloir tout contrôler en freinant! Bien en équilibre sur mes pieds, j'ai grapillé la petite seconde nécessaire pour gagner mon dernier Grand Prix de la saison. Force est de reconnaitre, même dans les petites épreuves, il faut aller vite pour gagner.

-     
Mathieu Noirot fait équipe avec Thalium
 Mathieu Noirot a raison de comparer l'équitation au ski.
"C
e sont des sports d’équilibre et de vitesse. Comme au ski, on reconnait la piste. On attends son tour comme dans le sas de départ. Comme au ski, la qualité des appuis dans les courbes est déterminante. Et l'on trouve deux styles de compétiteurs, celui qui marche à la niaque et celui qui paraît aller lentement mais dont le chrono dit le contraire ".
-    

mardi 28 novembre 2017

Le chateau hanté par des chevaux (The castle haunted by horses)

J'adore les histoires, les vraies, les inventées, les presque vraies. J'aime les entendre et aussi les raconter. En voici une dont je vous ai déjà parlé. C'est une histoire vraie. Elle a pour cadre le château d'Osthoffen, à une quinzaine kilomètres de Strasbourg, un château hanté par les chevaux! Cette histoire m'a été contée par Philippe Grouvel, l'actuel propriétaire du château qui accueille des visiteurs dans des chambres confortables. Il organise des fêtes et des mariages. Son ancêtre Jules Grouvel a participé à la bataille de Froeschwiller et a ramené ses chevaux qui, après de multiples aventures, vécurent une retraite paisible dans l'enceinte du château. Depuis, ils veillent sur les visiteurs. Écoutez!

Lien pour séjourner au château d'Osthoffen
http://www.chateau-dosthoffen.com

vendredi 24 novembre 2017

La sophrologie, c'est bon pour le cavalier et ... pour son cheval!

Une séance de sophrologie dans les écuries de Marine Oussedik avec Sophie Bienaimé
J'adore la sophrologie! Je l'ai pratiquée régulièrement pendant plus d'un an, dans le but de mieux me concentrer.

Chaque séance, pardon chaque voyage me laissait dans un état de détente, pour ne pas dire de béatitude incroyable. J'étais même obligée de faire les exercices assise, et non pas allongée, pour garder la pleine conscience et ne pas m'endormir. Je me sentais ensuite parfaitement cool, bien dans mon corps, bien avec les autres, bien avec mon environnement. Seul un déménagement m' a éloignée de Pascale Jaillard Delpech qui, à Noisy-le-Roi, enseigne cette technique de développement personnel basée sur des traditions orientales (yoga, zen japonais, bouddhisme tibétain) et des techniques occidentales de relaxation. Alors, quand Sophie Bienaimé m'a proposée de participer à sa séance avec l'artiste et cavalière Marine Oussedik, j'ai sauté sur l'occasion. Mon reportage pour Cheval Pratique avec le photographe Thierry Ségard, à propos de leur livre "La leçon d'équitation" (éditions Actes Sud) commençait sacrément bien!
Respirer avec le ventre pour mieux utiliser notre capacité respiratoire et libérer des tensions
 Directrice du Musée du Cheval de Chantilly et écuyère, Sophie Bienaimé vient de se former au métier de sophrologue. « La sophrologie aide à la préparation mentale, raconte-t-elle. Elle permet de faire baisser son stress, retrouver le sommeil, mieux gérer des douleurs, favoriser la concentration… Si l’on peut monter en étant plus conscient, cela aide énormément. Après une séance de sophrologie, tu es dans un état de calme et de bienveillance qui convient parfaitement aux chevaux. Tu ne t’énerves jamais. Tu communiques avec eux. Tu ressens tout, tu as une meilleure perception de ton corps et de celui du cheval... »
L'artiste Marine Oussedik a l'habitude de se concentrer et de visualiser des formes et des mouvements 

La séance de sophrologie démarre avec des exercices de respiration à pied, debout, dans la position du cavalier, jambes légèrement fléchies, épaules relâchées. Sophie Bienaimé nous demande de respirer profondément avec notre ventre et de souffler, trois fois de suite. Puis invitation à respirer avec nos côtes et souffler. Trois fois. « Imaginez le calme qui s’introduit dans tout votre corps, du calme, des kilos de calme » énonce-t-elle de sa voix douce ; Le calme en effet relâche nos corps, dénoue nos mâchoires, lisse nos fronts. « Avec vos bras, créez une bulle de protection. Là, dans cette bulle, plus rien ne peut vous atteindre ; Vous pouvez mettre votre cheval dedans. Vous êtes avec votre cheval dans votre bulle ». 
Imaginer une bulle qui nous protège et dans laquelle on peut englober le cheval

Sophie Bienaimé nous invite maintenant à un petit scanner corporel pour être conscient de chaque partie de notre corps. Puis, elle nous emmène en voyage à cheval. « Imaginez-vous à cheval,  humez les crins, le balancement du pas, sentez le plancher des étriers, le cuir des rênes dans la paume de votre main, la douceur de la robe…"
Il faut bien redescendre. Là, on n'a plus qu'une envie : monter à cheval. C'est Marine Oussedik qui va avoir cette honneur. Moi, il me faudra attendre de retrouver mes fidèles Papete et Mistria. Mais j'en suis certaine. La prochaine fois que je les monterai, ce sera relâchée et en pleine conscience! Un état qui devrait les atteindre, à leur tour... 


La sophrologie est une excellente préparation à une séance d'équitation
Vous pouvez lire mon reportage dans Cheval Pratique n°332 (Novembre).
Lire aussi le passionnant journal de dressage , "La leçon d'équitation" de Sophie Bienaimé et Marine Oussedik (Actes Sud).
Lien vers mon précédent article sur Sophie bienaimé et Marine Oussedik

dimanche 19 novembre 2017

Tondre son cheval? Lui mettre une couverture? Pas forcément!

Penser cheval, c'est changer le regard que l'on porte sur l'animal
A l'approche de l'hiver, le bruit des tondeuses et la valse des couvertures rythment la vie des écuries. Chaque propriétaire choisit la solution qui semble la mieux adaptée à son cheval ou à lui-même (gain de temps pour le pansage, esthétique). Le choix est large : tondre son cheval intégralement ou partiellement et lui mettre une couverture voire plusieurs couvertures, ne pas le tondre et le couvrir, le laisser nature avec son poil d'hiver. Chaque solution a ses avantages et ses inconvénients.
Personnellement, je laisse mes juments au naturel. Leur poil s'épaissit et leur offre une thermo régulation absolument géniale. Elles n'ont ni trop chaud (notamment l'après-midi quand la température monte) ni trop froid. Le fait de ne pas les tondre permet à leur métabolisme de pouvoir s'adapter aux différences de température. S'il pleut ou s'il vente, leurs poils se dressent leur fournissant une bonne isolation. Quand j'habitais en région parisienne, Mistria
adorait la neige; Elle se roulait dedans avec un plaisir non dissimulé. Comme tous les chevaux que j'ai gardé au naturel, elle n'a jamais toussé.
.
Papete porte une robe bien épaisse qui la protège des intempéries

Aujourd'hui, Papete et Mistria vivent dans une région clémente et sortent tous les jours quelque soit le temps. Je ne fais pas de concours indoor et ne monte qu'à l'extérieur. Mistria prend assez peu de poils et ne transpire pas du tout.  Papete en revanche ressemble à un vrai nounours et transpire plus facilement. Pour autant, je ne lui mets pas de couverture séchante. Je la brosse à rebrousse-poils et la laisse sécher, soit au box à l'abri des courants d'air, soit en l'emmenant brouter. Au travail, elle est pleine d'énergie, jamais fatiguée, toujours allante.
Mes deux juments sont en pleine forme. Le seul inconvénient? Je mets un peu plus de temps à faire le pansage. Et puis, il faut assumer de monter un cheval rustique, un vrai cheval quoi plutôt qu'une gravure de mode.  Mais leurs mouvements sont libres, leur santé moins fragile et... quand elles se roulent dans la boue, elles le font avec délices!

Lien avec mon article précédent
Lire l'article bien documenté paru dans Alter Equus

samedi 11 novembre 2017

Monchevalmedit lance sa chaîne You Tube

Transformer la maison en studio de télévision, c'est fait!
C'est parti sur You Tube! Chaque vendredi après-midi,  Monchevalmedit met en ligne une vidéo sur les chevaux. Au programme : de belles histoires, des rencontres avec des hommes et des femmes de chevaux, des tutoriels pour mieux comprendre le cheval, vivre avec lui dans le respect et la complicité, des images qui font rêver, des anecdotes qui interpellent et, bien-sûr, je vous ferai partager la vie de mes juments Mistria et Papete. Vous découvrirez leurs écuries, leur environnement, leur quotidien, leurs séances de travail, leurs parcours de sauts d'obstacles…

Le but : mieux faire connaître le cheval et défendre sa place dans notre société. 


Pour continuer, j’ai besoin de votre soutien. Abonnez-vous et likez si vous aimez.  C’est gratuit, il suffit de cliquer sur le lien présent sur la chaîne ou sur les vidéos.    
Itinéraire conseillé :  Allez sur la chaîne Youtube en tapant Youtube dans le moteur de recherche. Puis, tapez Monchevalmedit dans la zone de recherche Youtube.

lundi 6 novembre 2017

A cheval en Patagonie avec Marc-Antoine Calonne

Des vacances civilisées loin de la pampa
Je fais un métier difficile! Pensez, prendre un bateau pour aller interviewer un caballero au Cap Ferret et me retrouver dans un endroit magique par un temps de rêve, comme on dit, il y a pire!

Marc-Antoine Calonne savoure ses vacances en France et sur l'eau avant de retourner dans son estancia en Patagonie. 8 500 hectares sauvages où il élève un cinquantaine de chevaux et un millier de brebis.  Le premier village est à 200 kilomètres! Il y reçoit également des randonneurs et les forme au voyage au long cours.

A Paris comme au Cap Ferret, MarcAntoine Calonne ne quitte pas son béret argentin
Comment attacher un cheval à un buisson, traverser les clôtures, organiser un bivouac, trouver de l'eau et surtout se passer de réseau, Marc Antoine a des solutions à tout. "Le plus grand danger, c'est de tomber de cheval. Impossible d'appeler des secours. Il n'y a que des moutons et des lamas, pas de constructions, pas de villages, une seule route et des pistes. On est sur une autre planète!"

A cheval ou sur l'eau, il ne tient pas en place
Véritable aventurier, Marc Antoine Calonne a été avocat fiscaliste à Neuilly dans une première vie. "De la fenêtre de mon bureau, j'enviais le jardinier qui travaillait dehors". Il décide alors de traverser la cordillère des Andes et se retrouve gaucho en Patagonie. "Pendant plusieurs années, j'ai sillonné la Patagonie avec mes chevaux et mes chiens pour apprendre le métier de gaucho". Réparer les clôtures, tondre les moutons, marquer le bétail, chasser les pumas, chevaucher dans la pampa, ferrer un cheval, le débourrer... toutes ces tâches enchantent l'avocat qui décide de s'installer dans ce pays désertique et rigoureux.

"Ce n'est pas le pays des bisounours mais l'une des dernières terres sauvages du monde. Les hommes qui la peuplent lui ont donné une âme forte, belle et généreuse".
Marc Antoine Calonne organise des randonnées à cheval
Les chevaux criollos continuent de l'émerveiller. "Vaillants, ils ont le pied sûr, l'intelligence du bétail et se nourrissent de rien. En voyage, il n'est pas question de transporter leur nourriture. Ils se débrouillent avec ce qu'ils trouvent". 
Solides et rustiques, les criollos secondent les gauchos dans l'immensité de la pampa



Marc Antoine organise des séjours dans son estancia et des randonnées à cheval. Il est l'auteur du très beau livre "Patagonie visions d'un caballero" aux éditions Transboreal.

Voilà le lien pour visiter l'estancia Santa Thelma

Le gîte de l'estancia Santa Thelma

mercredi 1 novembre 2017

Pas de deux entre Sophie Bienaimé et Marine Oussedik dans Cheval Pratique

Sophie Bienaimé et Marine Oussedik, un dialogue placé sous le signe de la joie de vivre
Bienvenue dans l'univers de Marine Oussedik, peintre, sculpteur et cavalière dont la vie est vouée au cheval. Elle reçoit une leçon de l'écuyère Sophie Bienaimé,
Jefferson et Idaho aux premières loges, juste à côté de la maison
directrice du Musée du Cheval de Chantilly, Toutes deux viennent d'écrire " La leçon de dressage », journal à deux voix publié par Actes Sud. Pour Cheval Pratique, j'ai assisté à une leçon ou plutôt un « trialogue » entre le maître, l’élève et le cheval. Un vrai plaisir dont je vous laisse découvrir les coulisses. 

Avec Brigadier, son cheval de cinq ans, Marine n'est pas avare de récompenses 

Thierry Ségard, le photographe de Cheval Pratique sur le terrain!

Le sérieux n'exclut pas le rire!



Marine Oussedik collectionne les nichoirs

Marine Oussedik réalise des objets, des décors pour la faïence, des bronzes...

Le rêve: ses chevaux et ses ateliers à la maison

L'artiste et l'écuyère; l'écuyère et l'artiste

Intitulé "L'école des femmes", mon article est  à lire dans Cheval Pratique n°332 de novembre



dimanche 29 octobre 2017

Festival Ré Majeur : Pantin, le cheval qui aime la musique

Dernière répétition avant le spectacle
Pantin adore le piano. La guitare, non! Même si Manu Bigarnet, son cavalier, joue très bien du jazz manouche, le trait comtois n'apprécie pas. Mais le piano, ça oui. Joué par un pianiste de renom, Thomas Ehnco, le petit-fils de Jean-Claude Casadesus, il en redemande, allant jusqu'à poser sa tête sur l'épaule de l'artiste.

Marier ses deux passions, la musique et l'art équestre, c'est l'idée du chef d'orchestre Marc Minkowski  qui lui-même possède des chevaux (Shire et Clydesdale). Organisateur du festival en Ré Majeur qui se déroule actuellement sur l'île de Ré, le musicien cavalier a proposé à l'artiste Manu Bigarnet une rencontre avec le pianiste Thomas Ehnco. Manu Bigarnet va réinterpréter son spectacle "Confidence" avec le pianiste comme nouveau partenaire. Une improvisation libre très attendue aujourd'hui sur l'île de Ré, à Foix, au Haras du Passage.


Quand la musique classique vient vers le cheval


Décontraction absolue du trait comtois

Lien vers la page Facebook du festival en Ré Majeur organisé par Marc Minkowski

Lien vers mon post sur Manu Bigarnet

lundi 16 octobre 2017

Chasse : chevaux et cavaliers sont-ils en sécurité ?

Pour ne pas être confondu avec un sanglier, sortez vos gilets fluo!
Encore un drame de la chasse. Un de plus. Qui a coûté la vie d'une femme de 71 ans, tuée dans son jardin par un chasseur qui l'avait prise pour ... un cerf! Oui un cerf. C'était à Taussac le week-end dernier dans l'Aveyron. En septembre, un petit garçon était tué par une balle tirée par son grand-père un dimanche matin près de Luçon en Vendée. Les drames, les "accidents", les maladresses se multiplient en cette période de chasse. Même si les chasseurs ne représentent que 1,7% de la population, ils font régner leur loi dans les campagnes, les forêts et aux abords des habitations.

18 accidents mortels ont été compté lors de la saison 2016-2017. Les chevaux et les chiens sont également victimes d' accidents difficiles à comptabiliser. Le sujet est tabou, tant le lobby des chasseurs est puissant aussi bien localement qu'au parlement.  Il suffit de lire la presse locale. Un cheval abattu en pleine tête pris pour une biche, un chien tenu en laisse confondu avec un renard, un Camarguais criblé de plombs, un cochon apprivoisé tiré à trois mètres de sa maîtresse de dix ans qui le nourrissait  etc. 
18  morts la saison dernière et beaucoup d'"accidents" non comptabilisés

Là où j'habite, dès le lever du soleil, j'entends les fusils se décharger sur les canards avec une frénésie indicible. Sur la route, je rencontre des faisans égarés sachant à peine voler, échappés par miracle du lâcher de la veille. Quant aux sangliers, ils sont le plus souvent nourris en grand secret par les chasseurs pour les attirer dans leurs territoires, sans souci des effets que le nourrissage provoque.

Alors, que faire pour protéger nos chevaux en période de chasse ? Portez des gilets fluorescents et équipez les chevaux qui restent au pré de clochettes et de couvertures ou colliers d’encolure très visibles. Vous pouvez aussi entreprendre les démarches pour interdire la chasse chez vous en vous déclarant comme refuge (explications sur le site en lien). Enfin, portez plainte. Ce n’est pas toujours facile, surtout à la campagne où tout le monde se connaît.

Une réforme de la réglementation de la chasse s'impose avec, notamment, une responsabilisation des chasseurs, des contrôles alcootest, des sanctions, des journées sans chasse, un contrôle de santé régulier des détenteurs du permis de chasse... 

Sinon? Restez chez vous et rentrez les chevaux. Les dates de chasse varient selon les espèces et les départements mais en gros, la période de chasse dure six mois en France, voire toute l'année si l'on compte la chasse aux "nuisibles". Elle est permise tous les jours même le dimanche.

L'ASPAS (association pour la Protection des Animaux Sauvages) demande une réforme en profondeur de la réglementation de la chasse. Vous pouvez signer leur pétition.