Translate

dimanche 23 juillet 2017

Tout sur le cheval (en) chinois

"Tout sur le cheval et le reste", mon livre paru aux éditions Le Pommier et illustré de façon si drôle et si savoureuse par Grégoire Mabire est traduit en chinois!
"Tout sur le cheval et le reste" est traduit en chinois

Une belle destination pour notre livre car :

  • Le Chine est l'une des premières nations équestres dans l'histoire. 
  • Le cheval acquiert ses lettres de noblesse entre 618 et 907 avant Jésus-Christ avec la dynastie des Tangs. Il contribue à l'unification du pays. 
  • Sous la dynastie des Han, les cavaliers se faisaient enterrer avec leurs chevaux (206 avant JC- 220 après JC).
  • On trouve déjà des représentations de femmes jouant au polo, 206 ans avant Jésus-Christ!
    Les chinois s'intéressent de plus en plus aux sports équestres
  • On mesurait la puissance et la richesse d'un homme au nombre de chevaux qui tiraient son chariot.
  • Les chinois ont probablement inventé l'étrier au IV avant Jésus-Christ.
  • Ils ont été les premiers à mettre en place un système de relais de poste à cheval dans l'antiquité, système repris par les Mongols lors de leurs invasions.
  • Le cheval est très présent dans l'art chinois à toutes les époques. Le thème du cheval ailé revient souvent dans les peintures et les sculptures. 
  • Il est le symbole de la réussite, de la persévérance et de la vitesse. "Ma Shang" (à cheval) signifie "immédiatement". 

    Le cheval, trait d'union entre les cultures
  • C'est le septième animal du zodiaque chinois. Celui qui naît sous ce signe de feu, lié au soleil, est de nature nomade. Il ne tient pas en place, a l'esprit vif et une présence rayonnante. 
  • De nombreuses légendes en font un animal exceptionnel. Les "chevaux célestes" pouvaient communiquer avec leurs cavaliers. 
  • En 1985, la Chine possédait le plus vaste cheptel équin avec 11 millions de chevaux qui étaient encore largement employés dans les travaux quotidiens.
  • Avec plus de 500 clubs, le cheval est le "dada" de la nouvelle classe aisée qui s'initie aux sports équestres, joue au polo et importe des chevaux d'occident.
  • Une cité du cheval avec 4 000 boxes et deux hippodromes est implantée à Tianjin. Pour le moment, les paris hippiques restent interdits. 
  • Avec 1,379 milliard de chinois et un livre "Tout sur le cheval" qui s'adresse aux amoureux des chevaux de tous les âges, qu'ils soient cavaliers ou non, on peut rêver!
  • En attendant, vous pouvez encore aller chez votre libraire et vous offrir la version française... 
Lien pour acheter "Tout sur le cheval" version française via la librairie Mollat, ou par Amazon

PS: si vous trouvez une faute de traduction, n'hésitez pas à me le signaler!

vendredi 14 juillet 2017

Manu Bigarnet et Pantin son cheval, le duo de l'île de Ré

Le cheval Pantin et Manu Bigarnet
Tous les jeudis, sur l'île de Ré, Manu Bigarnet se met à nu. Dans "Confidence", le spectacle qu'il donne avec Pantin, son cheval de trait comtois, l'ancien voltigeur de Zingaro  raconte son histoire, celle qui lie un homme et son cheval. Il montre les soins, le travail, la complicité, la recherche de la perfection.  Au début, il est habillé d'un costume trois pièces, il porte des chaussures et même un chapeau. Il s'approche de Pantin, l'inspecte sous toutes ses coutures, prend ses pieds, réfléchit, lui met un mors.

Le cheval de trait au travail!

Le duo a de l'humour

Démonstration d'acrobatie à cheval
L'homme et le cheval dansent le tango. Puis, Manu se livre à milles acrobaties aériennes sur le dos de son partenaire.
Petit à petit, l'homme se déshabille, épure ses gestes et émancipe son cheval. Il redevient primitif, dessine des signes blancs sur le corps de Pantin, comme sur le sien. Débarrassé de tout artifice, Manu retrouve l'essence même de son être. Quant à Pantin, il ne change pas. Tantôt placide, tantôt extra sensible, il habite la scène de sa seule présence. Il est et cela suffit. Manu lui rend alors la liberté. Pantin galope vers ses prés.
Quand le cheval protège l'homme

Un très beau spectacle plein de poésie et de tendresse. Manu confie son amour pour son cheval, ses rêves de théâtre, sa maîtrise de la voltige, son aspiration à la liberté. En une heure, sans dire un mot,  l'homme parle de lui, de nous et s'efface devant Pantin.
L'immense présence scénique de Pantin

Incroyable cheval tout en force et en puissance qui ne quitte pas des yeux son Manu. Ancien cheval d'attelage, il a été blessé et traumatisé. "On me l'a confié pour un été. Quand je l'ai vu arriver, j'ai eu un flash. Son gabarit correspondait parfaitement au mien. Il avait conscience de son corps et une telle envie de faire. J'ai fini par l'acheter".
Un couple serein
Pantin est devenu son partenaire à la scène comme à l'école de voltige aérienne que Manu a monté à Loix sur l'île de Ré. Il le chouchoute constamment, l'observe pendant des heures, s'efforce de le maintenir en forme et ne lui impose qu'un minimum de contraintes. L'homme et le cheval forme un véritable couple. Mais une fois le spectacle terminé, le costaud à la crinière blonde retrouve son pré et ses copains. Il est cheval.
L'homme et son rêve d'enfant

Spectacle co écrit par Chica Bigarnet. A voir absolument tous les jeudis à 21h à Loix (île de Ré). Tarif: 12 euros

Lien pour lire mon précédent post sur un autre spectacle de Manu Bigarnet

Diplômé des arts du cirque, Manu Bigarnet propose des cours et des stages de voltige pour enfants à partir de 7 ans et pour adultes. Renseignements et réservations www.ardevac.net

PS: je prépare un portrait de Manu Bigarnet à paraître prochainement dans Cheval Pratique.

dimanche 2 juillet 2017

Sylvie Brunel et Alain Bellanger pour une équitation plaisir

Que faire si mon cheval sort de son box en me bousculant? Comment travailler aux longues rênes? Comment réagir si mon cheval s'accule? S'il essaie de botter un autre cheval? S'il m'attaque au pré? S'il m'arrache la longe des mains...

Dans "Le bonheur cheval" (Belin), Sylvie Brunel, écrivain, géographe et cavalière d'extérieur et Alain Bellanger, policier à cheval donnent des conseils pratiques pour se faire plaisir à cheval et monter en toute sécurité. Un manuel qui sera bien utile aux randonneurs cet été.

Un chapitre est même consacré à la monte à cru. Les auteurs préconisent de commencer en position "sac à patates".  Mais bon, ce n'est pas obligatoire! L'essentiel est de trouver l'harmonie avec son cheval.
Vol de flamants roses surpris par Sylvie Brunel et son étalon camargue 

L'harmonie c'est vraiment la quête de Sylvie Brunel. Harmonie avec ses chevaux, avec ses enfants, avec la nature. A cheval le plus souvent possible, elle est ancrée entre la Drôme où elle vit avec une véritable "collection" de chevaux. "Palonimos, camargues, paints, ibériques, frisons, ce sont les chevaux qui m'ont fait rêvée enfant". Elle partage aussi son temps entre Paris où elle est professeur à la Sorbonne, conférencière reconnue et la Camargue où elle rejoint Florian Colomb de Daunant, fils du créateur de "Crin Blanc", le fameux film qui a bercé son enfance et rempli ses rêves. Comme tous les cavaliers, Sylvie Brunel vit ses rêves d'enfance et nous invite à réaliser les nôtres en trouvant "Le bonheur à cheval".

Sylvie Brunel et Florian Colomb de Daunant ont co écrit "Crinc Blanc ou l'invention de la Camargue" (Actes Sud)

jeudi 29 juin 2017

Communication intuitive: peut-on lire dans les pensées de son cheval?

Le cheval a beaucoup à nous dire...
Communiquer avec son cheval par intuition ou par télépathie, c'est la grande tendance du moment, le nec plus ultra du cavalier à l'écoute et respectueux. Les stages de formation prolifèrent sur Internet qui promettent, en un jour, deux jours, trois tout au plus, d'apprendre à retrouver des dispositions enfouies au plus profond de notre être et gommées par des années d'éducation, de principes et de pensées toutes faites. Que faut-il en penser? Peut-on se lancer? Comment ne pas se faire déplumer par un charlatan pas plus extra lucide que vous et moi?

C'est le thème de mon dernier article dans Cheval Pratique de juillet.  Vous y trouverez une brève histoire de la communication animale, des pistes de réflexion, des expériences et les interviews des communicants Sandra Glories, Antonin Hella Bourgeois, Valérie Garzenne Bogeard et Dorothée Philippe.

Savoir se taire pour mieux entendre

Et pourquoi ne pas essayer?


Si votre coeur parle, lancez-vous. Suivez les 10 étapes pour établir une communication avec un cheval. Commencez par un cheval inconnu pour vous exercer avant d'ouvrir la conversation avec le votre. Et surtout, faites part de vos tentatives, vos succès comme vos échecs en commentaires sur mon blog.

mardi 27 juin 2017

Claire Vellières, prix de l'Académie française de la nouvelle

Bravo à Claire Vellières qui vient de remporter le prix de l'Académie française pour son recueil "Une poule rousse et autres nouvelles" (Editions du Contrefort), livre dont je vous ai déjà parlé et que j'ai adoré.
Claire a été mon invité sur Radio Cap Ferret pour parler des derniers chevaux sauvages du Bassin d'Arcachon, héros de son roman "La capture" (éditions le Rocher). Elle a également présenté ses nouvelles aussi construites que bien écrites.
Dans "Une poule rousse", Claire Vellières nous donne cinq histoires fortes dans lesquelles l'animal est le révélateur des sentiments qui animent hommes et femmes. La poule nous conduit à l'émoi amoureux d'un paysan solitaire, le loup au désespoir d'un jeune "malgré nous" sur le front de l'Est en 1945, le cheval au désir d'un capitaine pour une femme inaccessible et le tigre à l'amoureuse admiration d'une jeune musicienne pour son chef.

Lien pour lire mon article sur "La poule rousse et autres nouvelles"
Lien pour le podcast de Monchevalmedit consacré à Claire Vellières sur Radio Cap Ferret
Si vous voulez commander le livre, allez sur le site www.editionsducontrefort.com

dimanche 25 juin 2017

Dressage : éliminé pour avoir caressé son cheval

Tristan Tucker éliminé d'un concours de dressage pour caresse
L'australien Tristan Tucker, connu dans le monde du dressage pour l'attention qu'il prête à la préparation mentale de ses chevaux (récompenses, désensibilisations...) a été purement et simplement éliminé  pour avoir caressé son cheval lors d'un trot allongé. Motif : il est interdit de monter avec une seule main.
Féliciter, rassurer, encourager, relâcher... la caresse a de multiples fonctions!


Faut-il que les juges aient une vision bien étriquée, pour ne pas dire réactionnaire du cheval pour prendre une telle décision! Ils laissent passer des chevaux contraints et forcés (rollkur), s'émerveillent d'allures mécanisées et s'en prennent à ... une caresse! Déjà que les dresseurs n'ont pas le droit de parler à leurs chevaux, voilà qu'ils ne peuvent plus les réconforter! Bien-sûr, le règlement dit qu'il faut monter avec les deux mains. Rien ne dit en revanche qu'il est interdit de rassurer son cheval avec la main pendant la reprise.
Le bien-être du cheval doit être la priorité

Le cavalier australien a pris la sanction avec humour. "Nous avons donc fini avec un cheval heureux mais sans performance" a-t-il commenté. Que les juges méditent sur cette philosophie. Un cheval heureux et relâché sera toujours plus agréable à voir évoluer qu'un cheval tendu et forcé! Quant à nous, tirons en une leçon. Quand un cheval est tendu, nerveux ou qu'il tire sur ses rênes, le simple fait de prendre les deux rênes dans une seule main suffit à le rassurer. Le cavalier arrête de tirer et offre un point fixe au cheval, le remède est magique!

Lien pour voir la vidéo de la reprise sur le site de Grand Prix
Lien pour un autre éclairage via Eurodressage

samedi 17 juin 2017

Les conseils de dressage de Sophie Bienaimé à Marine Oussedik

Sophie Bienaimé et Marine Oussedik ont écrit un journal à quatre mains
Pendant un an, Sophie Bienaimé, écuyère de haute école et conceptrice des spectacles du Musée du cheval de Chantilly a donné des leçons à Marine Oussedik, artiste dont l'oeuvre est consacrée au cheval. De ces leçons aux allures de conversation est né "La leçon de dressage" (éditions Actes Sud), journal à deux voix, agréable à lire et très utile pour tout cavalier en quête de progression. Voici quelques uns des conseils de Sophie Bienaimé glanés ici et là :

  • Débutez le travail par un galop (après un long moment de pas). Au galop, tous les muscles du cheval travaillent en douceur et celui-ci échauffe son corps naturellement. 
  • Après la détente, demandez une demi-pirouette au pas qui installe le cheval dans le travail, le concentre, et le prépare à avoir les postérieurs en place pour un départ au trot. 
    Pour progresser et faire progresser son cheval
  • Pour travailler en liberté, il faut avoir les pieds bien ancrés au sol. Etre installé solidement sur ses jambes, comme si la terre nous aspirait. Etre là, présent, sûr de soi. On ne doit pas vaciller. 
  • Développez les foulées, puis reprenez, puis redéveloppez. Faites l'élastique, l'accordéon. 
  • Un bonne séance est celle où l'on ne compte pas. Il ne faut pas laisser s'échapper cet état de calme que nous devons constamment conserver et que l'on peut vite perdre par des contrariétés extérieures. 
  • Quand un cheval colle à la jambe, il faut être discontinue dans ses aides, le surprendre en l'occupant, changer souvent de direction pour ne pas le laisser dans une attitude... 
  • Toucher avec une longue badine indique au cheval qu'il doit engager ses postérieurs...
    Marine Oussedik dessine, peint et sculpte les chevaux
  • Utilisez votre corps. Soyez en tension dans votre dos, vos cuisses, vos mollets, vos fesses, bien droit, comme si un fil tirait votre colonne vertébrale depuis le haut de votre crâne. 
  • Avant de demander un exercice à un cheval, préparez le mentalement, imaginez la position de son corps avant de l'exécuter. 
  • Soyez tonique sans pour autant tout verrouiller
    Les lusitaniens de Marine, Jefferson et et Idaho


  • Ecoutez les chevaux. Eux aussi ont des choses à nous dire et à nous apprendre. 
  • Initiez-vous à la sophrologie pour être plus présent, concentré, confiant... 
  • Restez calme, abordez le travail dans la joie, la bonne humeur, le plaisir.
  • Ne trouvez pas normal un petit progrès. Réjouissez-vous. Ne vous montrez pas blasé. 
  • Aimez votre cheval. Souvenez-vous qu'il n'est que le reflet de celui qui le monte. 

mardi 13 juin 2017

Jean-louis Gouraud et Claire Veillières au sommaire de Monchevalmedit

Jean-Louis Gouraud et Claire Veillières à la Pointe aux chevaux

Pour la dernière émission de la saison, demain mercredi sur Radio Cap Ferret 97.9 (ou par Internet), Monchevalmedit s'ouvre sur le monde avec deux invités "globe galopeurs" : l'écrivain voyageur Jean-Louis Gouraud qui vient de recevoir le prix Nicolas Bouvier - Etonnants Voyageurs pour "Petite géographie amoureuse du cheval" (éditions Belin)  et Claire Veillières. Auteur de 'La Capture", un roman inspiré par les derniers chevaux sauvages du Bassin d'Arcachon et de "La poule rousse", délicieux recueil de nouvelles, elle travaille au sein du service des relations internationales de l'IFCE (Institut Français du Cheval et de l'Equitation) sous le nom de Claire Cordhillac. Elle voyage aux coins de l'Europe pour traiter notamment de dossiers sur le bien-être animal, les sports équestres, l'élevage, la TVA...

Unis par l'amour du cheval, nos deux globe-galopeurs évoqueront la place du cheval auprès des hommes, sa fonction, son avenir. Ils nous emmèneront en  Corée du Nord, à la découverte des chevaux de prjewalski, en Libye, en Russie, en'Allemagne, en Algérie...
C'est là que les chevaux rejoignaient l'île aux oiseaux à la nage pour profiter de ses pâturages



Et en lecture, un extrait de "Mon cheval blanc" par Kim Il Sung publié en annexe du livre de Jean-Louis Gouraud et dont je vous livre quelques lignes:  "Alors, chose étonnante, j'aperçus des larmes couler de yeux du cheval qui me regardait. J'étais surpris. Comment a-t-il deviné notre séparation imminente? Il semblait qu'il avait lu sur mon visage ce que j'avais décidé pour lui..."

Lien vers mon article sur Claire Veillières
Lien vers mon article sur Jean-Louis Gouraud et sa "Petite géographie amoureuse"

samedi 10 juin 2017

Le prix Nicolas Bouvier Etonnants Voyageurs pour Jean-Louis Gouraud, voyageur de l'extrême

Jean-Louis Gouraud vient de recevoir le prix Nicolas Bouvier Étonnants Voyageurs pour sa "Petite géographie amoureuse du cheval" qui vient de paraître chez Belin. Un journal de bord qui nous emmène à la découverte des cultures équestres des quatre coins de la planète, de la Mongolie au Cameroon, de la Turquie à la Suisse en passant par L'Inde et même la Corée du nord! Jean-Louis adore se balader dans les pays les plus fermés du monde (l'Algérie de Boumédienne, La Libye de Khadafi, l'Union Soviétique du rideau de fer...)

 Il décrit de façon savoureuse, méticuleuse, drôle et rigoureusement vécue l'interdépendance qui existe entre les hommes et les chevaux dans tous les pays du monde.  Et de citer en préambule le célèbre naturaliste Georges Cuvier : "Dites-moi le cheval d'un peuple, je vous en dirai les moeurs et les institutions".

Cet ouvrage ou plutôt cette bible de voyages (600 pages) apporte plus d'infos sur un pays que n'importe quel guide aussi sérieux soit-il. Il se lit comme une succession de lettres dédiées à l'amour du cheval.

Jean-Louis Gouraud est l'auteur de nombreux articles, romans, spectacles et anthologies à la gloire du cheval


Petits extraits choisis qui plantent le décor :
En Corée du Nord : "Quitte à aggraver mon cas et à passer pour un inconditionnel de ce pays a mauvaise réputation, j'avouerai même le réel plaisir à me balader dans des villes sans embouteillage, donc-  sans bruit- et sans publicité. Sans autres bruits ici, du moins, que les innombrables fanfares et choeurs interprétant à tous les coins de rue des chants patriotiques à la gloire du régime et de ses dirigeants".  

A Taïwan, Jean-Louis Gouraud se fait sortir les originaux de Castiglione, peintre jésuite devenu le peintre favori  de l'empereur de Chine au début du XVIIIe siècle sous le nom de Lang Shining Au terme d'une incroyable chevauchée entre couloirs, portes blindées, sas de décontamination... il découvre la précieuse toile de soie.   "Les couleurs sont si fraîches, si éclatantes qu'on pourrait croire que l'oeuvre a été peinte la veille. C'est l'un des plus beaux jours de ma vie". 

En Libye, il fréquente Kadhafi "... Je lui trouvais d'indéniables qualités. Celle, en particulier, de contenir en Afrique du nord et au Sahel la montée de l'islamisme, à une époque où celui-ci déchirait l'Algérie et menaçait l'Egypte... Même s'il faisait beaucoup de bêtises, le personnage n'était pas bête. Ses idées, parfois, me semblaient mériter mieux que l'application souvent maladroite qu'il en faisait: à propos des femmes, à propos de l'islam, à propos de l'apartheid. Sur les chevaux, ses propos dénotent un esprit original. "Il faudrait interdire les courses d'obstacles. Le cheval aime la course, mais sauter n'est pas dans sa nature. Pourquoi le forcer, l'obliger à faire ce qui ne lui plaît pas? " ou encore "Il parait que les français mangent de la viande de cheval  Quelle  horreur! C'est de la sauvagerie. D'ailleurs, manger de la viande est un comportement barbare. Il faut devenir végétarien... ". 

Vous l'avez compris, les voyages de Jean-Louis Gouraud aux quatre coins du monde sont pleins d'anecdotes, ses analyses parfois inattendues, son érudition immense, bref on passe de savoureux moments hors des sentiers battus.
En bonus, il nous offre la traduction de "Mon cheval blanc",  de Kim II Sung.  A l'aube de ses 80 ans, le premier dirigeant de la Corée du Nord, surnommé le "président éternel" évoque son cheval de guerre. Il dit les larmes versées par son cheval quand il décide de s'en séparer. Il raconte l'astuce trouvée par son plus fidèle compagnon pour lui sauver la vie, au risque de se briser les jambes. Un texte émouvant, parfaitement décalé, comme on les aime!

Lien vers mon dernier article sur Jean-Louis Gouraud

mardi 6 juin 2017

La communication animale sur Radio Cap Ferret

Peut-on communiquer par intuition ou par télépathie avec les chevaux? Peuvent-ils lire dans nos pensées et nous dans les leurs? Si oui, est-il légitime d' en faire le commerce? La communication animale sera le thème de la prochaine émission "Monchevalmedit" sur Radio Cap Ferret 97.9, mercredi de 17 à 18 h avec trois invités :

Sandra Glories lors de son exposition sur le lien entre l'homme et l'animal avec le peintre Alba
Sandra Glories est l'auteur de "Alogos", un livre dans lequel elle retranscrit des extraits de communication animale. Passionnée de grec ancien, elle a choisi de donner la parole aux animaux (alogo veut dire celui qui n'a pas la parole en grec ancien, cheval en grec moderne). Ex courtier en vin, elle se consacre désormais à la communication animale. "Quand on leur donne la possibilité de s'exprimer, il faut les entendre, même si parfois, c'est rude".  Et de rappeler que l'humain et l'animal sont reliés par une force invisible. "Les chevaux  savent qui ils sont profondément. Ils voient en nous comme dans un livre ouvert". Sandra a la chance de vivre avec ses chevaux à la maison à Monségur, petite bastide de l'Entre-Deux-Mers. Son compagnon le cavalier de saut d'obstacles Charles Mathieu développe une activité de coach animalier et aide les personnes à retrouver le lien avec leur animal.

Valérie Garzenne Bogeard à l'écoute des animaux 
Valérie Garzenne Bogeard est coach et  hypnothérapeute. Elle n'a jamais essayé d'hypnotiser Sulliman, le cheval de sa fille. Mais quand elle prend sa voix de transe (rythme ralenti, ton monocorde), il commence à s'endormir  et se laisse soigner sans montrer la moindre résistance. Pour Valérie, on est tous télépathe. "Il faut ouvrir son coeur, faire confiance en son intuition mais aussi, accepter que tous les animaux n'ont pas envie d communiquer. Parfois, il faut plusieurs jours pour établir un contact. C'est l'animal qui décide. Nous, on est dans le respect et l'attente".
La femme Chaussette propose des spectacles baignés de poésie et de tendresse
Les habitants de la région Aquitaine connaissent Maty Chaussette qui propose des spectacles avec ses chevaux. Elle sera le 13 juillet à Audenge. Très proche de chacun de ses artistes, elle est constamment à l'écoute et connectée.  Elle vient de suivre un stage de communication animale et nous parlera de cette nouvelle étape dans sa relation avec les chevaux.

Cliquez pour écouter le PODCAST

Lien vers le blog Alogos de Sandra Glories
Lien pour le site de Valérie Garzenne
Lien pour la page FB de la femme Chaussette
Lien vers mon article sur la femme Chaussette

samedi 3 juin 2017

10 conseils pour offrir la liberté d'expression aux chevaux

Les chevaux ont tous une personnalité propre. Laissez-les s'exprimer et vous verrez quels êtres extraordinaires ils sont. C'est le sujet de mon dernier article dans Cheval Pratique de juin.
Voici, en bonus, quelques conseils :
Laissez-les prendre des initiatives en balade. Ils auront le pied plus sûr!


  1. Regardez-le, passez du temps avec lui. Vous serez étonné de tout ce qu'il exprime. Attardez-vous sur sa bouche, ses yeux et les différents signaux envoyés par son corps.
  2.  Laissez-le vous flairer, mettre son nez dans vos cheveux, avoir un contact tactile du bout des lèvres avec vous. Non, il ne va pas vous mordre!
  3. Attachez-le de façon lâche pour le pansage. Il doit pouvoir participer, vous montrer où il a envie d'être gratouillé par exemple.
  4. Faites-lui explorer son univers. Emmenez-le en balade à pied comme vous le feriez avec un chien. Enrichissez son environnement en ajoutant de nouvelles choses (un vieux pull, une boîte, une bûche...)
  5. Confrontez-le à un maximum de situations (une balade au marché à pied, passer entre deux voitures...) en lui laissant trouver la solution lui-même.
  6.  En balade, apprenez-lui la différence (un code, un mot suffisent), soit vous pilotez, soit vous le laissez libre de prendre le chemin qu'il préfère.
  7.  Laissez-le montrer sa joie. Un petit coup de cul, un mouvement d'encolure, ce n'est pas grave!
  8. Libérez sa parole. Pas question de l'empêcher d'ouvrir la bouche avec un nose band  ou une muserolle serrée.
  9.  Encouragez-le à s'exprimer et à tenter des expériences en disant "c'est bien", "Vas-y!" avec un grand sourire.
  10. Adaptez-vous à lui plutôt que de vouloir à tout prix le mettre dans votre moule. Cherchez les codes qu'il connaît, utilisez ce qu'il aime faire...
Pour en savoir plus, lisez mon article. Promis, vos relations avec les chevaux prendront un nouvel élan. 





mardi 30 mai 2017

Les chevaux de Lascaux: le podcast de Maurice Bunio

Le réalisateur Maurice Bunio a filmé la grotte de Lascaux pendant trois ans
Invité de Monchevalmedit sur Radio Cap Ferret 97.8, le réalisateur Maurice Bunio nous a tenu en haleine et nous fait frissonner tout au long d'une émission bien trop courte pour un tel voyage.

Il nous a emmené près de 20 000 ans en arrière dans la grotte de Lascaux. Les hommes n'habitaient pas cette grotte qui était, selon l'hypothèse la plus probable un sanctuaire au sens spirituel ou chamanique; Ils devaient vivre sous les tentes qu'ils tissaient ou dans des abris sous roche. Il faisait un froid glacial (période glaciaire) et les hommes étaient très peu nombreux, 15 000 en France alors que les animaux proliféraient par millions.

Le cheval n'était pas encore domestiqué, à peine chassé car les hommes lui préféraient des proies plus faciles, charogné à l'occasion mais surtout observé. Et sans doute adulé puisqu'il est l'animal le plus représenté dans la grotte avec 353 peintures et gravures.

Très stylisé, le cheval est représenté en mouvement


Les artistes de l'époque l'ont peint ou gravé avec une petite tête, un ventre très arrondi, une longue queue noire, des ronds en guise de sabots et une ligne claire qui se détache d'un postérieur pour donner du mouvement. Rien n'était laissé au hasard dans ces compositions très sophistiquées qui répondaient à des codes précis.  Pour peindre, ils utilisaient des pochoirs, des tampons en tissus ou des pinceaux en crins de cheval.

Quelle symbolique portent les chevaux de Lascaux? Qu'ont voulu dire les artistes de la préhistoire? Maurice Bunio nous emporte de mystère en énigme, d'émerveillement en frisson. Lui qui est resté pendant trois ans dans la grotte pour la filmer nous donne très envie d'aller visiter son fac similé, Lascaux 4 et le centre International de l'art Pariétal..


 Lien pour écouter l'émission

Lien vers l'article qui présente Maurice Bunio
Lien vers le Centre International de l'art Pariétal Montignac Lascaux

dimanche 28 mai 2017

Manu Bigarnet : mules savantes et voltige équestre sur l'île de Ré


Manu Bigarnet et le voltigeur Kevin Ferreira entrent en scène 
En costume queue de pie noir et noeud papillon, Manu Bigarnet entre en scène avec son attelage tiré par une mule splendide et aussitôt, le ton est donné. Le spectacle sera époustouflant d'adresse,  tout en poésie et tendresse avec les chevaux (et les mules).

Manu Bigarnet et ses partenaires Anne-Gaelle Bertho et Kevin Ferreira ne sont pas là pour se montrer, non! Ils se donnent corps et âmes, offrent leur coeur, sortent leurs tripes devant un public ébahi, ému jusqu'aux larmes par une telle complicité avec les chevaux et les deux mules Capitana et Veluntarie.

Duo de tendresse entre Manu Bigarnet et sa mule
Des mules fières et malignes avec lesquelles Manu doit sans cesse négocier. "Le  réflexe de défense du cheval, c'est la fuite. L'âne va de l'avant. La mule combine les deux comportements. Elle va regarder et elle se barre!" Mutines, les deux mules en font voir de toutes les couleurs à Manu. "Le secret, c'est d'en avoir deux. Quand l'une part en vrille, je m'occupe de l'autre!"

Manu est l'un des meilleurs acrobates équestres du monde. Il a passé une vingtaine d'années au théâtre Zingaro aux côtés de Bartabas avant de faire cavalier seul et venir s'installer sur l'ile de Ré. Il enseigne la voltige qu'il pratique avec ses chevaux mais aussi ses mules. Fait rarissime, il galope debout sur leur croupe. Étrange destin de ces deux forces de la nature qui ont démarré leur carrière dans les arènes à tirer les taureaux morts en corrida.

Anne-Gaëlle Bertho saute un cheval en toute liberté
Chaque acteur de ce spectacle a une histoire, son histoire. Praline, la petite alezane qui souffrait de fourbure a été sauvée de l'abattoir par Anne-Gaëlle. La blanche Abakan est borgne. Elle aussi a été sauvée in extremis. Cisma a été achetée sur une foire, pleine à dix-huit mois. Vaquero? Récupéré rétif d'un centre de ballade. Il ne voulait plus travailler. Les quatre vouent à Anne-Gaëlle une reconnaissance sans borne. Ils ne la quittent pas des yeux et chaque mouvement en liberté est donné avec plaisir, jamais arraché ni mécanisé.  Les chevaux se cabrent, s'assoient, dansent avec grâce. Entre chaque numéro, Gaëlle les embrasse spontanément.

Quant à Kevin Ferreira, c'est le roi de la cascade. Avec ses quatre chevaux, il voltige à la cosaque et travaille en liberté avec ce même feeling magique.

Aujourd'hui, Manu Bigarret veut transmettre. "Le professeur est capable de faire réaliser des rêves et des désirs à un élève, mais plus encore de faire naître chez lui ce qu'il n'imaginait jamais", dit-il. Diplômé des métiers des Arts du Cirque, il a créé son école de voltige à cheval, à Loix, sur l'île de Ré. Il accueille enfants, adultes et professionnels tout au long de l'année.

Cet été, du 13 juillet au 24 août, tous les jeudis, il présentera un nouveau spectacle "Confidence" mettant en scène son cheval Pantin, un robuste comtois de quinze ans avec lequel il a uni son destin.




Anne Gaëlle Bertho et ses chevaux sans contraintes


Avec le voltigeur Kevin Ferreira
Grand moment d'émotion avec 8 chevaux couchés

Un spectacle rythmé et tellement vivant

La mule et son attelage ferment le spectacle
Lien vers ARDEVAC, l'école de voltige à cheval de Manu Bigarnet

mardi 23 mai 2017

L'homme et le cheval : mais où sont les garçons?

Frédéric Morand, directeur du centre équestre de Lège Cap Ferret

Après l'émission consacrée aux femmes avec la pétillante Oranne Dutoit, place aux hommes! Ils représentent 20% de la population cavalière. Comment trouvent-ils leur place? De quelle façon voient-ils l'évolution de l'équitation et surtout de la relation au cheval. Pourquoi les garçons préfèrent-ils le foot ou le tennis alors que traditionnellement, l'équitation était une affaire d'hommes et de militaires?

Pour en débattre, je recevrai  deux 
invités masculins, j'ose dire des "figures".

Frédéric Morand  directeur du centre équestre de Lège Cap Ferret,  organisateur de concours hippiques et membre du bureau de la Fédération Française d'Équitation, chargé du haut niveau. Chef de piste et enseignant, il anime des stages aux quatre coins du monde. On est curieux de savoir comment il s'y prend pour attirer et garder des garçons dans ce monde devenu féminin. 
 Le docteur Philippe Wilhems, général baroudeur et homme de cheval

Général de l'armée de terre et chirurgien, le docteur Philippe Wilhemsa démarré sa carrière militaire pour monter à cheval. "Pendant quatre ans, j'ai monté à Saumur et à Fontainebleau. Je sautais avec Grand Veneur, un cheval d'une grande intelligence. Chef de race, il est l'un des fleurons du stud-book du selle français.  Mais à l'époque, les chevaux étaient considérés comme de outils ". Formé par Marc Bertran de Balanda et frère d'une éleveuse de chevaux de sport, il a transmis son virus à sa fille. Lui qui voyage dans tous les coins sensibles de la planète, nous parlera des équidés dans la guerre, comme ces milliers de mules qui transportent des armes au Pakistan. 

Frédéric Morand et Philippe Wilhems échangeront également sur la Nouvelle Calédonie qu'ils connaissent bien, l'un pour ses activités d'organisation des soins, l'autre pour ces stages de sauts d'obstacles. 

Les chevaux de guerre, les chevaux victimes de la folie des hommes, les chevaux de sport, l'enseignement de l'équitation... tout un programme à suivre mercredi à 17 h sur Radio Cap Ferret 97,9 ou en direct par Internet.