Translate

samedi 22 avril 2017

Le podcast du Haras de Malleret, balnéo pour chevaux

Alexandra Lafféa et Gérald Martinez du Haras de Malleret étaient nos invités
Un rejoneador qui arrête la corrida par respect pour ses chevaux, un haras qui traite les chevaux de sport ou de courses comme des athlètes de haut niveau, un élevage de chevaux allemands au coeur du Médoc, une jeune femme qui quitte l'hôtellerie de luxe parisienne pour veiller au calme et au bien-être de ses nouveaux clients quadrupèdes... c'était sur Radio Cap Ferret dans Monchevalmedit du 12 avril avec pour invités Gérald Martinez, fondateur du Haras de Malleret et Alexandra Lafféa, sa chargée de communication. Au micro à mes côtés, Tonton et Bruno Juge à la réalisation.

Lien pour écouter l'émission (c'est en partie 2)

Lien vers mon article sur le Haras de Malleret

mardi 18 avril 2017

Jérôme Garcin, invité de Monchevalmedit

Jérôme Garcin, un regard, une plume...
Jérôme Garcin sera l'invité de Monchevalmedit n°25, mercredi à 17 h sur Radio Cap Ferret 97.9 ou en direct sur Internet. Ecrivain et journaliste, Jérôme Garcin anime l'émission culte "Le masque et la plume" tous les dimanches à 20 h sur Inter. Il est responsable des pages culturelles du Nouvel Obs. Et surtout, il écrit sur les chevaux souvent et par eux toujours. "Le cheval m'a libéré et m'a autorisé à écrire", dit-il.

Jérôme Garcin bien représenté dans ma petite bibliothèque
Un amour du cheval qui ne va pas de soi. Jérôme Garcin a commencé par haïr celui qui a provoqué la mort de son père, un grand trotteur, surnommé le tueur parce qu'il s'emballait dès qu'il sortait de son manège. Et puis, un jour, en accompagnant son fils au poney club, Jérôme Garcin a décidé de renouer avec cet être qui le fascine tant.

Il a raconté son histoire dans "Une chute de cheval", grand succès de librairie qui a mis le pied à l'étrier de sa carrière d'écrivain. Dans "Perspectives cavalières", il rend hommage aux chevaux et à ceux qui les aiment, des écuyers de Saumur à Bartabas, de Philippe Noiret à Jean Rochefort. De "Galops" à "L'écuyer mirobolant" en passant par "Cavalier seul" ou "Bartabas, roman", il poursuit son cheminement équestre et tente de percer le secret de ce "taiseux" qu'est le cheval.
Le parcours d'un homme magnifique
Jérôme Garcin fait du cheval son psychanalyste qui l'aide à "accoucher de pensées enfouies". 

De ma petite bibliothèque, je vous ferai découvrir "Le voyant". Dans ce livre paru en 2015 aux éditions Gallimard, Jérôme Garcin fait le portrait de Jacques Lusseyran, un écrivain résistant qui a perdu ses yeux et que l'histoire a oublié. Un livre où il n'est pas question de chevaux sauf... en page 85! Jérôme Garcin compare l'aveugle à un cheval de Camargue, qui, comme lui, possède un regard intérieur.


Lien pour mon post : Pourquoi Jérôme Garcin écrit-il sur les chevaux?
Lire un texte inédit de Jérôme Garcin

jeudi 13 avril 2017

Le podcast du Cheval Bavard : les chevaux aiment la musique!

Galienne Tonka laisse aux chevaux la liberté de s'exprimer
Un cheval qui bat la mesure, un vétérinaire qui prescrit des sonates de Chopin, des chevaux qui s'expriment, font des propositions, affichent leurs préférences musicales... c'est extraordinaire, oui et c'est dans Monchevalmedit n°22 sur Radio Cap Ferret avec Galienne Tonka, créatrice du Cheval Bavard. Ce théâtre devient une véritable ligue d'improvisation avec des chevaux acteurs à part entière et qui ont, pour certains, une véritable oreille musicale!


De ma petite bibliothèque, j'ai lu un texte de Stéphane Béchy  paru dans "La musique du cheval", aux éditions Le rocher. Organiste et claveciniste, il se produit aux quatre coins du monde. Il est aussi cavalier. Son expérience de musicien lui est utile pour monter à cheval...

Lien pour écouter le PODCAST

Le plaisir de rencontrer des amoureux passionnés de chevaux
Lien vers mon précédent post sur le Théâtre du Cheval Bavard

mardi 11 avril 2017

Le haras de Malleret sur Radio Cap Ferret

L'aquatrainer hydrozone du Haras de Malleret
Balnéo, luxe et volupté! Les chevaux en séjour au Haras de Malleret ont de la chance. Rien n'est trop beau pour eux! Gérald Martinez le fondateur du Haras de Malleret et Alexandra Lafféa, chargée de communication de ce Haras sont les invités de Monchevalmedit n°24 mercredi à 17 h sur Radio Cap Ferret, 97.9 ou en direct par Internet.

Magnifiquement restauré, le Haras de Malleret tient son nom de Monsieur de Malleret, écuyer du roi Louis XIV

Situé à Le Pian Médoc (33), le haras propose de la balnéothérapie pour les chevaux. Véritables athlètes de haut niveau, les chevaux peuvent y recevoir des soins post opératoires, se faire traiter des lésions osseuses, musculaires, ligamenteuses. Ils peuvent se préparer à l'effort ou récupérer.
Ecuries de luxe pour athlètes de haut niveau
Musique classique, buses de massage, aquatrainer, algothérapie, boxes spacieux et capitonnés, solarium, spa relaxant, nourriture choisie... tout est fait pour le confort de nos sportifs. Certains chevaux de haut niveau viennent même tout simplement pour se relaxer!
La balnéothérapie accueille sept chevaux pour des soins personnalisés

Gérald Martinez est lui-même cavalier de dressage. Il a été rejoneador (toreo à cheval), mais c'était dans une autre vie (qu'il regrette peut-être aujourd'hui). "J'étais trop attaché à mes chevaux. J'ai eu la chance de ne jamais abîmer de chevaux en corrida. Mais j'avais trop de respect pour eux et pour ce noble animal qu'est le taureau. J'ai préféré arrêter". A présent, Gérald Martinez veut se consacrer au bien-être des chevaux. "Ils m'ont tant donné dans ma carrière que prendre soin d'eux à présent me semble un juste retour". Sa passion pour le dressage le mène tout naturellement vers l'élevage. Le Haras de Malleret propose des étalons allemands de grande lignée.
Gérald Martinez goûte "Le château de Malleret", un Haut Médoc issu de ses vignes
Alexandra Lafféa vient de l'hôtellerie de luxe parisienne. Elle est aussi cavalière. "Je monte pour le plaisir. J'ai toujours ma vieille jument de 27 ans et je viens d'acheter un jeune frison".
Le Haras se tourne également vers le dressage

samedi 8 avril 2017

La star de Cheval Pratique est un Monsieur!

Reagann est à la une de Cheval Pratique
Il s'appelle Reagann mais ses proches le surnomment Henri, diminutif de Riri (et non l'inverse!) "Henri lui va tellement mieux, raconte Caro sa propriétaire. C'est un monsieur. Il est si intelligent! Il nous sonde en permanence". Cet entier selle français de douze ans fait la couverture du dernier Cheval Pratique (avril) avec Claire en selle.  Il a été photographié par Thierry Ségard pour mon livre "En intelligence avec mon cheval". Il illustre à merveille la rubrique de Monchevalmedit que vous retrouvez chaque mois dans Cheval Pratique avec pour thème, ce mois-ci, "Intéresser son cheval : captivez-le". "Reagann est un cheval très volontaire, poursuit Caro. Il veut toujours bien faire et il est très bien dressé. Mais il reste entier et il a besoin de s'exprimer, sinon il perd vite le moral. Quand je l'ai acheté, il y a deux ans, il avait beaucoup maigri et commençait à devenir agressif. Sa nouvelle vie l'a complètement transformé".
Trop souvent mis à l'écart parce qu'entier, Reagann a, au contraire, besoin de compagnie. "Dans sa pension de Saint Médard, il a repris le moral, raconte Caro. Il a des hongres comme voisins de pré et il s'amusent avec eux".
Une vraie vie de... cheval!

Méconnaissable, Monsieur Henri est devenu le chouchou des écuries! Il saute très bien et emmène Caro en épreuve de sauts d'obstacles. "On commence à faire des épreuves à 1,20m.  Il est génial et facile à gérer même en concours au milieu des autres chevaux"; Caro a bien pensé le faire castrer surtout pour préparer sa retraite. "Mais c'est une opération qui peut avoir des conséquences. Je préfère éviter car il est tellement facile. Je le mettrai au pré avec un poney. Quand je vois comment il joue avec son voisin de pré, je me dis qu'il n'y aura pas de problème". 
Avec Caroline, il se joue des barres!
Reagann est un parfait cheval d'amateur. Il va au pré, en balade et en concours. Il ne représente pas pour autant tous les entiers, qui parfois, quand ils ne se consacrent pas à la reproduction,  auraient une vie plus agréable en étant castré. Chaque cheval est différent. Chaque cas est unique, ce qui fait le charme de notre passion!

Des conseils, du vécu, des explications...

    des interviews, des idées... pour voir le cheval autrement


mardi 4 avril 2017

Livres équestres anciens au Grand Palais à Paris

Un catalogue de littérature équestre ancienne très riche
Consacré à la littérature équestre ancienne, le nouveau catalogue Philippica
est arrivé. Exceptionnellement, les livres sont visibles au Grand Palais du 7 au 9 avril au stand F7 du salon international des livres rares et objets d'art.

Edité par Philippe Deblaise, ce catalogue symbolise le savoir équestre depuis le XVI ème siècle jusqu'à nos jours.  On se promène de Grisone au général Decarpentry, en passant par La Broue, Pluvinel, La Guérinière, le baron d'Eisenberg, Baucher...

  Philippe Deblaise a réussi à dénicher des pépites dont les prix s'échelonnent de 100 à 20 000 euros.

Rares, trois best-seller allemands de la fin du XVI ème siècle dans une reliure d'époque impeccable.  "Ils ont plus de 400 ans et sont comme neufs avec une couverture en bois somptueuse et une iconographie abondante. C'est la première fois que sont représentées dans un livre des femmes montées en amazone ou en sellette à la fermière. A l'époque, les allemands étaient les grands maîtres de l'illustration comme en témoignent les scènes de soins aux chevaux et de ferrure, saisissantes de réalisme".
Marcus Fugger (1529-1597) est l'un des auteurs de la trilogie

Précurseur, le premier livre de l'histoire de l'équitation occidentale date de 1550. Il est signé Federico Grisone, le premier à poser les bases d'une technique d'équitation novatrice. De quoi mesurer le chemin parcouru depuis!  Philippe Deblaise a déniché une édition originale dans sa première reliure comportant 50 planches gravées sur bois représentant des mors.
Précieuse, la belle édition de "L'instruction du Roy en l'exercice de monter à cheval" par Antoine de Pluvinel (1666) vaut 11 000 euros.
Esthétique, la "Représentation et Description de toutes les leçons de chevaux de Manège et de la Campagne" de Johann Elias Ridinger offre des scènes élégantes et précises dans de magnifiques décors arborés. Une petite merveille!
Johann Elias Ridinger 1760

Introuvable, "Le Bauchérisme réduit à sa plus simple expression" par Louis-Joseph Rull séduira les amateurs.
Le cheval et l'amazone. Stirling Clarke.
Magnifique, l'hommage aux amazones dans "The Habit and the horse" de Stirling Clarke et ses six lithographies en couleur (1857) qui viennent illustrer ce traité d'équitation féminine.

Charmante, cette suite de planches en couleur de Volkers datant de 1883.

Jument arabe et son poulain  par Emil Volkers (1883)

Fondamental, "Baucher et son école" du général Decarpentry (1948) nous plonge dans l'équitation moderne pour 200 euros.

Bref, un catalogue très riche qui donne envie de courir au Grand Palais ou de prendre contact avec le libraire Philippe Deblaise pour un incroyable voyage dans le temps.



vendredi 31 mars 2017

Un logo pour Monchevalmedit


Monchevalmedit a la cool attitude...
Il est joyeux et représente un cheval qui ouvre les yeux sur le monde et qui parle. De sa bouche sortent des fleurs et une note de musique. Un cheval dans le vert comme dans un pré. Avec un petit air des années 70. Il a été dessiné par Grégoire Mabire,  le dessinateur avec qui je signe "Tout sur mon cheval" (éditions Le Pommier).  Son dernier livre "Et si on jouait au loup?" vient de paraître chez Mijade et, en juin, sortira son album "Le blog de Nina" avec Béka chez Bambou.

Le M du logo a de l' allure. Comme un ressort, il va de l'avant et garde la tête haute! M comme Mystérieux, M comme Merveilleux, comme Mouvement et comme Monchevalmedit, bien-sûr.  Le graphisme a été concocté par Ronan qui crée des identités visuelles et des sites à prix serrés.


Le tout est relevé par un bandeau bleu comme le ciel, l'horizon. Bleu sagesse, bleu sérénité.



Monchevalmedit va de l'avant 


Un logo qui reflète bien l'esprit de Monchevalmedit : se placer le plus possible du point de vue du cheval, oeuvrer à sa reconnaissance en tant qu'être sensible qui a sa propre intelligence et son mode de fonctionnement, le faire connaître, raconter des histoires...Tout un programme à mener la fleur et la note de musique à la bouche!


Monchevalmedit : de l' écoute, de la curiosité, des yeux bien ouverts, une posture, un engagement.

Lien pour le site de Grégoire Mabire
Lien pour  www.netego.fr, le site de Ronan

mercredi 29 mars 2017

Live betting : le monde des courses fait le pari de la manif

 

La filière courses menacée  par le "live bitting"
Grande mobilisation du monde des courses qui vient à Paris aujourd’hui pour manifester contre le projet sur la prise de paris sportifs en direct  (live betting en anglais) dans les points de vente de la Française des Jeux. Un projet qui risque s'il est adopté de détourner les parieurs des courses vers d'autres sports comme la boxe.
Autant d'argent en moins pour les courses et pour la  filière cheval dans son ensemble. En effet, une partie des sommes pariées est reversée à la recherche, l’élevage, les pôles équestres, l’organisation des concours pour jeunes chevaux (via la Société Hippique Française). L'année dernière le fond Eperon a ainsi redistribué 9,6 millions d'euros
L’association des Jeunes Professionnels de la filière cheval (JPFC)  parle de 180 000 emplois directs ou indirects menacés par le projet gouvernemental. Le personnel des courses mais aussi les selliers, les professionnels de santé, les maréchaux, les fabricants d’aliments… sont concernés.

« Si les enjeux du PMU s'écroulent, cela pourra être le coup de grâce pour les courses. Les professionnels du sport et du loisir seront également affectés car les courses les soutiennent. Cela deviendra de plus en plus difficile de trouver des chevaux selle français. L’élevage et les régions rurales seraient fortement impactées » souligne Jean de Chevigny, président du Fonds Eperon.

La manifestation partira à 14 h de la Porte dorée pour se rendre vers le ministère des finances de Paris-Bercy. Elle sera "encadrée" par une quinzaine de cavaliers à cheval. 

Lien pour signer la pétition

mardi 28 mars 2017

Une ostéopathe au sommaire de Monchevalmedit sur Radio Cap Ferret


Caroline Perret prend soin des chevaux selon les techniques de l'ostéopathie
Mon invitée
Elle est toute jeune, toute blonde avec de grands yeux clairs. Elle respire la gentillesse. Mais ne vous fiez pas à son air de ne pas y toucher, Caroline Perret a de l'or dans les mains. Ostéopathe, cela fait quatre ans déjà qu'elle prend soin des chevaux du Bassin, des humains et des chiens. Elle se considère comme une "mécanicienne du corps".

Elle est aussi cavalière. Elle sera l'invitée de Monchevalmedit n°23 sur Radio Cap Ferret demain mercredi à 17 h en direct sur 97.9 ou par Internet.



Avec ses main, elle questionne le corps du cheval


Une vie de cheval presque humaine, trop humaine
De ma petite bibliothèque, je vous lirai un passage de "Autobiographie d'un cheval", le chef d'oeuvre de John Hawkes (en poche éditions Point Seuil).  Paru en 1993, ce roman raconte l'histoire de Guilledou, un cheval qui se méfie des humains et n'a que du mépris pour les chevaux dociles. Son débourrage est un calvaire, sa castration un martyre. Il trace sa route de ranchs misérables en champs de course pathétiques. Il devient violent et imprévisible, capable d'attaquer un rival, saccager une écurie, ridiculiser un maître d'équitation prétentieux, fuguer, tempêter, se cabrer...   Il passe de la gloire à la déchéance. A la fin de sa vie, édenté, amaigri, revenu de tout, Guilledou croise sur sa route un irlandais qui ne s'y connaît pas en équitation mais qu'il appelle Maître car, pour lui, monter à cheval revient à écrire de la poésie.
  Dans ce roman vivant et galopant, John Hawkes raconte les vicissitudes de la vie de cheval, une vie qui ressemble étrangement à notre propre vie. Une vraie réussite.

Infos
Enfin, nous parlerons des chevaux qui rendent intelligents et de la nouvelle mesure sur la prise des paris sportifs en direct qui va déstabiliser toute la filière équine et ses 180 000 emplois.

C'est demain à 17 h sur Radio Cap Ferret dans Monchevalmedit -La boite de Pandore de Tonton H, réalisé par Bruno Juge sur 97.9 ou par Internet sur le site de la radio.

Lien pour Radio Cap Ferret
Lien pour le site de Caroline Perret
Lien pour l'article qui lui est consacré dans Info Bassin

dimanche 26 mars 2017

Le podcast de Monchevalmedit: Carina Van Lauglhan, Bernard Noirot, l'élevage

Carina Van Lauglhan, grande dame de la protection des chevaux

Bernard Noirot, l'heureux éleveur de chevaux de sport du Grasset
Voilà le podcast de Monchevalmedit n°20 sur Radio Cap Ferret dans la Boîte de Pandore de Tonton H. Vous pourrez entendre Carina Van Lauglhan (présidente du Refuge de Darwyn France) nous raconter la merveilleuse histoire de ses deux poulains adoptés par l'étalon Baritou

Bernard Noirot, éleveur de chevaux de sports (élevage du Grasset) parle de son élevage mais aussi de la transmission père-fils.

En réécoutant l'émission, je regrette de ne pas avoir été plus réservée sur l'élevage en amateur. Comme vous le montre le film "Do you need to Breed?", les chevaux sont déjà trop nombreux. Faire naître un poulain, c'est tentant. S'en occuper et l'accompagner jusqu'à la fin de sa vie (une trentaine d'années), c'est un engagement véritable. Bien réfléchir avant de faire reproduire sa jument. Que fera-t-on du poulain s'il ne répond pas à nos demandes? Notre jument adorée a-t-elle les qualités d'une poulinière?Avons-nous les moyens de faire face à toutes les éventualités? Le poulain sera-t-il élevé avec d'autres chevaux?  Quel est notre objectif? Comment va-t-on gérer sa carrière? etc.

J'aurai également pu rebondir sur la notion de dominance évoquée par Bernard Noirot; Mais l'émission touchait à sa fin. Ce sera pour une prochaine fois!

Lien pour écouter Monchevalmedit du 8 mars avec Bernard Noirot avec Carina Van Laughlan


jeudi 23 mars 2017

Gillian Higgins aux EquiÉtudes de Chantilly pour une équitation juste

Pour explorer l'intérieur de son cheval 
 Plus on connait l'anatomie et le fonctionnement musculaire, plus c'est facile de faire travailler son cheval dans le relâchement. Bref, assister aux EquiÉtudes, c'est bénéfique pour le cheval et pour le cavalier.

Le Musée du cheval de Chantilly transformé en lieu d'échanges et de connaissances
 Organisé par Sophie Bienaimé, ce salon du bien-être du cheval de sport a réuni différents intervenants aux Grandes Ecuries de Chantilly, samedi 18 mars, pour mieux "faire appel à l'harmonie musculaire et réaliser une équitation juste", selon les propres mots du Colonel Carde. "Cela fait 5 000 ans que l'homme essaie de faire du cheval un partenaire. Pour en faire un partenaire, il faut le connaitre!" Fondateur de l'association "Allège idéal", le colonel Carde a évoqué la résistance à l'innovation dont nous sommes les champions en France. "Avant Caprilli, on sautait sans se pencher en avant et le général Lhotte a eu beaucoup de mal à introduire le trot enlevé!" Et d'inviter l'assistance à toujours chercher à évoluer .  "En équitation, on n'a jamais fini d'apprendre et l'on commence à savoir quand on est trop vieux pour en profiter".

Mieux comprendre les actions des muscles en mouvement

L'éthologue Hélène Roche a rapidement retracé l'évolution de l'équitation en parallèle avec les avancées de la science. "Aujourd'hui, les chercheurs mènent des études de plus en plus nombreuses sur les émotions du cheval.  C'est l'animal qui nous dit s'il vit bien ou non les situations dans lesquelles l'humain le met". Bref, vous avez bien raison de lire et d'écouter "Monchevalmedit"!
Visualiser le squelette et la colonne vertébrale

Hélène Roche a également évoqué les théories de l'apprentissage que certains chuchoteurs comme Andy Booth intègrent maintenant dans leur travail. "Au départ, les chuchoteurs voulaient se comporter comme des dominants. Une posture qui leur permettaient d'être agressifs avec le cheval. Or, les relations sociales entre chevaux sont bien plus subtiles. Andy Booth a ainsi révisé son discours et changé sa pratique. Avant, il parlait de cheval irrespectueux. Maintenant, il dit que le cheval s'est trompé. Les avancées scientifiques lui donnent plus de recul et de lucidité sur ce qu'il fait". 
La colonne se ploie selon un axe longitudinal et un axe latéral

C'est l'anglaise Gilian Higgins qui a fait le show. Kinésithérapeute équin et humain, cavalière de concours complet, elle a peint sur deux chevaux du musée leur squelette et leur musculature. Trois heures de travail ont été nécessaires pour un résultat époustouflant. En regardant les chevaux évoluer sur la piste, on prend conscience de leur fonctionnement. Kilian Higgins a montré quelques exercices simples pour garder le cheval souple, limiter les risques de contractures, augmenter les performances.
Traction sur le côté exécutée en rythme pour que le cheval apprenne à se stabiliser

En bref, la clé pour avoir des articulations qui fonctionnent, c'est le mouvement. "Faites des mouvements très variés.  Avant de monter, renforcez la musculature du cheval par le travail à pied. Quand vous le montez, faites en sorte que son dos soit dans une bonne position. Si le dos s'affaisse, le cheval souffre. Quand vous lui faites descendre la tête, cela aide le dos à remonter. Sans muscles abdominaux, il n'y a pas de dos. Quand vous montez, faites-vous le plus léger possible en maintenant une bonne position. A pied, faites des exercices de flexion sur le côté avec une carotte, passez des cavalettis, faites descendre la tête, tirez la queue pour faire baisser la tête... Tous ces exercices peuvent être intégrés dans votre routine quotidienne. Les résultats sont visibles au bout de trois semaines".
Le travail sur cavalettis améliore le fonctionnement mécanique du cheval
Parfois, le cheval trouve une solution... inattendue!
Un petit labyrinthe permet de faire réfléchir le cheval et lui donner conscience de son corps

La lecture affine l'écoute de "Ce que les chevaux ont à nous dire"
A lire: "Anatomie du cheval et performance" de Gillian Higgins et Stephanie Martin (Belin)
Lien pour les EquiEtudes du musée du Cheval de Chantilly
Lien pour le site de Gillian Higgins Horseinsideout
Lien pour le site d'Hélène Roche éthologie-cheval
Lien pour l'association Allege Ideal

mardi 21 mars 2017

Le théâtre du Cheval Bavard en visite à Radio Cap Ferret

Le Cheval Bavard organise des rencontres entre artistes humains et artistes chevaux
Galienne Tonka, créatrice du théâtre du Cheval Bavard, sera l'invitée de Monchevalmedit mercredi 22 mars à 17 h sur Radio Cap Ferret 97.9 ou en direct par Internet.

Installée à Bioussac, en Charente, Galienne Tonka à fait de la ferme du Mas un lieu de spectacle et d'enseignement de l'art équestre. Elle prône une équitation de tradition française de légèreté qui se nourrit des grands maîtres mais s'adresse à tous les cavaliers respectueux de leur cheval.

mardi 14 mars 2017

Développer l'intelligence du cheval avec Catherine Senn sur Radio Cap Ferret


Catherine Senn s'adresse à l'intelligence du cheval
Catherine Senn est la prochaine invitée de Monchevalmedit sur Radio Cap Ferret 97,9 mercredi à 17h en direct ou par Internet. Cette ancienne enseignante propose des stages d'Equility, une discipline conçue sur le modèle de l'agility dog qui se compose d'épreuves à exécuter à pied avec le cheval en le guidant à la voix, sans cravache ni stick.  Tout est dans le regard, la voix, la confiance, l'envie, le plaisir.
Catherine Senn se présente comme une éducatrice équine à la voix et à la pédagogie positive. Son leitmotiv : mettre l'accent sur la relation, l'ambiance de travail et faire appel à l'intelligence des chevaux. "Je m'adresse à leur tête, je m'intéresse à ce qu'il pensent, à la façon dont ils pensent, à la conscience qu'ils ont de ce qu'ils font. Cela change tout! Le cheval a envie d'apprendre et de faire. Il devient acteur. Il réfléchit, s'éveille, s'amuse, s'exprime. Bref, il fait tout le contraire de ce qu'on lui a toujours appris. On lui a tant demandé de rester passif, soumis et de ne pas discuter. On découvre un cheval actif, expressif et volontaire".

Lien vers LE PODCAST Radio Cap Ferret

Lien vers le site de Catherine Senn

lundi 13 mars 2017

Les chevaux sont-ils intelligents?

La prochaine émission de Monchevalmedit sur Radio Cap Ferret, mercredi 15 mars à 17h aura pour thème l'intelligence des chevaux avec Catherine Senn (voir post demain).  C'est l'occasion de lire un extrait du livre de Maria Franchini "De l'intelligence des chevaux" (éditions Zulma) et de ressortir l'interview que j'avais réalisé au moment de sa sortie.



-      Pourquoi avoir écrit un livre sur l’intelligence des chevaux?
-      J’ai toujours pensé que les chevaux étaient dotés d’une vie mentale riche. Pourtant, trop de cavaliers considèrent que leurs chevaux ne sont pas intelligents. Je m’élève contre cette idée reçue en m’appuyant sur les connaissances d’éthologues réputés mais aussi sur des travaux et publications allemandes qui sont tombées dans l’oubli.
Les chevaux ont des capacités que nous ne soupçonnons pas!
-      Quels sont ces travaux ?
-      Il s’agit des recherches menées de 1912 à 1914 par Karl Krall, un riche bijoutier qui a cherché à pousser plus en avant les expériences menées au début du XXe siècle par Wilhem Von Osten sur Clever Hans. Cet étalon savait compter en frappant des coups de sabots. Il était capable de lire et de distinguer des accords de musique harmonieux d’accords dissonants. Devenu une véritable légende, il a provoqué un tollé dans le monde de la science. Le gouvernement allemand a même dû s’en mêler en nommant une première commission d’experts. Celle-ci a certifié l’absence de trucs sans pour autant expliquer le phénomène. Mais une deuxième commission a démontré que le cheval répondait à des signes involontaires transmis par ses interrogateurs. On a classé l’affaire sans plus de recherches ! Saturé par tous ces exercices, Clever Hans n’a plus voulu travailler et a fini sa vie dans un pré. Von Osten est mort dans la solitude à l’âge de 71 ans.
-      C’est là qu’intervient Karl Krall ?
-      Dès le départ, ce bijoutier a réfuté la thèse des signes involontaires. En effet, Hans donnait les bonnes réponses dans l’obscurité totale ou avec des œillères ne lui permettant de voir que le tableau noir et les objets sur lesquels il était questionné. N’arrivant pas à se faire entendre, le bijoutier décide alors de continuer les recherches de Von Osten. Il achète deux étalons arabes, un étalon aveugle et anosmique (privé d’odorat), un shetland et deux autres chevaux « étudiants ». Il parvient à des résultats étonnants qu’il raconte dans son livre « Les chevaux pensants ».
-      Comment ce livre est-il accueilli ?
-      Très mal ! On accuse Karl Krall de supercherie, de télépathie. On va jusqu’à croire qu’il a placé des fils électriques sous le pavé de la cour lui permettant de communiquer avec les chevaux. Des manifestants campent devant chez lui ! Personne à l’époque ne veut s’encombrer d’animaux pensants ! Hélas, la Grande Guerre met fin à ce débat. Les chevaux sont réquisitionnés et nul ne sait ce qu’ils sont devenus.
-      Restent les témoignages !
-      En effet, des centaines de visiteurs ont été reçus par Karl Krall : des scientifiques et des hommes de lettres qui ont laissé des témoignages écrits de leur visite. Il en ressort qu’au bout de trois ans d’exercices divers, les chevaux font des calculs relativement difficiles, distinguent les couleurs, les objets, les personnes, savent lire des mots et des phrases courtes. Zarif, le plus doué, extrait des racines carrées et même cubiques ; Quand il ne comprend pas une question, il peut répondre en formant, lettre après lettre, le mot  « Expliquez ». Ce cheval parvient à saisir le mécanisme de l’alphabet. En entendant un son, il peut le transformer en signe. Mieux encore, ils transforment un signe écrit au tableau en une idée !
-      Ces témoignages bouleversent toutes nos notions sur le psychisme des animaux ?
-      D’autant, que cette fois, toute accusation de supercherie est écartée. Krall se tient derrière ses élèves qui ne peuvent pas le voir et se prête à tous les contrôles qu’on lui demande. Et l’on note que, parfois les chevaux se trompent. Leurs capacités semblent meilleures quand les visiteurs leur sont sympathiques.
Hans savait calculer, lire, résoudre des petits problèmes, distinguer les accords harmonieux  en musique... 

-      Pourquoi toutes ces recherches sont-elles tombées dans l’oubli ?
-      D’abord parce qu’elles venaient d’Allemagne, pays qu’on a mis au ban de la société après la guerre ; En plus, on ne dispose pas de traductions. Les scientifiques se sont arrêtés aux expériences de Clever Hans. Et puis, elles ennuient tout le monde. Si le cheval est intelligent, pourra-t-on l’utiliser voire l’exploiter comme on le fait ? Enfin, qui va financer des recherches sur le sujet ? Il faudrait de gros moyens et beaucoup d’acharnement.
-      N’est-ce pas réducteur de vouloir transposer notre intelligence aux chevaux ? N’ont-ils pas une autre forme d’intelligence ?
-      Bien évidemment ! On peut regretter que Karl Krall ait voulu démontrer que les animaux sont intelligents parce qu’ils savent faire ce que l’homme fait : calcul, musique… Dommage qu’il n’ait pas cherché à laisser les chevaux s’exprimer plus librement pour découvrir ce qu’ils avaient à nous dire.
-      Quelle leçon en tirer dans nos rapports avec les chevaux ?
-      J’espère qu’en prenant conscience de la richesse mentale et émotionnelle des chevaux, les cavaliers s’intéressent de plus près à leurs conditions de vie et à la façon de les monter. Le bien-être de l’animal passe par la connaissance. Ces expériences mettent également en valeur l’importance du lien affectif. Krall entourait ses élèves d’affection. Et ces derniers étaient bien plus performants quand la personne qui les interrogeait était souriante et agréable. De quoi nous faire réfléchir !



A lire également:
 "Hans, le cheval qui savait compter" de Vinciane Despret. Editions Les empêcheurs de penser en rond.
"L'esprit du cheval" de Michel-Antoine Leblanc. Editions Belin




dimanche 12 mars 2017

Cheval : je te monte en concours

Chic! Voilà la saison des concours. A nous l'adrénaline, la découverte de nouvelles pistes, le plaisir de passer des journées entières avec notre cheval, nos amis, nos accompagnateurs. Vous voulez donner envie à votre cheval de se surpasser, le mettre en condition, préparer les championnats, soigner une détente, l'aider à récupérer mais aussi trouver le bon coach, planifier la saison, vous préparer mentalement... mon guide "Je monte en concours" aux éditions Belin est bourré de petits conseils et de grandes idées.
Parce que l'amour du cheval doit toujours l'emporter sur la "gagne"!
Partager le bonheur de réussir un parcours...


 Indispensable pour aborder la compétition en toute sérénité, il se commande chez votre libraire ou sur internet (15 euros)

Lien pour découvrir les autres titres de la collection "Mon cheval et moi"