Translate

lundi 16 octobre 2017

Chasse : chevaux et cavaliers sont-ils en sécurité ?

Pour ne pas être confondu avec un sanglier, sortez vos gilets fluo!
Encore un drame de la chasse. Un de plus. Qui a coûté la vie d'une femme de 71 ans, tuée dans son jardin par un chasseur qui l'avait prise pour ... un cerf! Oui un cerf. C'était à Taussac le week-end dernier dans l'Aveyron. En septembre, un petit garçon était tué par une balle tirée par son grand-père un dimanche matin près de Luçon en Vendée. Les drames, les "accidents", les maladresses se multiplient en cette période de chasse. Même si les chasseurs ne représentent que 1,7% de la population, ils font régner leur loi dans les campagnes, les forêts et aux abords des habitations.

18 accidents mortels ont été compté lors de la saison 2016-2017. Les chevaux et les chiens sont également victimes d' accidents difficiles à comptabiliser. Le sujet est tabou, tant le lobby des chasseurs est puissant aussi bien localement qu'au parlement.  Il suffit de lire la presse locale. Un cheval abattu en pleine tête pris pour une biche, un chien tenu en laisse confondu avec un renard, un Camarguais criblé de plombs, un cochon apprivoisé tiré à trois mètres de sa maîtresse de dix ans qui le nourrissait  etc. 
18  morts la saison dernière et beaucoup d'"accidents" non comptabilisés

Là où j'habite, dès le lever du soleil, j'entends les fusils se décharger sur les canards avec une frénésie indicible. Sur la route, je rencontre des faisans égarés sachant à peine voler, échappés par miracle du lâcher de la veille. Quant aux sangliers, ils sont le plus souvent nourris en grand secret par les chasseurs pour les attirer dans leurs territoires, sans souci des effets que le nourrissage provoque.

Alors, que faire pour protéger nos chevaux en période de chasse ? Portez des gilets fluorescents et équipez les chevaux qui restent au pré de clochettes et de couvertures ou colliers d’encolure très visibles. Vous pouvez aussi entreprendre les démarches pour interdire la chasse chez vous en vous déclarant comme refuge (explications sur le site en lien). Enfin, portez plainte. Ce n’est pas toujours facile, surtout à la campagne où tout le monde se connaît.

Une réforme de la réglementation de la chasse s'impose avec, notamment, une responsabilisation des chasseurs, des contrôles alcootest, des sanctions, des journées sans chasse, un contrôle de santé régulier des détenteurs du permis de chasse... 

Sinon? Restez chez vous et rentrez les chevaux. Les dates de chasse varient selon les espèces et les départements mais en gros, la période de chasse dure six mois en France, voire toute l'année si l'on compte la chasse aux "nuisibles". Elle est permise tous les jours même le dimanche.

L'ASPAS (association pour la Protection des Animaux Sauvages) demande une réforme en profondeur de la réglementation de la chasse. Vous pouvez signer leur pétition. 

Aucun commentaire :

Publier un commentaire