Translate

dimanche 25 juin 2017

Dressage : éliminé pour avoir caressé son cheval

Tristan Tucker éliminé d'un concours de dressage pour caresse
L'australien Tristan Tucker, connu dans le monde du dressage pour l'attention qu'il prête à la préparation mentale de ses chevaux (récompenses, désensibilisations...) a été purement et simplement éliminé  pour avoir caressé son cheval lors d'un trot allongé. Motif : il est interdit de monter avec une seule main.
Féliciter, rassurer, encourager, relâcher... la caresse a de multiples fonctions!


Faut-il que les juges aient une vision bien étriquée, pour ne pas dire réactionnaire du cheval pour prendre une telle décision! Ils laissent passer des chevaux contraints et forcés (rollkur), s'émerveillent d'allures mécanisées et s'en prennent à ... une caresse! Déjà que les dresseurs n'ont pas le droit de parler à leurs chevaux, voilà qu'ils ne peuvent plus les réconforter! Bien-sûr, le règlement dit qu'il faut monter avec les deux mains. Rien ne dit en revanche qu'il est interdit de rassurer son cheval avec la main pendant la reprise.
Le bien-être du cheval doit être la priorité

Le cavalier australien a pris la sanction avec humour. "Nous avons donc fini avec un cheval heureux mais sans performance" a-t-il commenté. Que les juges méditent sur cette philosophie. Un cheval heureux et relâché sera toujours plus agréable à voir évoluer qu'un cheval tendu et forcé! Quant à nous, tirons en une leçon. Quand un cheval est tendu, nerveux ou qu'il tire sur ses rênes, le simple fait de prendre les deux rênes dans une seule main suffit à le rassurer. Le cavalier arrête de tirer et offre un point fixe au cheval, le remède est magique!

Lien pour voir la vidéo de la reprise sur le site de Grand Prix
Lien pour un autre éclairage via Eurodressage

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire