Translate

jeudi 18 août 2016

JO: les français champions olympiques, une leçon de sang froid

Quel scénario! Les français se sont battus comme des lions pour décrocher la médaille d'or. C'était pourtant bien mal parti! Quelques jours avant le début des Jeux, Simon Delestre pilier de l'équipe de France et numéro 2 mondial déclare forfait. Son cheval Ryan est blessé. Puis, c'est Flora de Mariposa, la jument de Pénélope Leprevost qui fait une colique, sans gravité heureusement. Et le lendemain, sa cavalière chute. Le monde entier célèbre sa position, son équilibre et elle chute devant des millions de téléspectateurs. Roger Yves Bost, l'un des cavaliers les plus rapides du monde prend un point de temps dépassé. Philippe Guerdat, le sélectionneur de l'équipe de France finit par demander que l'on trouve le chat noir!
Mais rien n'est jamais joué, ni gagné dans ce sport. Les français ne se démotivent pas. Ils restent unis dans l'adversité, soudés et déterminés. Philippe Rozier, qui n'était que remplaçant au départ, signe encore un sans faute. Depuis le début des Jeux, Rahotep de Toscane, selle français de 11 ans (par Quidam de Revel) ne frôle pas une barre!  Il est en parfaite harmonie avec son cavalier. Kevin Staut et Rêveur de Hurtebise HPC (qui n'ont fait qu'un seul parcours sans faute cette année en coupe des nations) se surpassent et signent un magnifique sans faute. Roger-Yves Bost et Sydney Une Prince, jument selle français âgée de 10 ans (par Baloubet du Rouet) terminent le travail. Pénélope Leprevost n'a même pas besoin de monter. Les français sont champions olympiques!
Enfin, les chevaux passent à la télé, font la une de l'Equipe, mobilisent les médias. Philippe Rozier a les larmes dans les yeux. La dernière médaille d'or par équipe a été remporté par son père Marcel, il y a 40 ans, à Montréal.
Les français n'ont pas flanché. Ils ont su gérer la pression, trouver la force de combattre malgré tous les aléas. Et ils gagnent devant les Etats-Unis et l'Allemagne.  Kevin Staut dédie cette médaille à tous ceux qui montent à cheval ou qui souhaitent le faire. "Je suis fier d'être français. Je suis fier d'être cavalier. Je suis fier d'être champion olympique". Et chacun de saluer la cohésion de l'équipe, la motivation des chevaux et le soutien des propriétaires. Un grand moment de sport.  Une belle leçon de vie.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire