Translate

mardi 22 septembre 2015

Haras de la Cense: les 13 conseils de Laurent Elias en CSO

Jérémy Leroy, meilleur cavalier jeunes chevaux en 2014-2015
Entraîneur international de saut d'obstacles, Laurent Elias a donné de précieux conseils à l'occasion des ateliers pédagogiques du Haras de la Cense. A appliquer sans modération!

  1. Soignez les premières séances de travail pour les jeunes chevaux. Laissez le cheval approcher et mettre le nez sur les obstacles pour se rassurer avant d'aller sauter. Après chaque saut, caressez et donnez quelques instants de pause, rênes longues. Trop de chevaux sont gâchés à cause d'une éducation bâclée. 
  2. Ne négligez pas la préparation physique du cheval  pour qu'il supporte l'effort que l'on va lui demander. Habituez-le à être très actif.
  3. N'interdisez pas le mouvement, sans pour autant vous faire déborder. 
  4. Entraînez-vous sur de petits obstacles. Chaque cheval a un compteur de sauts dans sa vie qu'il ne peut pas dépasser. Tout ce que l'on saute à la maison, on ne pourra pas le sauter en piste.
  5. Essayez de ne pas gêner le cheval en soignant votre position, en équilibre, très au-dessus de ses pieds. Attendez le saut.
  6. Faites sauter les jeunes chevaux au trot. Cela les oblige à prendre leur temps et à bien sauter. Cela me parait plus intéressant que les faire sauter "en liberté" dans un couloir. On leur présente l'obstacle, on ne les oblige pas. 
  7. Soigner aussi bien vos petits sauts que vos gros. Tout doit être parfait et dans l'équilibre. Je le répète, il n'y a aucune obligation à sauter haut à l'entraînement si ce n'est pour rassurer le cavalier.
  8. Pour apprendre à un cheval à franchir une rivière, passez-la au pas en le laissant mettre les pieds dans l'eau. Le voilà rassuré. Vous pouvez maintenant la passer avec un petit oxer, en mettant une barre en travers sur l'eau.
  9. La première qualité d'un cheval d'obstacle, c'est l'envie de sauter; Cette envie se cultive. 
  10. La combinaison est la grosse difficulté d'un parcours. Par définition, elle est plus basse que le reste du parcours (5 cm en dessous). Rater une combinaison peut ruiner la carrière d'un cheval, beaucoup plus durablement qu'un obstacle simple. Trop souvent, on est obnubilé par l'idée de sortir de la combinaison et l'on change de rythme. Or, il ne faut pas modifier sa façon d'aborder les obstacles. Si le cheval est bien équilibré sur le premier saut, le second devient un obstacle isolé. Ce qu'il déteste: toute réaction tardive et violente de son cavalier.
  11. Adaptez votre façon de monter à votre cheval (et non l'inverse). Si un cheval s'exprime mieux la nuque ouverte, ce n'est pas un problème. On recherche la précision, l'aisance. 
  12. Mettez de la propulsion dans les virages. Avec de la propulsion, vous aurez toujours des solutions même si l'abord est difficile. "On trouve toujours les bonnes solutions dans le mouvement en avant" dixit Patrick Le Rolland. Une bonne qualité de galop, c'est fondamental. 
  13. Soyez avare de vos gestes. Allez vers votre cheval. Permettez lui de s'étirer. 

Laurent Elias, plusieurs fois champion de France et entraîneur

Avec un cheval de six ans

Tout faire pour ne pas gêner le cheval à la réception



    Aucun commentaire :

    Publier un commentaire