Translate

mardi 8 avril 2014

L'art du grooming, c'est... tendance!

Elodie à trouvé le Point S (comme sensible) de Malika.
Lu dans le Figaro Madame spécial Homme, un article sur l'art du grooming. On y apprend qu'une ou deux fois par semaine, l'homme moderne doit se faire un gommage "essentiel pour renouveler l'épiderme en éliminant les cellules mortes".... On suit avec intérêt les conseils de Tom Ford: "un grooming minitieux est la signature du gentleman moderne". Enfin, on se rue sur les "modèles" les plus demandés: la barbe de Brad Pitt et la moustache de Tom Selleck!

Pas de quoi étonner les cavaliers qui savent qu'il faut aller dans le sens du poil avec leurs chevaux! Le grooming est un grand instant de plaisir, de bien-être et de complicité. Il se pratique entre deux chevaux amis, ou entre un cavalier et son cheval.
Le scénario est simple : tu me gratttes, je te gratte, je t'enlève les cellules mortes et tu lustres mon poil.
Quand le pansage est agréable, le cheval nous le dit en nous mordillant délicatement, du bout des lèvres, comme il le ferait à un autre cheval.  Un moment privilégié qu'il ne faut surtout pas gâcher en rabrouant le cheval. Il nous gratouille pour nous faire plaisir, pas pour nous mordre!
Antoinette et ses poneys en pleine séance de grooming





Pour en savoir plus, lisez "Je comprends mon cheval" ou "Je soigne mon cheval".



Aucun commentaire :

Publier un commentaire