Translate

lundi 6 janvier 2014

La Suisse interdit le rollkür, le rasage des vibrisses et toute une liste de maltraitances

Ajouter une légende
Les suisses montrent l'exemple! Depuis le 1er janvier, plusieurs pratiques allant contre le bien-être du cheval y sont interdites.

L'hyperflexion de l'encolure ou rollkür est passible de poursuites. Cette méthode d'entraînement est très utilisée en dressage pour provoquer un geste spectaculaire des antérieurs mais également vue sur les paddock de concours hippique pour canaliser les chevaux. Ses effets peuvent être dévastateurs. Elle peut provoquer des douleurs cervicales, des migraines, des dérangements vertébraux, du stress... Le rollkür est déjà sanctionné par la FEI mais uniquement s'il est maintenu pendant une longue période et en force.

En Suisse, il est également interdit de leur raccourcir la base de la queue. La caudectomie (ablation de la queue) est interdite en France et en Belgique mais elle se voit encore chez certains chevaux de trait. Une mutilation qui les empêche, entre autres,  de chasser les mouches, d'exprimer leurs émotions et peut perturber leur équilibre. 
Cheval de trait à la queue coupée

Interdiction de chercher à obtenir une position non naturelle du sabot, utiliser des ferrages nuisibles et leur poser du poids dans la région des sabots. Cela vise le "dressage" des tennesse walkers que certains incitent à exagérer leurs allures relevées par des cales sous les sabots et des chaînes autour des paturons. Sont visés également certains entraîneurs de trotteurs qui chargent les chevaux à l'entraînement (cloches alourdies, poids dans les fers) et les déferrent pour courir.


L'utilisation de chocs électriques  (utilisés notamment par certains maquignons pour faire entrer les chevaux dans les camions) est passible de sanctions.

Interdiction de raser les poils tactiles comme sur cette photo
Des vibrisses qui lui sont utiles
Il est interdit de leur couper les vibrisses, une pratique très répandue en toilettage (chevaux de show, chevaux présentés à la vente...) Situés autour de la bouche et des naseaux, ces longs poils raides aident le cheval à se repérer et à apprécier les distances. Les vibrisses sont au cheval ce que sont les moustaches au chat.

Le suisses n'ont plus le droit de leur attacher la langue. Cela se voit notamment chez les trotteurs et chez certains chevaux de dressage. 


Attache langue d'un trotteur photographié par Vincent Leloup pour l'Equipe Magazine


Interdit de  les barrer c'est-à-dire monter les barres au moment où le cheval saute ou lui frapper les jambes pour lui "apprendre" à sauter plus haut. Cette pratique continue de se répandre en toute discrétion dans de nombreuses écuries de concours avec, parfois, des barres en bois bien lourdes pour que le cheval se fasse mal et pense bien à lever les membres.
Vérification des tendons au Gucci Masters


Interdit de faire participer à des concours des chevaux dont on a sectionné ou rendu insensibles les nerfs des jambes (cela vise les chevaux naviculaires dont on sectionne des nerfs pour les soulager mais qui perdent leurs sensations) ou dont la peau des membres a été rendue hypersensible. De même, il est interdit d' appliquer sur ces derniers un moyen auxiliaire provoquant des douleurs. Cela vise les produits chauffants appliqués sur les tendons et qui brûlent lorsque le cheval touche une barre.

Toute cette réglementation permettra au moins d'informer les cavaliers. Il ne sera plus possible de fermer les yeux et de dire "Je ne savais pas"!

Lire aussi l'article sur le blog demi-volte face


63 commentaires :

  1. C'est le début, félicitation !

    RépondreSupprimer
  2. Enfin , le monde de l' équitation se réveille face à de tels actes

    RépondreSupprimer
  3. Enfin, mais il faut rester vigilant !!

    RépondreSupprimer
  4. Bravo la Suisse. Toujours à l'avant garde et ce dans plein d'autres disciplines. Il est temps qu'on arrête ces gestes archaïques et nuisibles aux chevaux.

    RépondreSupprimer
  5. Bravo, l'hyper flexion de la nuque et la plus vue malheureusement :(

    RépondreSupprimer
  6. Ces pratiques sont-elles autorisées en France? Je pense notamment au rollkur?

    RépondreSupprimer
  7. Bravo, enfin , merci la Suisse!!

    RépondreSupprimer
  8. Bravo! Si seulement ces lois existaient dans tous les pays!!!

    RépondreSupprimer
  9. Enfin un pays qui va montrer l exemple ! Espérant que d autres pays suivront oubque des sanctions tomberont.

    RépondreSupprimer
  10. Bravo. Il faudrait que d'autres pays suivent...

    RépondreSupprimer
  11. J'ai toujours pensé ke les p'tit suisses étaient super bon,miam!!! Lol!Bravo la suisse!

    RépondreSupprimer
  12. enfin on s'aperçoit qu'il n'a pas que les chevaux de course qui souffrent les autres aussi

    RépondreSupprimer
  13. exemple a suivre en masse. BRAVO !!!!! c'est le début du changement et du respect envers cet animal sensible et magnifique

    RépondreSupprimer
  14. Que les "hommes" sont dépourvus de coeur! A la lecture de toutes ces tortures je suis révoltée. Comment osent ils se glorifier et se pavaner,dire aimer les animaux alors qu'ils ne les respectent pas. Bravo la Suisse et les pays intelligents. Que d'autres prennent conscience de ces cruautés et rétablissent l'ordre.

    RépondreSupprimer
  15. Que les autres pays suivent maintenant et que tout cela soit sanctionnes que ce soit au niveau international et mondial. et que les peines soient lourdes, ex remise de medaille ou chute dans le classement ou suppression de monter pdt des annees pour faire prendre conscience que l'on ne peut tolerer de tels agissements. et surtout de lourdes amendes.

    RépondreSupprimer
  16. Enfin qq un qui reagit.. bravo la Suisse . Que les autres suivent. .

    RépondreSupprimer
  17. Pour moi cela ne devrait pas être interdit mais tout simplement ne pas exister !

    RépondreSupprimer
  18. ha oui! vu de l'extérieur on ne s'imagine pas tout ca!
    Juste hallucinant!
    On devrait faire toutes ces tortures au détenteurs de tels chevaux...Pour qu'ils voient, ca leur ferait les pattes!

    RépondreSupprimer
  19. Ca prends sérieusement des règlements pour que ces gens se rendent compte que ce qu'ils font à leur cheval est stupide???

    RépondreSupprimer
  20. je suis daccord avec tout ca, l'ecurie ou sont mes chevaux de rodeo nous avons aussi des chevaux de course ( Standerbred / trotteur ) pour ce qui est d'attacher la langue cette pratique est faite par cause que dans le passee souvent les chevaux ont avaler leurs langue et son decede, donc laurs attacher la lanque pour 5 min un fois par semaine, ce qui peut leurs sauver la vie !!! nous on va continuer a le faire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. no al maltrato animal!!! no a los rodeos..es salvajismo puro

      Supprimer
    2. no rodeos!!!!!!!

      Supprimer
    3. Vous mentez, vous savez fort bien qu'en course, durant l'épreuve on
      lâche la langue pour qu'il aille plus vite. Continuez à être un tortionnaire
      bien grand vous fasse, mais au fond de vous je pense que votre
      conscience ( vous en avez une je pense "sauver la vie") vous tourmentera un temps soit peu car vous êtes un humain.
      Signé un ancien jockey repentis.

      Supprimer
    4. J'ignore tout de cette pratique. Pouvez-vous nous donner des explications?

      Supprimer
    5. On devrait attaché ta propre langue 5mn et te faire subir les mêmes services. Batard.

      Supprimer
    6. L'attache de la langue n'a rien à voir avec un gain de vitesse. Lors de l'effort, le cheval "colle" sa langue au palet et cela l'empêche de respirer correctement. Ou certain chevaux passe la langue au dessus du mors et devienne incontrôlable.
      Après c'est comme tout, il ne faut pas abuser !!!

      Supprimer
    7. Mais pourquoi les chevaux collent-ils leur langue au palais? Pourquoi passent-ils leur langue au dessus du mors?

      Supprimer
    8. Filet mal ajusté ? Et il se donne tellement pendant l'effort qu'il ne pense pas à leur langue ...

      Supprimer
    9. Et vous n'avez pas pensé que même 5 mins cela peut les gêner et leur faire mal ??? Tout ça pour 1 course qui risque de vous rapporter de l'argent. Le mins des courses est vraiment abject.

      Supprimer
  21. Les gens pensent seulement à leur Je Me Moi. Ils obtiennent une place dans les compétition pas par respect et complicité avec leur cheval, mais par contrainte et douleur infligé par des aides trop sévères; enreinements, mords bcp trop sévère (j'ai déjà vu des chaines de bicycle). C'est terrible!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des chaînes de bicycle c'est à dire ???? Pourriez vous vous expliquez svp ???

      Supprimer
    2. Les enreinements n'ont rien de méchant, il faut juste savoir les utiliser correctement et il faut arrêter de voir les cavaliers de concours comme des tortionnaires c'est faux je sors en concours amateurs et pro et évidemment que certaines personnes ne respecte pas leurs chevaux.. Comme dans toutes les disciplines mais ils se font rare ces gens là. On ne peut pas forcer un cheval à sauter il fait 20 fois notre poids. Il faut les respecter et les traiter comme nos égaux mais en tout cas moi j'ai énormément de complicité avec mes deux chevaux je joue beaucoup avec eux et ils on pas l'air d'être malheureux de faire du cso ou d'être enreiné ou encore de se prendre une barre en bois à l'entraînement. Ce qui devrait être sanctionné c'est pas les barres lourdes, c'est les barres à picots c'est les cavaliers qui barre à l'électricité tout ça quoi.

      Supprimer
  22. Si le cheval n'a pas le talent pour sauter, pourquoi le forcer avec des barres plus hautes ou avec la douleur? Il faut respecter la limite du cheval! S'il n'est pas fait pour sauter, ben tant pis! On fait du dressage avec ou de la randonnée! Comme disait Einstein: si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide. Si le cheval n'est pas capable de sauter comme vous le voulez, il passera sa vie à se faire mal et il sera toujours malheureux de ne pas vous satisfaire, car les chevaux sont volontaire au travail qu'on leur demande!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'un cheval est respectueux ou il ne l'est pas. C'est cmme çà. Pas besoin de lui apprendre à ne pas toucher les barres. Ma jument, par exemple, déteste cela. Quand cela lui arrive, elle est en colère. Le problème c'est qu'on demande toujours plus au cheval. Et les barres sont et c'est bien ainsi, de plus en plus légères. Alors, les cavaliers indélicats trichent pour les faire sauter. C'est désolant et c'est interdit.

      Supprimer
  23. tiens, on ne parle plus des guêtres à clous pour inciter les sauteurs à ne pas toucher les barres!
    et si on interdisait aussi cette boucherie sadique qu'est la corrida ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis révoltée par toute cette barbarie

      Et dire que les humains sont qualifiés d'"êtres intelligents"...

      Combien savent que l'on ne voit bien qu'avec son coeur... St Exupéry

      Supprimer
  24. Tout-à-fait daccord avec vous. Je vous invite dailleurs à lire ce livre ont voilà quelques extraits:
    http://www.monchevalmedit.com/2013/07/poursuite-du-voyage-en-camargue-par-la.html

    RépondreSupprimer
  25. C'est pas trop tôt pour que les choses bougent! Les humains sont vraiment des monstres, comment des choses pareilles ont elles pu être inventées et acceptées?! Il est grand tant que les hommes ce remettent en questions!

    RépondreSupprimer
  26. j'ai acheté une jument de 19 ans aujourd'hui elle en a 27 et je me dis mon dieu qu'elle est belle sa retraite et bien méritée. Elle on ne lui fera plus de mal!!

    RépondreSupprimer
  27. C'est une bonne initiative de la Suisse. J'aimerais que la FEI en fasse autant notamment pour le rollkür, et pas seulement la mesurette qui a été prise en 2010.
    J'ai vu le parcours d'Adelinde Cornelissen à Lyon, et quelques heures plus tard, je comprends toujours pas comment elle a pu gagner : en plus d'être enfermé, Parzival avait presque systématiquement la bouche ouverte et fouaillait de la queue. C'est assez révélateur. Elle s'était déjà fait virer de la WEG 2010 pour avoir fait saigner son cheval de la bouche, et elle ne s'était pas gênée pour faire un rollkür aux JO, avant d'entrer dans le carré, sous le nez des juges qui ne l'avaient même pas sanctionnée.
    Je sais bien qu'il y aura toujours des gens pour dire "Fais ce qu'il/elle a fait pour pouvoir critiquer", et gnagnagna... Sauf que la fin ne justifie pas les moyens, et par exemple, je m'en carre qu'Anky Van Grunsven ait été triple championne olympique, parce que quand on connaît ses méthodes, ça refroidit rapidement l'envie de monter comme elle.

    RépondreSupprimer
  28. Effectivement, on m'a rapporté le parcours d'Adeline Cornelissen à Lyon. C'était désolant, selon mes amis.

    RépondreSupprimer
  29. Il est bien temps de respecter ce noble animal ! Je suis horrifiée de voir que de telles pratiques existent, je n'imagimais même pas moi qui pratique que la randonnée. Bravo à la suisse et à quand en France ?

    RépondreSupprimer
  30. Bravo pour ces interdits.
    ... enfin! C'est révoltant de penser que ces braves chevaux ont tant donné malgré les atroces souffrances infligées par d 'égoïstes humains....à présent un juste retour des choses.

    RépondreSupprimer
  31. je suis atterré !je monte à cheval depuis des années et bien qu ayant peu d illusion sur la nature humaine de certains, je ne connaissais pas la moitié de toutes ces pratiques ! bravo aux suisses et à leur courage

    RépondreSupprimer
  32. C'est quand même désolant qu'il n'y ait QUE la Suisse pour faire ça... A quand les mêmes lois pour la France ?

    RépondreSupprimer
  33. Incroyable tout ce qu'on invente pour contraindre à tout prix le cheval, lui faire mal, le soumettre par la force, sans même prendre le temps d'obtenir autant voire mieux par la complicité ... et on ose prétendre qu'on les aimes ! Une prof d'équitation, tout à fait classique, m'a dis un jour, qu'avant de tirer sur le mors, que je me mette une cuiller dans la bouche et que je vois ce que ça fait quand je tire brusquement ! Bah, certains devraient essayer, et essayer les autres pratiques barbares décrites ci-dessus avant de les faire à leurs "compagnons" (ou plutôt esclaves).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien trouvé l'idée de la cuillère! On doit tous l'avoir en tête...

      Supprimer
  34. Doucement ça avance mais déjà on va dans le bon sens, peut être qu enfin les super cavalier pro cesseront de se moquer des vrais amoureux des chevaux qui montent sans mors par respect et surtout qui montent des chevaux avec qui s'est installée la confiance, le plaisir, le jeu et la complicité rapport sine qua non pour rendre la pratique de l'équitation agréable et passionnante, et oui "les rigolos" on fait un beau pied de nez aux maitres en la matière mais admettre que cette méthode est meilleure va bien prendre encore quelques longues années je le crains, bon galop à tous.

    RépondreSupprimer
  35. Pauvre être humain ! ou Con d'être humain devrais je dire !! il ne pense qu'a lui, qu'a l'argent et au résultat, la soit disante PASSION des chevaux de certains n'est là que pour camoufler très souvent leur avidité de pouvoir sur l'animal !!! (normal ! se sont des lâche ) . Bravo la Suisse, c'est un début, beaucoup de pays devraient suivre cet exemple ! N'oublions pas que personnes n'a parler des produits dopants !!! là aussi il y a du travail à faire ! Hèlas cela va être long ! en attendant, beaucoup vont continuer en cachette malgré ces nouvelles lois, pour ....... gagner !!!!! (pauvres types).

    RépondreSupprimer
  36. Ayant quitté le monde du cheval depuis plusieurs années je constate que les même procédés existent toujours. Le barrage les capsules de bière dans les guêtres etc... Pour ce qui est du dressage on peut lire dans le livre de James Fillis "Principes d'équitation et de dressage" qui date du début du XX° siècle une dénonciation de tout un tas de procédés. Et pourtant Fillis ne semble pas avoir été un tendre.

    RépondreSupprimer
  37. Je n'en reviens pas de tout ce que je lis. Je me tenais autant que possible éloignée du monde professionnel du cheval parce que je trouvais que l'argent passait avant le cheval mais je ne pensais que l'on pouvait aller aussi loin pour de l'argent. Ca se dit passionné, mais est-ce qu'ils savent ce que ce mot veut dire réellement? Comment peut-on faire souffrir sa monture pour une victoire et se dire passionné? Passionné de gloire et de richesse oui ! Quand je vois ça, je pense à mon cheval, un pur-sang, ancien cheval de course que j'ai récupéré, une crème, un cheval en or et je me dis qu'il est bien mieux avec moi et dans son pré avec ses copains. Je travaille avec lui et pas contre lui, on se respecte mutuellement et je ne me verrais jamais le forcer à faire un exercice qu'il n'arrive pas ou qui le fait souffrir. Le monde du cheval me dégoûte parfois. Je ne mets pas tous les professionnels dans le même sac évidemment, je connais de réels passionnées fous de leurs chevaux qui feraient n'importe quoi pour leur bien-être et travaillent en harmonie avec eux. Mais tous ces abus me touchent tellement car je me dis que tous ces chevaux pourraient être le mien, si je ne l'avais pas racheté...

    RépondreSupprimer
  38. Oui, enfin le Rollkur est interdit par la FEI depuis 2010 quand meme...

    RépondreSupprimer