Translate

mardi 3 décembre 2013

Le nouveau spectacle de Noël au musée du cheval de Chantilly

Vive les amoureux! Photo de Jerzy Bukajlo
"J'ai adoré l'indienne qui monte son cheval à cru. Moi, les espagnoles qui dansent le flamenco à cheval. La sorcière Babayaga est vraiment bien jouée avec sa bosse.  Les ânes, les moutons, les falabellas... ils sont trop mignons! Et les chevaux sauvages, les gros comtois, les deux poneys blancs... Et les chevaux qui valsent,  qui se lèvent, et qui s'asseoient, qui piaffent... " Marie (13 ans), Jade (11 ans) et les adultes qui les accompagnent sont tombés sous le charme de "La petite fiancée des neiges", le nouveau spectacle équestre du musée du cheval.
Comme chaque année, le musée du cheval fait entrer les enfants comme les adultes dans un univers poétique, fantaisiste et mystérieux. On vibre avec le couple d'amoureux parti vers le Grand Nord pour faire bénir leur union par la fille des neiges, le soir de Noël. On frémit quand le fiancé reçoit un mauvais sort de la sorcière. On rêve quand Tanya parcourt le monde pour trouver les pierres qui vont rompre le sortilège.

Charmant duo!

Joli tandem mené par Sophie Bienaimé

Les sept cavalières font un vrai défilé de costumes! 

Présentation en liberté de trois comtois

Tout en douceur et en légèreté


Un spectacle de Noël de grande qualité, créé et mis en scène par Sophie et Virginie Bienaimé avec la troupe équestre du Musée du cheval. Mention spéciale aux acrobates à cheval Xavier Canonne et Melie Philippot (un post leur sera bientôt consacré).
Pensez à réserver car le spectacle a énormément de succès. 25 000 spectateurs sont attendus! Ce qui amuse beaucoup Yves Bienaimé, le fondateur du musée du cheval. "Il y a 29 ans, lorsque j'ai lancé les premiers spectacles, on m'a pris pour un illuminé. Personne ne viendra jamais à Chantilly voir un spectacle équestre en plein hiver" m'a-t-on dit à l'époque.

Infos pratiques: du 1er décembre au 5 janvier
Prix: 21 euros pour les adultes, 14 euros de 3 à 17 ans. Cliquez pour accéder aux réservations

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire