Translate

vendredi 24 mai 2013

Maréchal de père en fils

 Thomas Lefèvre est maréchal comme son père.  C'est un métier de transmission. Pour apprendre à ferrer, il faut d'abord regarder, puis se lancer sous l'oeil d'un maître. Maintenant, c'est lui qui enseigne à ses deux apprentis. Ils sont 500 en France à se préparer au métier (22 écoles, 5% de femmes).

Thomas vient ferrer les juments toutes les six semaines et c'est un plaisir de le voir à l'oeuvre. Il regarde tout, se pose des questions, tient compte de l'usure des fers et trouve toujours les bons aplombs.

Les deux juments l'aiment bien. Il est ferme mais gentil et, surtout, il les laisse parfois attrapper un brin d'herbe. De temps en temps, Mistria s'assoupit un peu en posant sa tête sur son épaule.

Thomas Lefèvre aime passionnément son métier, même si le risque est permanent.  Pourtant, il a été électromécanicien dans une première vie. Mais il avait trop besoin de grand air, de liberté et du contact avec les chevaux.











Aucun commentaire :

Publier un commentaire