Translate

dimanche 19 mai 2013

Ce que les chevaux préfèrent en concours

Après l'effort, rien de plus révigorant qu'une séance de... "broutage"! Malika, la jument de ma fille y a même droit avant l'épreuve. En ce mois de mai (oui mai, ne vous fiez pas à la doudoune!), l'herbe du CSI de Mantes-la-Jolie est bien tendre.

Le "broutage" permet de se relaxer et de gérer l'attente. Pour le cavalier amateur Olivier Mallet, c'est la meilleure façon de décontracter les maxillaires de son cheval qui est borgne et a tendance à stresser sur les paddocks de détente.

Olivier Mallet et Ouragan à Jardy
 La plupart des cavaliers sont plus classiques et attendent la fin de l'épreuve. En témoignent ces photos prises au hasard des rencontres pour "Je monte en concours", mon prochain livre à paraître en juin chez Belin.

Laura et Eternity à Vernouillet







Aucun commentaire :

Publier un commentaire