Translate

jeudi 17 janvier 2013

Frédéric Cottier contre les guêtres serrées aux postérieurs

Frédéric Cottier, cavalier (médaillé de bronze aux J.O de Séoul) et chef de piste international revient sur l'évolution des parcours de sauts d'obstacles.
- On construit des obstacles avec moins de barres et des parcours qui exigent des chevaux respectueux et très réactifs. Les barres sont de plus en plus légères et les fiches de sécurité sautent tout de suite. On ne voit plus de barres sauter en l'air et retomber dans les fiches.
- Des barres légères font moins mal aux chevaux. N'est-ce pas un progrès?
- Certes, les chevaux sont mieux dressés aujourd'hui mais, il faut faire attention de ne pas entrer dans un système qui va trop loin. A force d'éclaircir les obstacles, de les rendre plus étroits avec des barres plus légères, on incite les cavaliers à "préparer" leurs chevaux. Ils interdisent à leurs chevaux de toucher en mettant des guêtres aux postérieurs qui serrent le boulet, les tendons. Ces guêtres provoquent un geste artificiel du cheval.
- Pourquoi ne pas les interdire?
- Ce n'est pas si simple car les enjeux sont énormes. Mais les guêtres aux postérieurs sont interdites chez les six ans pour les compétitions internationales. Pourquoi la FEI continuerait à tolérer pour les vieux chevaux ce qui est nocif pour les jeunes? Il faut trouver un consensus sur cette question.

 Et vous qu'en pensez-vous?


Quelques pistes de réflexion:
- Les barres de plus en plus légères incitent les cavaliers indélicats à tricher. Les chevaux peuvent les toucher sans ressentir la moindre douleur. Les tricheurs utilisent des méthodes de désensibilisation (guêtres à clous, produits chauffants).
- On trouve en vente des guêtres plombées qui incitent les chevaux à lever les postérieurs.
- Le résultat d'une épreuve à 300 000 euros tient à ... une petite barre!


6 commentaires :

  1. Il s'agit d'un problème de règlement.
    Agissons pour qu'il change et nous aurons gagné.
    (les chevaux aussi...)

    RépondreSupprimer
  2. Tout-à-fait daccord. Je viens de lire une interview de Frédéric Cottier sur le sujet dans l'Equipe. Preuve que cela bouge!

    RépondreSupprimer
  3. http://www.grandprix-replay.com/content/de-nouvelles-r%C3%A8gles-pour-le-contr%C3%B4le-des-gu%C3%AAtres

    RépondreSupprimer
  4. l'utilisation des guêtres postérieures qui exagère le passage des postérieurs le fait au détriment du geste des antérieurs, et souvent irréversible... La plupart des cavaliers qui les ont utilisé abandonnent ces guêtres. Règlementer à tour de bras, vous n'en avez pas marre?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si, c'est usant de réglementer, mais comme certains sont malheureusement très inventifs et partent du principe que ce qui n'est pas interdit est autorisé...

      Supprimer
  5. "méthodes de désensibilisation (guêtres à clous, produits chauffants)."
    Attention, il s'agit de sensibilisation, et non désensibilisation ;).

    RépondreSupprimer