Translate

lundi 11 mai 2020

Déconfinement : les retrouvailles avec mes chevaux

Le plaisir sensuel de retrouver son cheval


Papete reprend la connexion 
Diana, Papete, quel plaisir de vous revoir! Vous n'avez pas changé. Vous êtes encore plus belles que dans mon souvenir, la robe brillante, le dos musclé, le regard vif. Bonheur de vous ramener du pré, de vous toucher, de vous renifler.  Passer ma main sur votre dos, gratter votre garrot, retrouver les gestes qui jamais ne m'ont semblé aussi importants. Vous observer manger votre foin me comble. Passer mes doigts dans votre crinière me transporte. Et puis, mettre la selle. Doucement sans vous bousculer. Impossible de monter dans la carrière à cause des pluies diluviennes. Qu'importe, un tour au pas pour aujourd'hui nous suffira. Juste le plaisir de me laisser porter, bercer... Diana bella. Pa-pe-ta bellissima, quelle chance de vous retrouver.
Vous me regardez longuement. Est-ce mon masque qui vous laisse dubitatives?
Vous avez été bien soignées, régulièrement entrainées. Je ne vous ai pas manqué autant que vous m'avez manquée car vous avez gardé vos repères grâce à Mathieu Noirot et à son équipe Quentin Theas, Teun et Chloé.
Diana me porte et m'emporte... 
Les chevaux aiment leur routine. Ceux qui ont pu, comme Papete et Diana, la garder pendant le confinement sont des privilégiés. Ils sont heureux de nous retrouver, puis ils replongent leur tête dans le foin. Comme si de rien n'était.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire