Translate

lundi 15 juillet 2019

Rafraichir et hydrater mon cheval

Un ventilateur pour se rafraîchir
Faire la sieste sous le ventilateur, c'est bon!  Ce cheval photographié lors du dernier concours à Ascain semble y prendre goût. Ses yeux se ferment, sa lèvre inférieure se relâche, ses oreilles se détendent...
Pas toujours facile de préserver les chevaux de la chaleur. L'idéal serait de les lâcher au pré la nuit quand les insectes leur laissent du répit et les rentrer le jour dans de larges boxes aérés.
En cas de canicule, vous pouvez les doucher plusieurs fois par jour pour les rafraîchir.
Montez-les plutôt à la fraîche, le matin de bonne heure. Optez pour un travail léger et se réfugier à l'ombre dans la forêt. Veillez à ce qu'ils disposent d'une eau de bonne qualité (pas un fond stagnant).
Un cheval de 500 kilos boit entre 15 et 60 litres par jour. Ses besoins augmentent notamment en fonction des conditions météo. N'oubliez pas la pierre à sel. Quand il transpire, le cheval élimine du sel. Il a donc besoin de compenser.
Le test du pli cutané

Pour savoir si votre cheval est déshydraté, faites le test du pli cutané. Soulevez et pincez sa peau au niveau de l'encolure. Relâchez. Si le pli persiste, c'est un signe de déshydratation. Mettez votre cheval à l'ombre, arrosez-le et proposez-lui à boire.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire