Translate

samedi 19 mai 2018

#equitation # Comment rendre son cheval intelligent à ... la française!

Débarrassez-vous des enrênements, des bandes de respect, des éperons, des mors durs, du matériel ultra connecté… revenez aux bases de l’équitation française,  cherchez les allures ordinaires, écoutez votre cheval et donnez-lui envie. C'est le sujet de mon dernier article paru dans Cheval Pratique. 
A la française comme Mathieu Noirot avec un cheval qui participe

J'ai interviewé Brice Pozzoli, cavalier enseignant du Haras des Saules (77) membre de l’équipe de France dans les années 90 qui en revient toujours aux bases et à l’équitation française.« C’est toute notre culture que l’on perd. J’ai des élèves qui s’entrainent avec la selle connectée, je ne vois pas l’intérêt. Mieux vaut se poser des questions sur la façon dont on travaille », dit Brice Pozzoli.  « On est pollué par l’idée de grandir le cheval, de l’asseoir. On croit que c’est le cavalier avec ses aides qui va obtenir ce résultat et l’on court à la catastrophe ! »

  Les chevaux enfermés, la tête plaquée contre leur poitrail, ceux qui n’avancent plus, ceux qui ne veulent plus, les blasés, les rétifs, les mal compris mais aussi les malades, les boiteux, ceux qui souffrent d’ulcères… sont légion.  De quoi faire travailler les professions de santé et les marchands de remèdes.



Brice Pozzoli plaide pour notre bonne vieille équitation française. « On a trop tendance à vouloir copier les allemands. Ils poussent avec leurs jambes le cheval sur la main. Ils ne laissent pas le cheval choisir son impulsion. Du coup, ils embouchent fort. Leur devise : en avant, calme et droit. Rappelons la devise du général L’Hotte, celle qui est affichée à Saumur : calme, en avant et droit. Pour les français, le cheval doit d’abord être calme, c’est-à-dire relâché. A partir de là, il peut se mettre en avant. Les allemands commencent par la mise en avant par les jambes. Puis, ils décontractent la nuque par le mors. Cela rend les chevaux très précis mais beaucoup moins intelligents. Ils sont librement coopératifs avec la méthode française, moins soumis mais plus brillants ».
A l'allemande avec un cheval bien mis mais soumis
Lire mon dernier article dans Cheval Pratique de mai. Vite, il ne sera bientôt plus en kiosque! 




Aucun commentaire :

Publier un commentaire