Translate

vendredi 24 novembre 2017

La sophrologie, c'est bon pour le cavalier et ... pour son cheval!

Une séance de sophrologie dans les écuries de Marine Oussedik avec Sophie Bienaimé
J'adore la sophrologie! Je l'ai pratiquée régulièrement pendant plus d'un an, dans le but de mieux me concentrer.

Chaque séance, pardon chaque voyage me laissait dans un état de détente, pour ne pas dire de béatitude incroyable. J'étais même obligée de faire les exercices assise, et non pas allongée, pour garder la pleine conscience et ne pas m'endormir. Je me sentais ensuite parfaitement cool, bien dans mon corps, bien avec les autres, bien avec mon environnement. Seul un déménagement m' a éloignée de Pascale Jaillard Delpech qui, à Noisy-le-Roi, enseigne cette technique de développement personnel basée sur des traditions orientales (yoga, zen japonais, bouddhisme tibétain) et des techniques occidentales de relaxation. Alors, quand Sophie Bienaimé m'a proposée de participer à sa séance avec l'artiste et cavalière Marine Oussedik, j'ai sauté sur l'occasion. Mon reportage pour Cheval Pratique avec le photographe Thierry Ségard, à propos de leur livre "La leçon d'équitation" (éditions Actes Sud) commençait sacrément bien!
Respirer avec le ventre pour mieux utiliser notre capacité respiratoire et libérer des tensions
 Directrice du Musée du Cheval de Chantilly et écuyère, Sophie Bienaimé vient de se former au métier de sophrologue. « La sophrologie aide à la préparation mentale, raconte-t-elle. Elle permet de faire baisser son stress, retrouver le sommeil, mieux gérer des douleurs, favoriser la concentration… Si l’on peut monter en étant plus conscient, cela aide énormément. Après une séance de sophrologie, tu es dans un état de calme et de bienveillance qui convient parfaitement aux chevaux. Tu ne t’énerves jamais. Tu communiques avec eux. Tu ressens tout, tu as une meilleure perception de ton corps et de celui du cheval... »
L'artiste Marine Oussedik a l'habitude de se concentrer et de visualiser des formes et des mouvements 

La séance de sophrologie démarre avec des exercices de respiration à pied, debout, dans la position du cavalier, jambes légèrement fléchies, épaules relâchées. Sophie Bienaimé nous demande de respirer profondément avec notre ventre et de souffler, trois fois de suite. Puis invitation à respirer avec nos côtes et souffler. Trois fois. « Imaginez le calme qui s’introduit dans tout votre corps, du calme, des kilos de calme » énonce-t-elle de sa voix douce ; Le calme en effet relâche nos corps, dénoue nos mâchoires, lisse nos fronts. « Avec vos bras, créez une bulle de protection. Là, dans cette bulle, plus rien ne peut vous atteindre ; Vous pouvez mettre votre cheval dedans. Vous êtes avec votre cheval dans votre bulle ». 
Imaginer une bulle qui nous protège et dans laquelle on peut englober le cheval

Sophie Bienaimé nous invite maintenant à un petit scanner corporel pour être conscient de chaque partie de notre corps. Puis, elle nous emmène en voyage à cheval. « Imaginez-vous à cheval,  humez les crins, le balancement du pas, sentez le plancher des étriers, le cuir des rênes dans la paume de votre main, la douceur de la robe…"
Il faut bien redescendre. Là, on n'a plus qu'une envie : monter à cheval. C'est Marine Oussedik qui va avoir cette honneur. Moi, il me faudra attendre de retrouver mes fidèles Papete et Mistria. Mais j'en suis certaine. La prochaine fois que je les monterai, ce sera relâchée et en pleine conscience! Un état qui devrait les atteindre, à leur tour... 


La sophrologie est une excellente préparation à une séance d'équitation
Vous pouvez lire mon reportage dans Cheval Pratique n°332 (Novembre).
Lire aussi le passionnant journal de dressage , "La leçon d'équitation" de Sophie Bienaimé et Marine Oussedik (Actes Sud).
Lien vers mon précédent article sur Sophie bienaimé et Marine Oussedik

Aucun commentaire :

Publier un commentaire