Translate

lundi 6 novembre 2017

A cheval en Patagonie avec Marc-Antoine Calonne

Des vacances civilisées loin de la pampa
Je fais un métier difficile! Pensez, prendre un bateau pour aller interviewer un caballero au Cap Ferret et me retrouver dans un endroit magique par un temps de rêve, comme on dit, il y a pire!

Marc-Antoine Calonne savoure ses vacances en France et sur l'eau avant de retourner dans son estancia en Patagonie. 8 500 hectares sauvages où il élève un cinquantaine de chevaux et un millier de brebis.  Le premier village est à 200 kilomètres! Il y reçoit également des randonneurs et les forme au voyage au long cours.

A Paris comme au Cap Ferret, MarcAntoine Calonne ne quitte pas son béret argentin
Comment attacher un cheval à un buisson, traverser les clôtures, organiser un bivouac, trouver de l'eau et surtout se passer de réseau, Marc Antoine a des solutions à tout. "Le plus grand danger, c'est de tomber de cheval. Impossible d'appeler des secours. Il n'y a que des moutons et des lamas, pas de constructions, pas de villages, une seule route et des pistes. On est sur une autre planète!"

A cheval ou sur l'eau, il ne tient pas en place
Véritable aventurier, Marc Antoine Calonne a été avocat fiscaliste à Neuilly dans une première vie. "De la fenêtre de mon bureau, j'enviais le jardinier qui travaillait dehors". Il décide alors de traverser la cordillère des Andes et se retrouve gaucho en Patagonie. "Pendant plusieurs années, j'ai sillonné la Patagonie avec mes chevaux et mes chiens pour apprendre le métier de gaucho". Réparer les clôtures, tondre les moutons, marquer le bétail, chasser les pumas, chevaucher dans la pampa, ferrer un cheval, le débourrer... toutes ces tâches enchantent l'avocat qui décide de s'installer dans ce pays désertique et rigoureux.

"Ce n'est pas le pays des bisounours mais l'une des dernières terres sauvages du monde. Les hommes qui la peuplent lui ont donné une âme forte, belle et généreuse".
Marc Antoine Calonne organise des randonnées à cheval
Les chevaux criollos continuent de l'émerveiller. "Vaillants, ils ont le pied sûr, l'intelligence du bétail et se nourrissent de rien. En voyage, il n'est pas question de transporter leur nourriture. Ils se débrouillent avec ce qu'ils trouvent". 
Solides et rustiques, les criollos secondent les gauchos dans l'immensité de la pampa



Marc Antoine organise des séjours dans son estancia et des randonnées à cheval. Il est l'auteur du très beau livre "Patagonie visions d'un caballero" aux éditions Transboreal.

Voilà le lien pour visiter l'estancia Santa Thelma

Le gîte de l'estancia Santa Thelma

Aucun commentaire :

Publier un commentaire