Translate

samedi 17 juin 2017

Les conseils de dressage de Sophie Bienaimé à Marine Oussedik

Sophie Bienaimé et Marine Oussedik ont écrit un journal à quatre mains
Pendant un an, Sophie Bienaimé, écuyère de haute école et conceptrice des spectacles du Musée du cheval de Chantilly a donné des leçons à Marine Oussedik, artiste dont l'oeuvre est consacrée au cheval. De ces leçons aux allures de conversation est né "La leçon de dressage" (éditions Actes Sud), journal à deux voix, agréable à lire et très utile pour tout cavalier en quête de progression. Voici quelques uns des conseils de Sophie Bienaimé glanés ici et là :

  • Débutez le travail par un galop (après un long moment de pas). Au galop, tous les muscles du cheval travaillent en douceur et celui-ci échauffe son corps naturellement. 
  • Après la détente, demandez une demi-pirouette au pas qui installe le cheval dans le travail, le concentre, et le prépare à avoir les postérieurs en place pour un départ au trot. 
    Pour progresser et faire progresser son cheval
  • Pour travailler en liberté, il faut avoir les pieds bien ancrés au sol. Etre installé solidement sur ses jambes, comme si la terre nous aspirait. Etre là, présent, sûr de soi. On ne doit pas vaciller. 
  • Développez les foulées, puis reprenez, puis redéveloppez. Faites l'élastique, l'accordéon. 
  • Un bonne séance est celle où l'on ne compte pas. Il ne faut pas laisser s'échapper cet état de calme que nous devons constamment conserver et que l'on peut vite perdre par des contrariétés extérieures. 
  • Quand un cheval colle à la jambe, il faut être discontinue dans ses aides, le surprendre en l'occupant, changer souvent de direction pour ne pas le laisser dans une attitude... 
  • Toucher avec une longue badine indique au cheval qu'il doit engager ses postérieurs...
    Marine Oussedik dessine, peint et sculpte les chevaux
  • Utilisez votre corps. Soyez en tension dans votre dos, vos cuisses, vos mollets, vos fesses, bien droit, comme si un fil tirait votre colonne vertébrale depuis le haut de votre crâne. 
  • Avant de demander un exercice à un cheval, préparez le mentalement, imaginez la position de son corps avant de l'exécuter. 
  • Soyez tonique sans pour autant tout verrouiller
    Les lusitaniens de Marine, Jefferson et et Idaho


  • Ecoutez les chevaux. Eux aussi ont des choses à nous dire et à nous apprendre. 
  • Initiez-vous à la sophrologie pour être plus présent, concentré, confiant... 
  • Restez calme, abordez le travail dans la joie, la bonne humeur, le plaisir.
  • Ne trouvez pas normal un petit progrès. Réjouissez-vous. Ne vous montrez pas blasé. 
  • Aimez votre cheval. Souvenez-vous qu'il n'est que le reflet de celui qui le monte. 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire