Translate

mardi 4 avril 2017

Livres équestres anciens au Grand Palais à Paris

Un catalogue de littérature équestre ancienne très riche
Consacré à la littérature équestre ancienne, le nouveau catalogue Philippica
est arrivé. Exceptionnellement, les livres sont visibles au Grand Palais du 7 au 9 avril au stand F7 du salon international des livres rares et objets d'art.

Edité par Philippe Deblaise, ce catalogue symbolise le savoir équestre depuis le XVI ème siècle jusqu'à nos jours.  On se promène de Grisone au général Decarpentry, en passant par La Broue, Pluvinel, La Guérinière, le baron d'Eisenberg, Baucher...

  Philippe Deblaise a réussi à dénicher des pépites dont les prix s'échelonnent de 100 à 20 000 euros.

Rares, trois best-seller allemands de la fin du XVI ème siècle dans une reliure d'époque impeccable.  "Ils ont plus de 400 ans et sont comme neufs avec une couverture en bois somptueuse et une iconographie abondante. C'est la première fois que sont représentées dans un livre des femmes montées en amazone ou en sellette à la fermière. A l'époque, les allemands étaient les grands maîtres de l'illustration comme en témoignent les scènes de soins aux chevaux et de ferrure, saisissantes de réalisme".
Marcus Fugger (1529-1597) est l'un des auteurs de la trilogie

Précurseur, le premier livre de l'histoire de l'équitation occidentale date de 1550. Il est signé Federico Grisone, le premier à poser les bases d'une technique d'équitation novatrice. De quoi mesurer le chemin parcouru depuis!  Philippe Deblaise a déniché une édition originale dans sa première reliure comportant 50 planches gravées sur bois représentant des mors.
Précieuse, la belle édition de "L'instruction du Roy en l'exercice de monter à cheval" par Antoine de Pluvinel (1666) vaut 11 000 euros.
Esthétique, la "Représentation et Description de toutes les leçons de chevaux de Manège et de la Campagne" de Johann Elias Ridinger offre des scènes élégantes et précises dans de magnifiques décors arborés. Une petite merveille!
Johann Elias Ridinger 1760

Introuvable, "Le Bauchérisme réduit à sa plus simple expression" par Louis-Joseph Rull séduira les amateurs.
Le cheval et l'amazone. Stirling Clarke.
Magnifique, l'hommage aux amazones dans "The Habit and the horse" de Stirling Clarke et ses six lithographies en couleur (1857) qui viennent illustrer ce traité d'équitation féminine.

Charmante, cette suite de planches en couleur de Volkers datant de 1883.

Jument arabe et son poulain  par Emil Volkers (1883)

Fondamental, "Baucher et son école" du général Decarpentry (1948) nous plonge dans l'équitation moderne pour 200 euros.

Bref, un catalogue très riche qui donne envie de courir au Grand Palais ou de prendre contact avec le libraire Philippe Deblaise pour un incroyable voyage dans le temps.



Aucun commentaire :

Publier un commentaire