Translate

mardi 11 avril 2017

Le haras de Malleret sur Radio Cap Ferret

L'aquatrainer hydrozone du Haras de Malleret
Balnéo, luxe et volupté! Les chevaux en séjour au Haras de Malleret ont de la chance. Rien n'est trop beau pour eux! Gérald Martinez le fondateur du Haras de Malleret et Alexandra Lafféa, chargée de communication de ce Haras sont les invités de Monchevalmedit n°24 mercredi à 17 h sur Radio Cap Ferret, 97.9 ou en direct par Internet.

Magnifiquement restauré, le Haras de Malleret tient son nom de Monsieur de Malleret, écuyer du roi Louis XIV

Situé à Le Pian Médoc (33), le haras propose de la balnéothérapie pour les chevaux. Véritables athlètes de haut niveau, les chevaux peuvent y recevoir des soins post opératoires, se faire traiter des lésions osseuses, musculaires, ligamenteuses. Ils peuvent se préparer à l'effort ou récupérer.
Ecuries de luxe pour athlètes de haut niveau
Musique classique, buses de massage, aquatrainer, algothérapie, boxes spacieux et capitonnés, solarium, spa relaxant, nourriture choisie... tout est fait pour le confort de nos sportifs. Certains chevaux de haut niveau viennent même tout simplement pour se relaxer!
La balnéothérapie accueille sept chevaux pour des soins personnalisés

Gérald Martinez est lui-même cavalier de dressage. Il a été rejoneador (toreo à cheval), mais c'était dans une autre vie (qu'il regrette peut-être aujourd'hui). "J'étais trop attaché à mes chevaux. J'ai eu la chance de ne jamais abîmer de chevaux en corrida. Mais j'avais trop de respect pour eux et pour ce noble animal qu'est le taureau. J'ai préféré arrêter". A présent, Gérald Martinez veut se consacrer au bien-être des chevaux. "Ils m'ont tant donné dans ma carrière que prendre soin d'eux à présent me semble un juste retour". Sa passion pour le dressage le mène tout naturellement vers l'élevage. Le Haras de Malleret propose des étalons allemands de grande lignée.
Gérald Martinez goûte "Le château de Malleret", un Haut Médoc issu de ses vignes
Alexandra Lafféa vient de l'hôtellerie de luxe parisienne. Elle est aussi cavalière. "Je monte pour le plaisir. J'ai toujours ma vieille jument de 27 ans et je viens d'acheter un jeune frison".
Le Haras se tourne également vers le dressage

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire