Translate

vendredi 24 février 2017

Haïku : le cheval comme source d'inspiration

James Ward (1769-1859), extrait de la bibliothèque Johan Dejager
 Le haïku est un poème japonais qui célèbre l’évanescence des choses et provoque une intense émotion. C'est un instantané du quotidien. Il doit être lu en une seule respiration. Il s’écrit au présent avec une syntaxe simple. Composé de 17 syllabes 5-5-7 (ou parfois 5-4-4-4), il n'est jamais moralisateur mais peut apporter une touche d'humour. 

Inépuisable source d'inspiration, le cheval se prête incroyablement à cette envolée poétique, tout comme il peut devenir  un véritable chemin spirituel.

Voilà un haïku d’Akino, une amie japonaise. 

« Le cheval sait-il où va le vent ?

Il court après pour le savoir »



 A votre tour! Composez des haïkus sur le thème du cheval. Je publierai les plus beaux sur mon blog et sur la page FB de Monchevalmedit.


Dans l'œil du cheval une nuée

Ou bien serait-ce une larme ?"
Alexandre Blaineau


"A chacun de tes pas mon cheval Mes pensées s'envolent au galop" 
Pascale Dumas

"Même un cheval, un matin de neige est quelque chose à voir"
 Olivier Lefevre

"Oh fier cheval
Dans le couchant
Va! Hâte toi lentement"
Galadriel Julie Sparrow

"Pas rassemblé
Cheval léger
Et nous voilà au piaffer"
Galadriel Julie Sparrow

"Liberté, hennissement, du cheval, crinière au vent..".
Simone Gélin

"Mon cheval rit ! Et sa queue bat la mesure"

Simone Gélin

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire