Translate

lundi 29 août 2016

Emily Ratajkowski à cheval pour défendre la cause des femmes

Elle est belle. Elle est célèbre. Tout le monde la regarde. Pourtant, c'est à cheval que la mannequin. Emily Ratajkowski a décidé de poser nue pour défendre la liberté des femmes de disposer de leur corps.
La mannequin Emily Ratajkowski monte sur ses grands chevaux pour défendre la femme
Quelle bonne idée! Le cheval embellit la femme, c'est bien connu. Il la sublime lui donnant un port de reine et un je ne sais quoi de surnaturel. A cheval, la femme exulte. Elle est elle-même et plus qu'elle-même. Elle devient vitesse, liberté, sauvagerie, douceur... Une vraie femme qui n'a nul besoin d'habits ou de bijoux. (Cela marche aussi avec l'homme!)
Et puis, qui mieux que le cheval peut incarner la liberté? L'imaginer  galoper sur une plage ou dans un champ vaut mieux que toutes les dissertations. Même s'il est domestiqué, c'est lui qui nous rend esclave, tant il a besoin d'attentions et mérite que l'on se donne pour lui. Pour un cheval, on se ruine, on passe tout notre temps libre, on prend des risque parfois, on relit Xenophon, on débat pendant des heures sur les différents onguents destinés à entretenir les sabots et l'on se refait des films de ses derniers parcours, de son piaffer magique ou d'une balade au bord de l'eau.
Emily Ratajkowski, vous avez raison de prendre le cheval comme piédestal. Les rois et les puissants l'ont toujours fait. Le cheval n'est pas un animal ordinaire. Jean-Louis Gouraud en fait même un "animal politique"  dans son livre publié aux éditions Favre. Pour lui, le cheval est bien une représentation du pouvoir, un symbole de puissance. Mieux, l'art de monter à cheval est une réplique de l'art de gouverner. dixit Jean-Louis Gouraud. Entre prendre le pouvoir et poser nu, il y a un monde je vous l'accorde. Quoique...


Lien pour lire l'article paru dans Marie-Claire 

Lien pour découvrir le livre de Jean-Louis Gouraud

Aucun commentaire :

Publier un commentaire