Translate

jeudi 12 novembre 2015

Confidences de chevaux révoltés recueillis par Carina Mac Laughlan


Superbe ouvrage pour tous les amoureux des chevaux
Carina Mac Laughlan sauve, recueille, retape puis photographie les damnés des écuries. Aux étalons devenus trop difficiles, dangereux ou tout simplement encombrants, elle offre une tribune. Dans un livre magnifique "Le clan des vagabonds"(éditions de l'escargot savant), elle capte leur âme.

Grâce à tout ce temps passé avec eux et au respect infini qu'elle leur porte, les chevaux se donnent  à voir. Ils s'ouvrent. Ils parlent, se montrant tristes, révoltés ou joueurs et enthousiastes. Enfin, ils osent exister devant l'objectif de Carina. La photographe offre à notre regard une vision du cheval sans concession, en adéquation avec sa nature profonde. Chaque image va droit au coeur et nous fait redécouvrir cet animal sublime que l'on croyait pourtant connaître.

Ses mots aussi font mouche. Sur le cheval qui broute, elle écrit :
"Et pour se mouvoir, au rythme des bouchées, ils diagonalisent un pas qui délicatement leur permet d'avancer. Cette allure, le cheval l'a préservée discrète, à travers les âges et l'exploitation. Aucun écrit, aucune mémoire d'homme ne l'évoque... C'est au pas brouté que le cheval vagabonde".

Sur le cheval abandonné au marchand lorsque l'âge et l'arthrose le rendent inutile:
Un regard qui en dit long...
"C'est en secret un jour que le marchand arrive, me charge dans un van qui livrera bientôt, mon jeune remplaçant. Tu n'as rien chuchoté ce jour à mon oreille, juste les hurlements des marchands qui m'effraient... Mon souffle est douloureux et moi cheval de rien. Je pense encore à toi mon ami infidèle". 

Sur son clan :
"Le Clan des Vagabonds, à la quête d'un herbage promis où les chevaux sont chevaux sans harnais ni caveçon, où les entiers sont libres sans barreau ni bourreau..."


Carina est la gardienne de ces chevaux aux destins terribles


Carina est également l'invitée de mon livre "En intelligence avec mon cheval". Je vous en mettrai un extrait dans un prochain post sur le regard que l'on porte sur le cheval.
Elle leur permet d'exister sans rien leur demander en retour

Lien vers mon article sur Barito, le cheval refusé par les abattoirs et recueilli par Carina.

Lien pour commander son livre ou acheter l'une de ses photos.


Aucun commentaire :

Publier un commentaire