Translate

vendredi 12 juin 2015

Rééducation comportementale pour cheval anxieux


Première étape: s'habituer l'un à l'autre
Kees est un grand émotif. A six ans, ce KWPN est si sensible qu'on ne peut plus le monter. Il part en sauts de mouton au moindre stress et... tout l'angoisse!

Confié à Claire de Chevigny, enseignante de Shiatsu équin, Kees, petit à petit,  reprend confiance en lui. La vie au grand air lui fait le plus grand bien. Mais il reste anxieux et sur la défensive. Claire décide de lui trouver un compagnon ou une compagne. Kees a besoin d'avoir des contacts avec un congénère.
Apprendre à se connaître
Sereine et bien dans ses sabots, Quinoa pourrait jouer ce rôle. Sans plus attendre, Claire fait les présentations et met la ponette dans un paddock voisin, séparé par un couloir. Kees se montre très intéressé par la jument. Il approche, tend l'encolure et, immédiatement, ses traits se détendent. Tranquille, Quinoa se laisse renifler sans pousser le moindre couinement. Elle ne montre même pas sa croupe!

Il ne reste plus qu'à enlever le fil de séparation entre les paddocks et voilà le grand timide et la ronde ponette qui filent le parfait amour. "Ce n'est plus le même cheval, raconte Claire de Chevigny. Il souffrait de solitude et la présence d'une congénère lui donne la stabilité émotionnelle dont il a besoin".

Mais comment va-t-il vivre la séparation lorsqu'il sera monté? "Jusque là, cela ne pose pas de souci, poursuit Claire. Au contraire, il est beaucoup plus cool".


Tout se passe bien!

Ils ne se quittent plus!
Formé par Catherine et Michel Henriquet, Aouan Aya Aloum vient monter Kees plusieurs fois par semaine. Sa recette? du temps, du tact, de la bonne humeur et de la rigueur.

Kees  accepte volontiers une séparation temporaire
Il est détendu à la longe
Travaillé à pied
Rééduqué au montoir
Bien accompagné, il retrouve confiance
Prochains articles : Claire de Chevigny m'initie au Shiatsu - Comment séparer les paires de chevaux

Aucun commentaire :

Publier un commentaire