Translate

dimanche 17 mai 2015

Lecture : un guide de dévelopement personnel du cavalier

Développement personnel, équilibre, sagesse, cheval coach, aide au leadership... on ne compte plus les livres, les sites, les stages qui proposent de "grandir grâce au cheval" ou de "développer nos capacités relationnelles". Ce n'est plus une mode mais une déferlante et ... l'on ne peut que s'en réjouir!

Dans "Danse avec ton cheval d'ombre"(éditions Au diable Vauvert), le canadien Chris Irwin mêle à la fois son expérience, ses conseils en éthologie et sa philosophie. Il répète un certain nombre de vérités qui sont toujours bonnes à entendre et à méditer.

Morceaux choisis:

Le mouvement
 "Un cheval doit avancer, même pour reculer. Le mouvement est pour les chevaux ce que l'abri est pour les humains. C'est l'endroit où ils vivent, un de leurs besoins fondamentaux".

Le leadership
"Une fois que vous êtes avec votre cheval, son bonheur dépend de vous... Il veut que vous soyez un bon leader mais il ne fera rien de contraire à sa nature pour vous y aider... Les chevaux mettent constamment à l'épreuve notre capacité de leader. Ils ont besoin d'examiner nos faiblesses puisque nous voulons les convaincre que nous sommes assez fiables pour les garder en sécurité".

La position
Quand on parle de tenue en selle, les skieurs représentent  la meilleure analogie." Leurs mains se trouvent toujours devant eux. Tandis qu'ils dévalent la montagne, leurs épaules restent face à la pente... Tout leur langage corporel affirme leur direction : "En bas". Mais de nombreux cavaliers ont un problème avec le mouvement en avant".

L'incurvation
"Beaucoup de cavaliers essaient d'imposer leur propre incurvation au cheval plutôt que de travailler avec ce qu'il leur donne... Les chevaux n'aiment pas qu'on contrôle leur incurvation. Cette fonction est essentielle à leur équilibre et en abandonner le contrôle ne leur procure que du stress". Lorsque l'incurvation est forcée, le cheval résiste. "Tôt ou tard, le cavalier frustré finira par tirer sur la bouche de sa monture avec sa rêne intérieure afin de créer l'incurvation qu'il devrait normalement provoquer en s'aidant de son fessier et de sa jambe intérieure... Si nous optimisons l'incurvation naturelle du cheval, nous obtenons un meilleur contrôle qu'en forçant son corps à s'incurver à notre manière".

Le contrôle de soi
"Tout ce que nous voulons obtenir d'un cheval, nous devons d'abord le trouver en nous-mêmes... Le seul moyen est d'apprendre à penser cheval, à parler cheval, et à chevaucher avec l'esprit du meneur de troupeau.. Si vous voulez transmettre à votre monture l'état d'esprit d'un champion, vous devez d'abord le développer vous-même...".

La vérité
"Les chevaux ne mentent jamais. Le mensonge ne fait simplement pas partie de leur être. Ils sont même incapables de concevoir qu'une autre créature- c'est-à-dire vous- puisse mentir. Ils croient que vous pensez vraiment ce que vous dites avec votre langage corporel... Un cheval ne s'intéresse qu'à votre comportement. A ses yeux, vous êtes ce que vous faites... Les chevaux connaissent la vérité sur nous. Ils réagissent à ce qu'ils voient. Ils nous renseignent sur ce que notre corps leur dit".

Le développement personnel
"Les chevaux sont généreux. Ils pardonneront nos erreurs et nous aideront à apprendre. Et nous pouvons utiliser leurs réactions pour devenir la personne qu'il leur faut- calme, centrée, éveillée, sûre d'elle, emphatique, et ferme sans être menaçante".

Aucun commentaire :

Publier un commentaire