Translate

lundi 23 juin 2014

Bernard Chéru réinvente la haute école sans mors et sans éperons


Jastero au pas espagnol
Léger et élastique, Jastero piaffe, marche au pas espagnol, enchaîne les courbettes et les appuyers  avec une incroyable facilité.  Bernard Chéru sourit. "L'équitation sans mors et sans éperons rend heureux le cheval et son cavalier" s'amuse-t-il.
Bernard Chéru n'a pourtant rien d'un illuminé. C'est un cavalier au parcours on ne peut plus classique "J'ai démarré avec des instructeurs, retraités du Cadre Noir. A l'époque, on pratiquait une équitation militaire mais dans le respect du cheval. J'ai vraiment abordé une autre dimension, il y a une dizaine d'années chez Michel et Catherine Henriquet. Pendant trois ans, je me suis fait engueuler tous les samedis matins! J'ai souffert le martyre mais j'ai revu mes bases!"
Travail au trot sans mors ni éperons
Sa profession de médecin l'emmène alors à Zurich où il devient l'élève de Carl Maier, écuyer de l'école de Vienne. Il veut alors s'offrir un grand hanovrien d'1,80m bai brun pour sortir en concours de dressage. Ce sera un petit espagnol d'1m64 tout blanc!
Le coup de foudre n'est pas de tout repos puisque Bernard mettra un an pour remettre en confiance le bel espagnol. Dressé trop vite avec des mors durs et des badines cinglantes, il est prompt à céder à la panique. Bernard s'efforce de rendre ses aides les plus légères possibles et suit les conseils de Philippe Karl et de son école de légèreté.
Mais c'est en lisant le blog "Cavalièremaispasque" qu'il a la révélation.  "J'ai contacté par Facebook cette cavalière qui montrait son travail sans mors ni éperon avec son trotteur. Cassandre m'a incité à essayer. J'étais sceptique mais j'ai découvert de bonnes sensations avec un cheval très à l'écoute. J'ai transposé mon équitation classique, pianotant sur mes rênes et utilisant mon dos et mon bassin".
Jolie courbette avec un cheval musclé, en équilibre et confiant
Au début, Bernard Chéru alterne le travail avec et sans bride. "Un jour, j'ai eu des difficultés sans mors. Je suis descendu et j'ai remis une bride. C'était pire! J'ai tout enlevé. Jastero est redevenu ultra réactif". Petit à petit, Bernard bascule  complètement. "J'en arrivais presque à m'excuser auprès de Jastero de lui mettre autant de fer dans la bouche, même si je n'abusais pas du contact de la main".
Alors, Bernard bannit le fer dans la bouche et sur les flancs!  "Je suis récompensé car Jastero se montre décontracté et coopératif. L'aide combinée de la voix et du corps marche très bien. Tout est dans l'assiette avec une position centrée et tonique".
Mais ne prend-il pas de risques inconsidérés? "Je l'ai éduqué à s'arrêter à la voix et au besoin, avec une touche de stick sur l'épaule. C'est une question d'éducation. S'il n'est pas éduqué et en confiance, n'importe quel cheval peut vous embarquer!"
A seize ans, Jastero  progresse tous les jours. Plus rien ne le gêne. Il est parfaitement décontracté!

Bernard Chéru fait partie du Groupe Alter Equus. Il y partage ses idées et ressentis sur Facebook

Lien vers le blog qui a inspiré Bernard : Cavalièremaispasque

4 commentaires :

  1. Bonjour,

    Merci beaucoup pour votre article très intéressant. Cependant, le lien vers notre association ne mène pas à la bonne page: https://www.facebook.com/#!/assoalterequus
    Voici la notre :)

    Merci!

    RépondreSupprimer
  2. & dire que je me suis parfois occupée de ce cheval, qui ne cesse de progresser a ce que je vois ! Bises a vous deux bernard et Jastero :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  3. Un bel article qui donne envie d'aller voir sur ces sites sur facebook et d'en savoir plus merci

    RépondreSupprimer