Translate

mardi 4 mars 2014

Entre deux voies, choisir celle du cheval

Pas toujours facile de regarder dans la même direction! Former un couple complice et durable avec son cheval est un vrai challenge! Avec ses hauts et ses bas. On a des espoirs, on travaille dur, on progresse et puis soudain, tout s'effondre.  Retour en arrière, dérobades, défenses ou tout simplement raz le bol de notre compagnon. Lui qui était si fringuant joue les mollassons. Lui qui sautait sans se poser de questions n'a plus confiance...

 Faut-il pour autant baisser les bras? Le mettre au pré et ne plus le monter? Non, bien-sûr.  Juste se poser quelques instants. Se demander : mais qu'est-ce qui ne va pas? Est-ce que je vais trop vite? Est-ce que mes demandes sont claires?  Pourquoi on ne se comprend pas?

 Mon cheval a-t-il ses humeurs? Ses douleurs? Et si pour une fois, je prenais le temps de l'écouter vraiment. Si j'allais dans son sens tout en conservant mes objectifs?

2 commentaires :

  1. Si nous prenions plus le temps d'observer et d'écouter nos chevaux, nous serions bien souvent moins frustrés dans nos rapports et relations avec ses animaux subtiles et délicats qui savent parfaitement nous renvoyer l'image de ce que nous sommes réellement.

    La société actuelle nous éloigne des valeurs fondamentales de la nature et des éléments, et nous ne savons même plus regarder autour de nous...

    Le cheval est capable de nous ramener en permanence vers la réalité, si nous nous donnons la peine d'y prêter un tant soit peu d'attention...

    :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Regarder, écouter et entendre, voilà la clé.

      Supprimer