Translate

samedi 15 février 2014

Mylène Valencourt dresse ses chevaux à la voix, uniquement!


Avec la voix et la patience, Mylène obtient tout
Sa badine ne lui sert qu'à indiquer, prolonger sa main, guider mais jamais à dresser. "Je ne l'utilise que très rarement, une fois que l'exercice est compris et appris, pas pendant l'apprentissage" explique Mylène Valencourt. Comme sa mère Catherine Senn qui enseigne l'art de la voix avec le cheval, Mylène préfère les récompenses et la valorisation. "Je les félicite. Dès qu'ils font bien, je leur dis. Je m'extasie. Et les chevaux ont encore plus envie de bien faire; Ils sont heureux de faire. Parfois même, ils me proposent des choses. Tina, par exemple, m'a proposé LE sourire". Les chevaux ne font pas pour autant n'importe quoi! "Je leur apprend les règles comme à des enfants. Ils doivent savoir ce qui est permis et ce qui est interdit. Quand je dis Non!, ils arrêtent immédiatement!"


Aristée, le sensible de la troupe
Valiente est toujours motivé!
Danseuse, Mylène cherche à faire de chacun de ses chevaux, son cavalier de danse.  "Sans stick, je suis libre de mes mouvements. Je peux danser avec eux".

Aristée, le frison, a six ans. Avec lui, Mylène a dû prendre son temps. "Il a une réflexion différente des autres chevaux. Ce qui parait évident pour les autres ne l'est pas pour lui. Au début, il avait du mal à gérer sa masse. Il trébuchait et était bien incapable de reculer. Petit à petit, il a découvert son corps. Il est très attendrissant. C'est aussi un grand émotif qui a appris à se détendre". Le frison est le "cheval bisou" de Mylène. Quand elle a envie d'un câlin, il est toujours là!

Une petite très possessive!
Tina apprend en regardant les autres
Tina est une jument miniature qui a frôlé un destin tragique. Née en Hollande, elle a été cédée à un maquignon qui devait la vendre dans le midi. Elle est tombée malade pendant le transport et le marchand l'a mise au rebus avec les chevaux en partance pour l'abattoir. Une association l'a tirée de là mais la petite jument est devenue difficile avec sa famille d'acceuil. Elle attaquait même! "Je suis venue pour les aider et j'ai eu un coup de coeur. Ils ont été contents de me la donner", raconte Mylène. "En fait, elle est très intelligente". Tina a jeté son dévolu sur Mylène et ne la quitte plus d'une semelle. "Elle n'est pas grégaire et ne s'intéresse pas aux autre chevaux. Elle est toujours derrière moi.  C'est comme cela qu'elle a appris très vite, en regardant les autres travailler! Elle est arrivée à un stade où elle m'impressionne. Par exemple, elle a regardé une séance de coucher. Puis, elle est venue dans la carrière. Elle s'est mise à gratter avec son antérieur et à tourner autour de l'endroit où le cheval s'était couché. Et... elle s'est couché! Je l'ai récompensé et maintenant, elle se couche à la demande."


Le plaisir est partagé et... cela se voit!

Valiente est le plus jeune. A cinq ans, le pure race espagnol est une vraie pile électrique. "Il n'est pas évident car il pense à plusieurs choses à la fois. Par exemple, il fait un exercice tout en imaginant une bêtise! Il faut être en forme pour travailler avec lui".  Très expressif, Valiente est toujours de bonne humeur. Un clown!

Quant à Tendero, l'entier gris, il est arrivé dans la troupe de Mylène car les gris ne sont plus à la mode. Les gens préfèrent les robes chocolat, isabelle, champagne... L'étalon avait moins de travail et Cécile Augier, sa propriétaire éleveuse avait envie d' aider Mylène. Alors, elle lui a confié. Mylène le monte les rênes à la ceinture. En spectacle, le pure race espagnol gris se révèle.  "La première fois qu'il a été applaudi, il a changé. Il était tellement fier. Dès qu'il y a du public, il est heureux".

Pas de danse avec son "cavalier" Tendero

Vous pouvez applaudir le spectacle poétique de Mylène Valencourt et de sa troupe (les trois entiers et la miniu) au Haras National de Cluny. Dès le mois d'avril, elle anime des démonstrations commentées. En été, elle donne un spectacle tous les jeudis. Du 15 juillet au 31 août, elle anime des cabarets les mardi et vendredi soir.


Aucun commentaire :

Publier un commentaire