Translate

vendredi 3 janvier 2014

Lendemain de sevrage pour les poulains

A trois, on se sent plus fort!
La séparation s'est plutôt bien passée. Les mères ont assez peu appelé leurs poulains. "Elles sont en forme mais tristes, dit Viviane David, l'éleveuse. On leur apporte des carottes et des caresses pour les réconforter".
Les orphelins ont rejoint deux poulains plus âgés qui les ont très bien accueillis. Chamann, le plus vieux, les a pris sous sa protection et les materne comme leur maman.
En revanche, ils semblent encore timides et restent collés tous les trois. Rentrés la nuit dans la grande stabulation, sortis dans la journée, Darwin, Dewatchen et Drakkar entament leur nouvelle vie sous une alternance de soleil et d'averses.
Quand je suis entrée dans leur pré pour faire des photos, ils se sont précipités pour me saluer; Ils n'avaient qu'une idée: attraper le capuchon de mon appareil.
Difficile de jouer les photographes dans ces conditions. Mais ils sont tellement mignons!
Viviane David est contente. "Avoir attendu un peu semble a permis de rendre le sevrage moins déchirant pour les poulains et plus facile pour l'équilibre de leur mère". 

En groupe et au pré, la belle vie pour un poulain!

Chamann, le plus âgé dicte leur conduite...
C'est par là!


Mais qui entre dans notre pré?

Vite, une photographe à taquiner!

Quelle bêtise pourrait-on faire?



Aucun commentaire :

Publier un commentaire