Translate

dimanche 24 novembre 2013

L'Equitaxe sonne le glas de l'équitation sport pour tous et annonce l'arrivée du sport subventionné

La manifestation contre le passage de la TVA de 7 à 20% à Paris va-t-elle faire reculer le gouvernement? Les jeunes cavaliers, les éleveurs, les gérants de centre équestres, les poneys... seront-ils de taille à se faire entendre, sans user de violence et sans rien casser? Les petits centres équestres, les éleveurs qui font revivre le milieu rural devront-ils mettre la clé sous la porte et envoyer leurs chevaux à l'abattoir? Les chevaux de club devront-ils faire encore plus d'heures? Rester sellés toute la journée?  Travailler sous anti-inflammatoires pour rentabiliser un peu mieux la structure? La filière devra-t-elle quémander des subventions pour survivre? Coûtera-t-elle autant aux collectivités que d'autres sports?

Non, tous les cavaliers ne sont pas des riches, juste bons à taxer. La plupart financent leur passion au prix de lourds sacrifices. Et il font travailler toute une filière, de l'éleveur au maréchal ferrant en passant par les selliers, les vétérinaires, les entraîneurs, les agriculteurs, les soigneurs... Grâce à eux, la vie revient dans les campagnes. La présence des chevaux n'est-elle pas bienfaisante, même pour les non cavaliers? Regarder brouter un cheval ou gambader un poulain n'a pas de prix! Casser une filière qui ne vit quasiment pas de subventions coûtera cher, très cher à la collectivité.

  Je vous invite à lire cette lettre d'une cavalière bretonne qui résume très bien la situation

et ces quelques réflexions glanées sur le net. Si les auteurs veulent signer leurs écrits, qu'ils me contactent et je le ferai volontiers!

Lire également cette lettre de députés européens pour mieux évaluer la part de l'Europe dans cette décision.


"c'est tout bonnement inadmissible et vraiment injuste pour les centaines de milliers de jeunes qui pratiquent ce sport, qui n'a jamais vu un gamin vouloir monter à poney car "le cheval c'est trop génial"? Monter à cheval après une démocratisation va devenir un luxe réservé comme sous l'Ancien Régime à une élite. Quel est l'intérêt de l'Union Européenne ? ... l'argent qui va dans les poches de ces bureaucrates, ces députés qu'ils soient européens ou français, ces sénateurs et j'en passe représentent une somme colossale qui doit être sûrement supérieure à ce que cette nouvelle taxe apportera à l'état. Les français sont exsangues et n'en peuvent plus, nous travaillons 6 mois de l'année au minimum pour l"état. Le chômage n'est pas combattu, il est encouragé. Cette décision entraînera nombre de centres équestres à faire double tarif, ceux qui payeront par chèque et ceux qui payeront en liquide. Ce n'est pas de l'argent qui va rentrer dans les caisses de l'état, c'est de l'argent qui va en sortir..."

"La ministre des Sports, Valérie Fourneyron a déclaré à l'AFP «que le gouvernement est prêt à activer tous les leviers pour garantir les perspectives de la filière».
Où étiez-vous, Madame, ces 4 dernières semaines, depuis ce funeste soir où le sort de la filière équestre a été scellé par 6 sénateurs à peine réveillés. Les 700000 licenciés que vous représentez n’ont vu votre nom nulle part, pas une déclaration, rien jusqu’à aujourd’hui.
Depuis un mois, pas un week-end sans ces manifestations régionales.
Aujourd’hui sont attendues 20000 personnes dans la capitale, où êtes vous ???
Nous représentons la 3ème fédération nationale, la première féminine, 4 semaines, Madame, et silence radio du côté du ministère de la jeunesse et des sports.

Comment pensez-vous que nous interprétons votre discrétion ?????Peut-être travaillez vous dans l’ombre à notre salut ???, non je n’y crois pas, ce n’est pas le genre des politiciens. Alors, par pitié, ne venez pas aujourd’hui nous dire par le biais de l’AFP : « que le gouvernement est prêt à activer tous les leviers pour garantir les perspectives de la filière». C’est le gouvernement qui nous a mis dans cette situation (arrêtez de vous cacher derrière l’Europe). Cette phrase sonne comme un effet d’annonce de plus, et à bien y regarder, ne veut rien dire du tout". 




"Quelques explications à mes amis non cavaliers.... Pourquoi nous ne voulons pas de cette TVA à 20% = fermeture de centres équestres, 6000 emplois supprimés, et une filière aujourd'hui autonome qui va se casser la gueule.
La filière équestre veut garder son indépendance financière et ne pas être dépendante de subventions.
Pourquoi le cheval bénéficierait d'une TVA réduite par rapport aux autres sports ?
Parce que c'est tout simplement l'un des rares sports à ne pas être quasi exclusivement financé par les collectivités donc par le contribuable.... donc par nos impôts !
Foot, tennis, judo, natation etc. Qui finance les terrains, salles et infrastructures ? Mairies et collectivités, donc nous. Ce n'est pas le cas à 95% pour les centres équestres qui sont des entreprises privées et qui doivent faire face à une réalité économique.
DONC NON A CETTE TVA A 20% !" Gautier Beaudoin




Aucun commentaire :

Publier un commentaire