Translate

vendredi 18 octobre 2013

Papete, notre nouvelle jument. A deux, c'est mieux dans le pré!

Papete est notre nouvelle jument. A dix ans, elle est pleine d'énergie et de bonne volonté. Avec sa liste blanche, elle est toute mignonne et ... câline, en plus. Jamais, elle ne remplacera Malika que nous avons perdue au mois d'août et qui était une jument extraordinaire. Ma fille Elodie et nous-même, la regretterons toujours.
Papete est entrée dans notre vie sans qu'on l'ait vraiment choisie ni voulue. Elle nous a été donnée par une amie chère. Nous l'avons chargée dans notre camion sans l'essayer, trop obsédés par notre peine. Mais dès le premier contact, elle nous a semblé gentille et amicale.
La première impression ne s'est pas démentie! Pierre l'adore!

Elle le suit partout dans le rond de longe et se connecte très facilement à lui.



Il faut juste ne pas mettre de pression car Papete est pleine de gaz. En balade, c'est une guerrière. Elle veut y aller! Dès les premiers jours, Pierre lui a fait sauter une rivière, traverser des routes, passer entre deux talus, visiter un village et même accompagner ma jument en concours. Il a pris un tunnel pour cyclistes et l'a emmenée galoper sur la plage.
L'idée, c'est de l'emmener voir un maximum de choses, quand elle n'a pas encore pris ses marques à l'écurie et qu'elle s'en remet à la seule personne qu'elle connaît, Pierre en l'occurrence. Bref, elle passe partout!
Elle a encore un peu de mal à se tenir tranquille quand il faut ouvrir et fermer des barrières ou taper un code d'entrée tout en restant dessus. Mais... cela va venir!


Mistria a accueilli sa nouvelle compagne avec un immense plaisir. Après six années passées avec Malika, elle se languissait de rester seule. Souvent, elle appelait et avait perdu un peu de sa joie de vivre. Elle ne me faisait plus de blagues...
Nous avons mis les deux juments côte à côte dans des paddocks séparés pendant un mois, tout en multipliant les balades botte à botte.

 Puis, on a profité de la venue du maréchal pour les déferrer et les mettre ensemble quelques heures avant de les re ferrer. C'était plus prudent en cas de coups de pied. Tout s'est très bien passé.  Au début, les deux juments se sont ignorées. Elles sont parties chacune dans un coin du pré, à notre grand étonnement. Quelques heures plus tard, elles se sont mises à galoper joyeusement et, maintenant, elles adorent se retrouver toutes les après-midi. C'est Mistria  qui a la préséance mais... elle n'est pas obligée de le dire deux fois. D'un simple signe quasi invisible, elle s'affirme. Mais dès que Papete s'éloigne un peu trop, elle la rappelle. A suivre...







Aucun commentaire :

Publier un commentaire