Translate

lundi 23 septembre 2013

"Smoky", une belle histoire d'amour entre un cow-boy et son cheval

La traduction française de "Smoky", le roman de Will James vient de paraître aux éditions Actes Sud. Un petit bijou que l'on dévore en deux ou trois soirées en retrouvant son âme et ses rêves d'enfant.
Smoky raconte la vie d'un cheval dans les grands espaces du nord-ouest américain, au début du XXème siècle.  De la première à la dernière ligne, on ne quitte pas le poulain noir, le chef du troupeau, le cheval de ranch, le tueur d'homme... Smoky ne fait jamais les choses à moitié!

Will James nous fait  découvrir sa vie de cheval sauvage de sa naissance à ses quatre ans, du point de vue du cheval.  Smoky a une peur ancestrale de l'homme mais sa route va rencontrer celle d'un cow boy nommé Clint qui saura gagner sa confiance. Smoky est volé et commence sa descente aux enfers...

L'auteur est aussi illustrateur et surtout, c'est un grand défenseur de la cause des chevaux. Publié en 1926, son roman est en avance sur son temps. Il ouvre la voie d'une nouvelle communication avec son cheval. A l'époque, c'était révolutionnaire!

Extraits choisis (avec l'envie de taper tout le livre!)
Préface "Jusqu'à maintenant, je ne me suis jamais trompé en jaugeant un homme d'après le cheval qu'il montait. Un bon cheval va, en général, de pair avec une personne de qualité"

"...une erreur a été commise lorsque le cheval a été classé dans la catégorie des animaux...

p 36 "... Smoky jeta un regard en arrière. La poussière était un peu moins dense et c'est alors qu'il vit un être humain pour la première fois de sa vie. Vu la manière dont sa mère et le troupeau s'efforçaient de le distancer, Smoky comprit qu'il s'agissait d'une autre sorte d'animal. Un animal devant lequel aucun cheval n'allait s'arrêter pour se battre, mais fuir coûte que coûte".

p 97 "Lorsque Clint jugea que ça suffisait et que Smoky s'était remis de sa frayeur, il posa à nouveau la selle par terre. Puis ramassant un vieux tapis de selle, il se mit à le secouer en s'approchant de plus en plus de Smoky. Les yeux écarquillés, celui-ci regardait. Il frappa la couverture de son antérieur et s'ébroua bruyamment. Il essaya même de se retourner pour lui décocher une ruade mais la couverture continaut à approcher jusqu'à ce que, finalement, un coin lui effleurât le flanc. Smoky tressaillit, frappa du sabot et se jeta en arrière, mais rien n'y fit. Il ne parvint pas à échapper à cette chose terrifiante".

Cliquez pour aller sur la page Facebook du livre

Aucun commentaire :

Publier un commentaire