Translate

mercredi 25 septembre 2013

Adamo Walti au Haras de la Cense: le truc qui marche dans toutes les disciplines


Spécialiste de l'équitation western, Adamo Walti est un ancien danseur. Dans sa première vie, il portait sa partenaire. Maintenant que c'est lui qui est porté, il comprend d'autant mieux ce que ressent son cheval.

"Quand je dansais au théâtre de Mogador, je portais ma partenaire, trois heures par jour, tout en gardant le sourire. J'ai beaucoup appris sur le mouvement, le rythme, l'équilibre. C'était tellement plus facile de la soulever quand elle était en l'air que lorsqu'elle avait les deux pieds au sol".

Pour le westerner, chaque cheval a son propre rythme. Au cavalier de le ressentir et de s'en servir. "100 grammes de pression au bon moment valent plus que 10 kilos à contre temps! Il faut agir au moment où le cheval ne pèse rien. Il y a un temps où le cheval lève ses membres et un temps où il les pose. Pendant le temps levé, rien ne pèse. Ce n'est pas magique, c'est logique!"

 Et de comparer cette technique à celle des arts martiaux où l'on se sert de l'énergie de l'adversaire. "Il suffit de profiter du mouvement du cheval. A votre avis, de quel côté le cheval met-il la tête quand il avance l'épaule droite? Il met sa tête légèrement à droite. Si l'on veut tourner à droite, il faut lui demander au moment où il met sa tête à droite. On va dans le sens du mouvement et l'on a besoin d'un gramme dans les mains!"

 Adamo monte avec l'idée qu'il chevauche ... un chevreuil! "Le cheval est très fin, comme un chevreuil! Plus on affine ses aides et plus il devient fin".

A 72 ans, Adamo Walti est en train d'écrire un livre sur le rythme. Cliquez pour aller sur son site.
 En attendant,  son dernier livre "Devenez cheval" (collection Hommes de cheval) donne les clés de sa méthode.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire