Translate

mardi 6 août 2013

Ethologie: Pour sauter, la cravache provoque des fautes!

Alexis Gauthier, cavalier de CSO choisit la récompense plutôt que la cravache!
La récompense est bien plus efficace que la cravache! Toutes les études sur le renforcement positif le prouvent. Des statistiques anglaises publiées par la société internationale pour les sciences de l'équitation vont encore plus loin. Les cavaliers de CSO qui ont une cravache ont 1,3 fois plus de risque de faire une faute que ceux qui n'en ont pas. Et il y a une corrélation entre le nombre de coups de cravache et la probabilité de faire un tour sans faute. Enfin, plus les cavaliers ont de l'expérience et des connaissances et moins ils utilisent la cravache.

Il est vrai qu'un cheval qui saute parce qu'il a reçu un coup de cravache ou parce qu'il la craint n'est pas dans les meilleures dispositions pour franchir l'obstacle. Il n'est ni serein, ni relâché. Il a donc toutes les chances de faire une faute sur cet obstacle ou sur le suivant.

Moralité : pour gagner, mieux vaut avoir des carottes dans les poches et des mots doux dans la bouche!

Pourtant, l'usage de la cravache est enseigné aux cavaliers dès le Galop 1! C'est même la première chose qu'achète un jeune cavalier (avec le casque). Je me demande si c'est la meilleure façon d'enseigner l'équitation et de donner de bonnes bases aux cavaliers.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire