Translate

dimanche 25 août 2013

Choc et convulsions: Malika nous a fait très peur!

Lorsqu'on arrive à la clinique équine de Conques près de Libourne pour lui rendre visite, Malika hennit. Elle nous acceuille joyeusement et mange goulûment les pommes et les carottes apportées. Cela fait tellement plaisir de la voir! Chaque jour, ses chances de pouvoir à nouveau marcher augmentent. On reprend espoir!

Les évènements se sont enchaînés à partir d'une affection bénigne : une gale de boue à un postérieur. Malgré des soins locaux et alors qu'elle semblait presque guérie, une lymphangite s'est développée nécessitant l'injection intramusculaire d'une association de médicaments. A la quatrième piqûre, Malika a fait une réaction allergique intense (choc anaphylactique) avec perte de connaissance et convulsions.

C'était impressionnant et terriblement angoissant. Elle se cognait contre les murs et l'on ne pouvait rien faire. La crise passée, elle a repris conscience et on a pu l'emmener marcher un peu. Le lendemain, elle tenait à peine debout, titubait et on voyait le blanc d'un de ses yeux.  On n'a pas hésité. On l'a transportée immédiatement à la clinique, à 100 kilomètres de l'écurie.

Il a presque fallu la "porter" à  5 ou 6 personnes pour la monter dans le camion. Pendant le trajet à faible allure, il fallait sans cesse l'encourager, la motiver pour qu'elle reste debout. On l'a descendue du camion tant bien que mal. Quelques heures plus tard, elle ne pouvait plus tenir debout. Une fois couchée, elle était incapable de se relever. Elle présentait des troubles neurologiques des quatre membres, vraisemblablement dus à un accident vasculaire cérébral. Il a fallu la lever grâce à un palan et la suspendre  avec un harnais.  Un masque lui protégeait la tête .






 Très humain, le vétérinaire nous a confié qu'il faudrait être patient. Selon les statistiques, elle aurait 2 chances sur 10 de s'en sortir. On en saurait plus dans 48 heures. Attentifs et disponibles, vétérinaires, assitants et soigneurs ont veillé sur elle.
Deux jours plus tard, elle tenait debout sans son harnais. Puis, elle a récupéré la mobilité des antérieurs et d'un postérieur. Reste le dernier postérieur qui progresse. Elle mange avec appétit et s'adapte. Elle retrouve de plus en plus de mobilité. Allez Malika! Bagarre-toi! Tu vas t'en sortir... On est avec toi!

Aucun commentaire :

Publier un commentaire