Translate

mardi 27 août 2013

Malika nous a quitté. Portrait et photos d'un amour de jument.

Championne
Malika est partie ce matin et j'ai le coeur serré. De cette jument magnifique, je veux ne me souvenir que des bons moments. Elle a vécu pendant sept ans, à la maison, nous donnant beaucoup de plaisir. Elle avait ce petit grain de fantaisie qui faisait son charme.
Joueuse

Gourmande
C'était d'abord une vraie compétitrice. Avec ma fille Elodie, elle a gagné de nombreux Grands Prix en amateur 2. Elle adorait les barrages. Dès qu'elle entendait la cloche, elle était à son affaire! Elle pouvait couper les courbes tout en restant en équilibre, enlever des foulées et se sortir de toutes les situations avec brio.

 A la maison, c'était une crème, toujours prête à se faire câliner et surtout à jouer. Tout l'intéressait! D'ailleurs, on la surnommait la commère car rien ne lui échappait. Elle affectionnait particulièrement se rouler dans la boue, jouer avec l'eau et... manger de la neige!  Pour une rondelle de carottes, elle faisait une révérence unique en son genre.

Aérienne
 Avec ses belles allures et son élégance, elle a gagné les championnats des top Model à Lamotte Beuvron!

Elle adorait les balades et était capable de détourner l'attention d'Elodie (ou de son deuxième cavalier  Pierre) pour attraper
quelques feuilles, voire brouter tout en continuant à avancer. Elle était tellement drôle qu'on ne pouvait pas la gronder. C'était une crème!

Bye bye Malika, tu as eu une belle vie et tu nous as donné tant de bonheur.


"Rouleuse"

Curieuse


Attentive


Révérencieuse...

Patiente

Stylée



Généreuse

Randonneuse

Gratouilleuse

Matinale

Charmeuse

Joyeuse

Câline


Star

Observatrice

lundi 26 août 2013

Le champion d'Europe Roger-Yves Bost parle de sa princesse Myrtille Paulois

Bosty la monte avec son style particulier et en pelham
 "C'est ma poupée, ma petite princesse. Elle est magnifique! Elle est magique..." Roger-Yves Bost parle de sa championne avec un naturel désarmant. La jument selle français vient de gagner les championnats d'Europe de CSO à Herning au Danemark.En cinq épreuves, elle n'a pas fait tomber une seule barre. Et pourtant, les obstacles faisaient 1,60m, les combinaisons étaient particulièrement difficiles et les meilleurs chevaux du monde étaient là.

Et l'on sent tout le respect que lui porte Bosty. "C'est une vraie personnalité. Elle a beaucoup de sang mais elle est froide dans sa tête. En fait, elle est très intelligente".
Photo Agence Ret B
Intelligente, d'accord mais pourquoi? Comment montre-elle son intelligence? "Parce qu'elle me comprend! Elle sait toujours ce que je veux. Je n'ai pas besoin de lui expliquer. Par exemple, si le matin, je décide d'aller en forêt, elle le sait et elle se dirige vers la forêt. Elle est comme çà, Myrtille, elle sait".

Bosty la monte deux fois par jour. "Je travaille toujours par petits morceaux avec beaucoup de récompenses". Puis, il  l'emmène brouter à côté des écuries. "Je n'ose pas la lâcher au paddock de peur qu'elle se blesse. Mais il faut qu'elle aime être avec moi. Notre sport, c'est une affaire de couple!"

Dans le couple Bosty-Myrtille, c'est la jument qui mène! "Elle se souvient de tout! Il faut être très patient et très gentil, surtout ne pas la chatouiller. Quand on est en phase, elle donne le maximum. Elle est complètement disponible". Pour l'amadouer, Bosty a toujours des carottes ou des bonbons dans sa poche.

Le couple ne s'est pas construit du jour au lendemain. "J'ai eu quelques déboires. Elle ne voulait plus entrer en piste et j'étais obligé d'entrer à pied. En fait, je lui mettais trop de pression. Cela va beaucoup mieux. J'ai des petits rituels. Avant d'entrer en piste, je fais toujours les mêmes exercices dans le même ordre. En sortant, je desserre la muserolle et elle remue la tête. Elle est contente!"

Au paddock, c'est une bombe atomique! "Elle est excessive et elle fait souvent des demi tours parce qu'elle a peur des autres. C'est peut-être du cinéma! Elle est toujours aux aguets. C'est aussi une qualité car du coup, elle est respectueuse".

Bref, Bosty adore sa jument! "Elle est courageuse, forte, puissante, agile, facile à vivre, intelligente, énergique, fine..." Une vraie... poupée!

Pourtant, la "poupée" a bien failli ne jamais montrer ses qualités à l'obstacle. A trois ans, elle se blesse et est vendue comme poulinière. Après un an de convalescence au pré, sa propriétaire Lady Forbes s'amuse à la faire sauter. Et la voilà championne d'Europe!

La fille de Dollar du Mûrier et de Rita la Rouge (par Grand Veneur) a aujourd'hui 13 ans. Avec elle, Bosty se régale. "Tous les jours, je me fais plaisir. J'ai beaucoup de ressenti parce qu'elle sait très bien qui elle est.

dimanche 25 août 2013

Choc et convulsions: Malika nous a fait très peur!

Lorsqu'on arrive à la clinique équine de Conques près de Libourne pour lui rendre visite, Malika hennit. Elle nous acceuille joyeusement et mange goulûment les pommes et les carottes apportées. Cela fait tellement plaisir de la voir! Chaque jour, ses chances de pouvoir à nouveau marcher augmentent. On reprend espoir!

Les évènements se sont enchaînés à partir d'une affection bénigne : une gale de boue à un postérieur. Malgré des soins locaux et alors qu'elle semblait presque guérie, une lymphangite s'est développée nécessitant l'injection intramusculaire d'une association de médicaments. A la quatrième piqûre, Malika a fait une réaction allergique intense (choc anaphylactique) avec perte de connaissance et convulsions.

C'était impressionnant et terriblement angoissant. Elle se cognait contre les murs et l'on ne pouvait rien faire. La crise passée, elle a repris conscience et on a pu l'emmener marcher un peu. Le lendemain, elle tenait à peine debout, titubait et on voyait le blanc d'un de ses yeux.  On n'a pas hésité. On l'a transportée immédiatement à la clinique, à 100 kilomètres de l'écurie.

Il a presque fallu la "porter" à  5 ou 6 personnes pour la monter dans le camion. Pendant le trajet à faible allure, il fallait sans cesse l'encourager, la motiver pour qu'elle reste debout. On l'a descendue du camion tant bien que mal. Quelques heures plus tard, elle ne pouvait plus tenir debout. Une fois couchée, elle était incapable de se relever. Elle présentait des troubles neurologiques des quatre membres, vraisemblablement dus à un accident vasculaire cérébral. Il a fallu la lever grâce à un palan et la suspendre  avec un harnais.  Un masque lui protégeait la tête .






 Très humain, le vétérinaire nous a confié qu'il faudrait être patient. Selon les statistiques, elle aurait 2 chances sur 10 de s'en sortir. On en saurait plus dans 48 heures. Attentifs et disponibles, vétérinaires, assitants et soigneurs ont veillé sur elle.
Deux jours plus tard, elle tenait debout sans son harnais. Puis, elle a récupéré la mobilité des antérieurs et d'un postérieur. Reste le dernier postérieur qui progresse. Elle mange avec appétit et s'adapte. Elle retrouve de plus en plus de mobilité. Allez Malika! Bagarre-toi! Tu vas t'en sortir... On est avec toi!

lundi 19 août 2013

7 h du matin: l'élevage du Littoral s'éveille

C'est fou l'agitation qui règne dès le lever du jour à Arès! Et cette impression de surprendre les animaux dans leur intimité.



2 chevreuils s'affrontent. C'est bientôt la saison des amours...


Je te gratte, tu me grattes... 

Oui, là! 

Petit déjeuner au soleil levant
A l'écurie, les chevaux ont déjà mangé. Mélanie attaque les boxes.


La plage appartient à ceux qui se lèvent tôt...

Retour au port ostréicole après un bon galop à marée basse

Une petite douche et au pré!

Pansage maison
Les poneys sont aux premières loges

Ils accourent saluer Mistria






lundi 12 août 2013

Donnons de la place aux chevaux...comme dans la pub!

Comme dans la pub pour ce jeu suédois, offrons aux chevaux la place qu'ils méritent dans notre vie! Un maximum de place! Avec beaucoup d'espace (prés, paddocks, balades), de temps (soins, câlins...), d'attentions (détection de leur souffrance, confort), de contacts (avec d'autres chevaux, avec les humains), bref une vie riche et intéressante...

mercredi 7 août 2013

Passer un gué avec douceur et force de persuasion

Voilà la vidéo du gué. Malika hésite puis se lance et se trouve bien dans l'eau!

video

Plus j'avance en équitation et plus je comprends combien il est important de prendre son temps. Laisser les rênes longues pour que le cheval puisse appréhender l'élément, mettre le moins de pression possible et être persuasif. On voit bien sur la vidéo l'expression satisfaite des juments. Passer un gué, c'est rigolo!

mardi 6 août 2013

Ethologie: Pour sauter, la cravache provoque des fautes!

Alexis Gauthier, cavalier de CSO choisit la récompense plutôt que la cravache!
La récompense est bien plus efficace que la cravache! Toutes les études sur le renforcement positif le prouvent. Des statistiques anglaises publiées par la société internationale pour les sciences de l'équitation vont encore plus loin. Les cavaliers de CSO qui ont une cravache ont 1,3 fois plus de risque de faire une faute que ceux qui n'en ont pas. Et il y a une corrélation entre le nombre de coups de cravache et la probabilité de faire un tour sans faute. Enfin, plus les cavaliers ont de l'expérience et des connaissances et moins ils utilisent la cravache.

Il est vrai qu'un cheval qui saute parce qu'il a reçu un coup de cravache ou parce qu'il la craint n'est pas dans les meilleures dispositions pour franchir l'obstacle. Il n'est ni serein, ni relâché. Il a donc toutes les chances de faire une faute sur cet obstacle ou sur le suivant.

Moralité : pour gagner, mieux vaut avoir des carottes dans les poches et des mots doux dans la bouche!

Pourtant, l'usage de la cravache est enseigné aux cavaliers dès le Galop 1! C'est même la première chose qu'achète un jeune cavalier (avec le casque). Je me demande si c'est la meilleure façon d'enseigner l'équitation et de donner de bonnes bases aux cavaliers.

dimanche 4 août 2013

En direct sur RMC pour parler du langage des chevaux

Interviewée, ce matin, par Laetitia Barlerin et François Morel sur RMC dans l'émission "Vos animaux", j'ai présenté  mon livre "Ce que les chevaux ont à nous dire".

Il
Il m'aurait fallu des heures d'émission! J'avais prévu de
parler des conditions de vie des chevaux, du mal être de certains d'entre eux, de leur intelligence, de nos connaissances incomplètes ... Mais voilà, je n'ai eu que 19 minutes. C'est beaucoup et... c'est peu! Les chevaux ont tant à nous dire! Pour écouter, clickez! 

vendredi 2 août 2013

Avec mon cheval, je communique: broutage contre montage

Dans ma nouvelle écurie (l'élevage du Littoral), tous les jours, je vois des cavaliers emmener brouter leur cheval. Pourtant, ces derniers vont au paddock. Mais pour Maxime, Chloée, Maelisse... cela ne suffit pas.  Leur philosophie est différente: ils essaient de passer autant de temps à s'occuper de leur cheval qu'à le monter. Pour une heure de travail, ce cher cheval a le droit à une heure de douche, papouilles, balade en main, broutage de nouvelles herbes... Voilà un bon dosage!
C'est ce que fait Chloée en emmenant brouter son cheval en dehors de son paddock, là où l'herbe est encore plus tendre. Son cheval la regarde un court instant. Puis replonge la tête dans les fleurs. Un pur moment de bonheur partagé!