Translate

mercredi 19 juin 2013

Mes juments continuent de brouter sous le déluge!

Mercredi 19 juin vers 17h  un orage de folie tombe sur les Yvelines. Il fait noir comme si on était en pleine nuit. En voiture, les gens s'arrêtent sur le bas côté. D'énormes flaques d'eau freinent les plus téméraires; Je ronge mon frein en pensant à mes deux juments, Mistria et Malika, restées au pré . Je me dépêche. Enfin, je distingue leurs silhouettes. Elles ne se sont même pas mises à l'abri sous les arbres. Elles ne m'attendent pas à la porte, comme elles font quand, assaillies par les insectes, elles ont envie de rentrer. Non, elles broutent tranquillement au beau milieu du pré. Elles relèvent la tête pour me regarder, puis replongent la tête dans l'herbe. Moi qui étais si inquiète, je dois reconnaître qu'elles craignent moins la pluie que les moustiques, les moucherons et autres insectes piqueurs! Les chevaux n'ont pas fini de m'étonner...








Aucun commentaire :

Publier un commentaire