Translate

dimanche 16 juin 2013

Amputée, Sandra retrouve toute sa mobilité grâce à son cheval


 Juste un accident de la circulation. Sandra était là le mauvais jour au mauvais endroit. Elle a été amputée d'une demi-jambe. Elle n'avait que dix-huit ans et déjà, une vie chamboulée, des projets reportés, l'équitation à oublier.

 Après des années difficiles, Sandra réussit enfin à supporter sa prothèse.

L'envie de remonter à cheval la reprend. Elle pianote sur le net et se retrouve "amie" avec José Letartre sur Facebook. Amputé des deux jambes, le champion para olympique invite la jeune femme à venir le voir.

"Il m'a remis en selle sur un petit cheval très gentil. Dès la première séance, il m'a fait sauter! J'hallucinais!"

Là, tout s'enchaîne. Sandra va encourager le cavalier à la finale d'Equita Lyon. " Je venais de voir les plus grands cavaliers du monde. Les cavaliers handi passaient juste après avec le même public, la même piste et cette ferveur incroyable. Cela m'a portée!"


La rencontre avec Tic-Tac du Lorillu, solide selle français a achevé de la convaincre. "Je cherchais un cheval d'âge bien dressé. Il n'a que six ans mais il est gentil, volontaire et respectueux!"

Tic Tac n'a qu'un défaut : il déménage! "Parfois, il me propulse. Il faut que j'arrive à tenir dessus. Il est super  et ne se perturbe pas s'il sent un léger déséquilibre dans mon assiette".

Bien dans ses sabots, Tic Tac est particulièrement affectueux. Il a perdu sa mère à l'âge de deux mois et a été élevé au biberon par son éleveuse. Il est donc en parfaite confiance avec les humains et se sent bien partout, même sur des terrains aussi regardants que La Baule.


Pour avoir plus de stabilité, Sandra attache son étrier à la selle.  "Je fais des petites séances pour ne pas me blesser. Quand je descend, j'ai un peu mal, puis ça passe!"

La maman de Sandra s'est prise au jeu. "Elle est devenue une groom professionnelle. Elle enlève les couverture, mets les protections, donne les bonbons... Elle prend des jours de congés pour m'accompagner en concours. Elle est si heureuse de me voir réaliser mon rêve!"

A cheval, Sandra oublie totalement son handicap. "Tout ce qui compte, c'est le duo que je forme avec Tic-Tac. L'équitation est le seul sport où je ne pense jamais à ma jambe". 


Sandra poursuit sa saison en amateur sur des concours à 1,10 m pour bien se préparer. Son objectif à long terme : passer sur 1,20 m en handi sport.

Je connais bien des cavaliers qui rêvent de sauter cette hauteur...

Aucun commentaire :

Publier un commentaire