Translate

vendredi 5 avril 2013

Jappeloup: qui va toucher le japp-pot?


Mais à qui appartient le nom Jappeloup? A celui qui l'a fait naître, l'éleveur Henri Delage? A celle qui l'a fait grandir, sa première cavalière ?  A celui qui l'a rendu célèbre en gagnant les Jeux Olympiques, Pierre Durand? Aux producteurs (Acajou films et Pathé)  qui l'ont fait revivre dans un film? A Guillaume Canet ? A vous? A moi? A son labrador?!Avec le succès du film, les masques tombent. Resurgissent les vieilles rancœurs. Jappeloup fait figure de jackpot. Pierre Durand vient d'assigner les producteurs du film pour usage du nom de Jappeloup à des fins non cinématographiques. Il a également assigné l'éleveur qui a déposé le nom de Jappeloup, il y a une vingtaine d'années pour commercialiser des accessoires d'équitation et du vin.

Quel gâchis! Rien à voir avec les belles valeurs du sport que véhiculent le film. Le dépassement de soi, le travail d'équipe, la passion du cheval...

Un petit survol de la page Facebook du film vient nous faire oublier cette histoire de gros sous. Voici les derniers commentaires:
"Merci pour les grands moments d'émotion partagés avec ma fille de 7 ans qui a déclaré, dès les projecteurs allumés et ses larmes essuyées: je veux faire du concours!"
"... J'avais l'impression que c'était du direct. Je m'entendais compter les foulées de Jappeloup à voix basse, encourager le cavalier..."
"Il y a longtemps que je n'avais pas versé autant de larmes"
"Un vrai sans faute. Il n'y a pas de mot assez fort pour retranscrire tout l'amour (jamais gnangan) qui émane de ce superbe film" 
Voir mes posts précédents:
La jappeloupmania bat son plein
Jappeloup: toutes les scènes ont été dessinées
Et aussi
Jappeloup patrimoine national!

Et bientôt, la chronique de "Les jeunes années de Jappeloup par sa première cavalière" de Françoise Terrier-Truault

Aucun commentaire :

Publier un commentaire