Translate

lundi 28 janvier 2013

Mario Luraschi à la veille du Grand Prix d'Amérique


Qu'est-ce qui se prépare ? Pourquoi Mario Luraschi prend-il un soin particulier à cirer ses bottes?
 Et ce sourire malicieux? Qu'est-ce qu'il cache? On dirait que le dresseur de chevaux  prépare un ... "mauvais coup"! A moins que cela soit une cascade exceptionnelle, un tournage de folie, un spectacle inédit, une cavalcade insensée...
Et tous ces cuisiniers en toque qui semblent si affairés. Et les tables dressées avec raffinement, les lumières roses incrustées, la décoration florale sophistiquée, les chaises argentées et tout ce marbre, tout ce décor enchantée. Les musiciens se préparent, les danseuses s'échauffent, le commentateur Vincent Perrot se plonge dans ses fiches, les techniciens s'affairent, le chorégraphe invente, le metteur en scène s'agite...
Nous sommes le samedi 26 janvier, à la veille du Grand Prix d'Amérique. Je vous raconterai la suite demain.


P

Aucun commentaire :

Publier un commentaire