Translate

samedi 17 novembre 2012

Cavaliers, la passion du cheval (vidéo)


Le texte (en Anglais) de cette vidéo peut nous faire réfléchir sur la condition du cheval et du cavalier. En voilà la traduction "maison"
  Après avoir rappelé les différents maux dont souffrent les footballeurs, les nageurs , les danseurs, les gymnastes, les athlètes ... la question se pose pour les cavaliers.
 ... Ils vivent dans un monde totalement différent que personne ne comprend. Les cavaliers ne dorment pas parce qu’ils restent éveillés à écouter leur partenaire.

 Et le jour, les cavaliers vivent 2 mètres au dessus du sol sur une créature de 600 kg qui a un cerveau, un corps et une âme. Les cavaliers parlent un langage différent construit dans le silence. Tout le monde n’est pas capable d’entendre le silence Tout le monde n’est pas capable de faire complètement confiance à un animal qui peut vous tuer avec son corps. Mais un cavalier n’est pas une personne ordinaire et un cheval n'est pas un animal ordinaire. Les cavaliers trouvent un ami dans cette créature pleine de force. Ils savent comment faire confiance, comprendre, pardonner. Nous les cavaliers et nos amis, nous suons, nous pleurons, nous déchirons nos muscles, nous rompons nos os. Nous risquons nos vies. Mais nous savons que nos amis seront avec nous jusqu'à la fin et que la passion ne cessera de couler dans nos veines ! C’est pour tout cela que nous sommes fiers et que nous sommes cavaliers.

Ce joli texte oublie que le cheval n'a pas forcément la même passion. Nous n'avons pas le droit de lui faire courir des risque inconsidérés, de le faire souffrir pour notre passion. A mes yeux, celui qui fait le plus confiance, qui comprend et qui pardonne c'est plus souvent le cheval que le cavalier. Débrouillons-nous pour que cette tendance s'inverse!

Aucun commentaire :

Publier un commentaire