Translate

mardi 23 octobre 2012

Totilas en souffrance



La branche allemande de PETA (People for Ethical Treatment of Animals) attaque le propriétaire et le cavalier de Totilas en justice. L’étalon KWPN , champion de dressage, est formé à la méthode du rollkür et vit isolé dans son box. PETA demande l’interdiction du rollkür et des méthodes de torture pour entraîner les animaux. Elle note que, « pour éviter de se blesser, l’étalon est interdit de contacts avec d’autres chevaux et ne peut se mouvoir librement ».

Érigé en méthode d’entraînement par Sjef Jansen, le mari de la championne néerlandaise Anky van Grunsven, le rollkür est devenu une pratique courante pour canaliser des chevaux puissants et provoquer un geste spectaculaire des antérieurs. Mais ses effets sont dévastateurs. Contraint à garder la tête dans le poitrail, le cheval a un champ de vision restreint. Il peut souffrir de douleurs aux cervicales, de migraines, de dérangements vertébraux… Il travaille dans la contraction et il est exposé à un niveau de stress plus élevé que dans une position moins fléchie de la tête.

En 2010, suite à de nombreuses plaintes et à des pétitions rassemblant plus de 40 000 signataires, la FEI (Fédération Equestre Internationale) a mis en place de nouvelles directives destinées aux commissaires aux paddocks. Ces derniers doivent sanctionner toute brutalité et s’assurer qu’il n’y a pas de pression permanente sur la bouche du cheval. Malheureusement, les périodes de placement fixe de la tête et de l’encolure ne sont pas interdites. Elles doivent seulement ne pas excéder dix minutes. En bref : la torture, oui mais à petites doses !
http://demivolteface.wordpress.com/2012/10/22/peta-allemande-contre-totilas/

1 commentaire :

  1. C'est un scandale tant vis à vis de l'animal que de la pratique sportive ...
    Le cavalier doit etre boycotté !!!

    RépondreSupprimer